Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Auto destruction
Auteur Message
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 17 Nov 2008 22:48
Message Re: Auto destruction
coco a écrit : 
John Gouze a écrit : 
Oui l'enfant comme l'animal ne peut pas avoir conscience de l'absurdité et du néant possible...
Il fonctionne qu'à l'instinct...
Mais l'instinct n'est que la partie animale de l'homme et disparait très vite au contact de la civilisation et de la société..




l'instinct de survie est pourtant tellement ancrée en nous , cap'tain de mon coeur !

We Will Survive Together indeed... Clin d’œil

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 58
  • Messages : 468
Lun 17 Nov 2008 22:49
Message Re: Auto destruction
John Gouze a écrit : 
Oui l'enfant comme l'animal ne peut pas avoir conscience de l'absurdité et du néant possible...
Il fonctionne qu'à l'instinct...
Mais l'instinct n'est que la partie animale de l'homme et disparait très vite au contact de la civilisation et de la société..


Non je ne suis pas d'accord, l'enfant ne fonctionne pas à l'instinct tel l'animal, il est déjà un être dans le langage et d'ailleurs il joue dans le langage depuis son imaginaire, chose que se refuse bien souvent l'adulte...

le langage est éthique
Profil
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 17 Nov 2008 22:51
Message Re: Auto destruction
Linko a écrit : 
John Gouze a écrit : 
Oui l'enfant comme l'animal ne peut pas avoir conscience de l'absurdité et du néant possible...
Il fonctionne qu'à l'instinct...
Mais l'instinct n'est que la partie animale de l'homme et disparait très vite au contact de la civilisation et de la société..


Non je ne suis pas d'accord, l'enfant ne fonctionne pas à l'instinct tel l'animal, il est déjà un être dans le langage et d'ailleurs il joue dans le langage depuis son imaginaire, chose que se refuse bien souvent l'adulte...

Mais le langage n'est pas le propre de l'Homme..Il existe chez beaucoup d'espèces animales...
Le verbe n'est pas forcément la conscience..

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
coco
Disparu(e)
RANDOM_AVATAR
Lun 17 Nov 2008 22:52
Message Re: Auto destruction
Yes my good captain I shall follow you Rougi

oh m... vous postez trop vite là
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 58
  • Messages : 468
Lun 17 Nov 2008 22:58
Message Re: Auto destruction
John Gouze a écrit : 
Linko a écrit : 
John Gouze a écrit : 
Oui l'enfant comme l'animal ne peut pas avoir conscience de l'absurdité et du néant possible...
Il fonctionne qu'à l'instinct...
Mais l'instinct n'est que la partie animale de l'homme et disparait très vite au contact de la civilisation et de la société..


Non je ne suis pas d'accord, l'enfant ne fonctionne pas à l'instinct tel l'animal, il est déjà un être dans le langage et d'ailleurs il joue dans le langage depuis son imaginaire, chose que se refuse bien souvent l'adulte...

Mais le langage n'est pas le propre de l'Homme..Il existe chez beaucoup d'espèces animales...
Le verbe n'est pas forcément la conscience..



Si le langage est le propre de l'homme que tu confonds peut-être avec la capacité de communiquer une information et qui relève d'un autre aspect.
Imaginer et surtout symboliser par le langage est une faculté propre à l'homme.

Tu connais la huitième élégie de Rilke ? La voici :

De tous ses yeux la créature
voit l'Ouvert. Seuls nos yeux
sont comme retournés et posés autour d'elle
tels des pièges pour encercler sa libre issue.
Ce qui est au-dehors nous ne le connaissons
que par les yeux de l'animal. Car dès l'enfance
on nous retourne et nous contraint à voir l'envers,
les apparences, non l'ouvert, qui dans la vue
de l'animal est si profond. Libre de mort.
Nous qui ne voyons qu'elle, alors que l'animal
libre est toujours au-delà de sa fin:
il va vers Dieu; et quand il marche,
c'est dans l'éternité, comme coule une source.
Mais nous autres, jamais nous n'avons un seul jour
le pur espace devant nous, où les fleurs s'ouvrent
à l'infini. Toujours le monde, jamais le
Nulle part sans le Non, la pureté
insurveillée que l'on respire,
que l'on sait infinie et jamais ne désire.
Il arrive qu'enfant l'on s'y perde en silence,
on vous secoue. Ou tel mourant devient cela.
Car tout près de la mort on ne voit plus la mort
mais au-delà, avec le grand regard de l'animal,
peut-être. Les amants, n'était l'autre qui masque
la vue, en sont tout proches et s'étonnent...
Il se fait comme par mégarde, pour chacun,
une ouverture derrière l'autre... Mais l'autre,
on ne peut le franchir, et il redevient monde.
Toujours tournés vers le créé nous ne voyons
en lui que le reflet de cette liberté
par nous-même assombri. A moins qu'un animal,
muet, levant les yeux, calmement nous transperce.
Ce qu'on nomme destin, c'est cela: être en face,
rien d'autre que cela, et à jamais en face.

S'il y avait chez l'animal plein d'assurance
qui vient à nous dans l'autre sens une conscience
analogue à la nôtre –, il nous ferait alors
rebrousser chemin et le suivre. Mais son être
est pour lui infini, sans frein, sans un regard
sur son état, pur, aussi pur que sa vision.
Car là où nous voyons l'avenir, il voit tout
et se voit dans le Tout, et guéri pour toujours.

Et pourtant dans l'animal chaud et vigilant
sont le poids, le souci d'une immense tristesse.
Car en lui comme en nous reste gravé sans cesse
ce qui souvent nous écrase, – le souvenir,
comme si une fois déjà ce vers quoi nous tendons
avait été plus proche, plus fidèle et son abord
d'une infinie douceur. Ici tout est distance,
qui là-bas était souffle. Après cette première
patrie, l'autre lui semble équivoque et venteuse.
Oh! bienheureuse la petite créature
qui toujours reste dans le sein dont elle est née;
bonheur du moucheron qui au-dedans de lui,
même à ses noces, saute encore: car le sein
est tout. Et vois l'oiseau, dans sa demi-sécurité:
d'origine il sait presque l'une et l'autre chose,
comme s'il était l'âme d'un Etrusque
issue d'un mort qui fut reçu dans un espace,
mais avec le gisant en guise de couvercle.
Et comme il est troublé, celui qui, né d'un sein,
doit se mettre à voler!. Comme effrayé de soi,
il sillonne le ciel ainsi que la fêlure
à travers une tasse, ou la chauve-souris
qui de sa trace raie le soir en porcelaine.

Et nous: spectateurs, en tous temps, en tous lieux,
tournés vers tout cela, jamais vers le large!
Débordés. Nous mettons le l'ordre. Tout s'écroule.
Nous remettons de l'ordre et nous-mêmes croulons.

Qui nous a bien retournés que de la sorte
nous soyons, quoi que nous fassions, dans l'attitude
du départ? Tel celui qui, s'en allant, fait halte
sur le dernier coteau d'où sa vallée entière
s'offre une fois encor, se retourne et s'attarde,
tels nous vivons en prenant congé sans cesse.

le langage est éthique
Profil
coco
Disparu(e)
RANDOM_AVATAR
Mar 18 Nov 2008 00:06
Message Re: Auto destruction
Linko comment veux tu que nous rebondissions sur un texte aussi fort ... je me sens comme une petite chose décérébrés ,décervelée, éviscérée, démembrée, décalcifiée, dépecer, désagréger, disloquer , déshidratée, exangue T’es sûr(e) ?


(comment c'est mon cas ? pinaise Linko je t'ai entendu , pense plus bas !! Gné ?! )
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Mar 18 Nov 2008 00:29
Message Re: Auto destruction
Magnifique poème de Rainer Maria Rilke..
Merci Linko pour ce texte sublime..Toutefois, si tu me le permets, on est là dans le registre de la poésie..quelle valeur scientifique voire philosophique doit t-on accorder à ce texte?
L'animal n'a pas conscience de sa propre fin semble dire ce poème..
Et pourtant différents travaux démontrent le contraire..
Citation : 
Libre de mort.
Nous qui ne voyons qu'elle, alors que l'animal
libre est toujours au-delà de sa fin:

C'est en effet très beau...mais pas forcément vrai..en même temps, je n'ai aucune certitude sur le sujet..
Je m'interroge... Clin d’œil

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
coco
Disparu(e)
RANDOM_AVATAR
Mar 18 Nov 2008 00:32
Message Re: Auto destruction
c'est bien de t'interroger mais trouveras tu les réponses ? Clin d’œil

et l'incertitude n'est elle pas au final plus intéressante et passionnante qu'une réponse aléatoire!

Dernière édition par coco le Mar 18 Nov 2008 00:40, édité 2 fois.

Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Mar 18 Nov 2008 00:34
Message Re: Auto destruction
coco a écrit : 
c'est bien de t'interroger mais trouveras tu les réponses ? Clin d’œil

Non mais c'est pas le but non plus...
Trouver des réponses..c'est accepter de mourir... Clin d’œil

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
coco
Disparu(e)
RANDOM_AVATAR
Mar 18 Nov 2008 00:36
Message Re: Auto destruction
sur ce , beau capitaine, je vais reposer ma neurone surmenée par tant de réflexion crépusculaire !

mes hommages de la mi-nuit , beau brun ténébreux , hummmmmmmmmmmmmmm ! Yeux au ciel avec le sourire