Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Ce n’est pas que pour la publicité que le son augmente (compression dynamique)
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Jeu 27 Juin 2013 15:10
Message Ce n’est pas que pour la publicité que le son augmente (compression dynamique)

« Le son augmente pendant les pauses publicitaires »


Surtout dans les émissions du soir, lors des interludes publicitaires, le son semble augmenter. Il existe une théorie que j’ai au moins déjà entendu (dont je ne sais pas si elle est la plus répandue ou pas), qui dit que c’est parce que à ce moment là, les gens s’éloignent et que les chaînes augmentent le son, pour garantir aux annonceurs (qui paient pour la diffusion et donc finance la chaîne, surtout si c’est une chaîne gratuite), qu’ils seront entendus, malgré que les gens soient peut‑être moins attentifs ou ailleurs à ce moment là.

Même si c’est possible et peut‑être pas faux (comment savoir ?), ce n’est au moins pas la seule explication.

La compression de la gamme de la dynamique sonore


Une autre ou une autre part d’explication certaine, est dans la compression de l’intervalle dynamique appliquée par les médias télés, et pas seulement eux.

Le compression dynamique, c’est la réduction de l’intervalle entre les sons les plus faibles et les sons les plus forts, en augmentant d’autant plus le volume des sons qu’ils sont faibles, ceci en vue d’augmenter le volume sonore générale ou dit autre d’une manière, en vue d’augmenter la quantité de son.

C’est une tendance qui existe apparemment dans tout l’audiovisuel depuis la moitié des années 1980 au moins, et qui ne va qu’en s’aggravant, même si les limites ont peut‑être été atteintes. Mais même si les limites ont été atteintes, il ne semble pas y avoir de retour en arrière.

Ce qui est diffusé à la télévision n’a pas toujours subit le même traitement


Mais pourquoi alors l’entendrait‑on plus dans la publicité ? En fait, ça dépend. C’est un phénomène de l’audiovisuel moderne, et les films antérieurs à cette période, n’ont pas tous vu leur bande son retouchée. Du coup, ces films, même si leur volume sonore maximal possible est élevé, ont aussi des sons assez faibles, dut à leur gamme de volumes sonores plus large, et ont un volume sonore moyen plus modéré. Quand ces films sont coupés par des interludes publicitaires lors desquels sont diffusés des publicités réalisée récemment et qui sont sujettes à la compression dynamique et donc à un volume sonore moyen plus élevé, cela laisse l’impression que le volume sonore des interludes publicitaires est augmenté, volontairement à ce moment là.

En théorie au moins (quelqu’un‑e peut vérifier ? Je ne regarde pas la télé…), l’impression que le volume sonore est augmenté pendant les publicités, devrait moins se faire ressentir quand ces publicité sont diffusé entre les parties d’émissions dont la réalisation est récente.

À l’origine du phénomène, une stratégie de l’industrie du disque


Reste à savoir d’où vient cette manie de la compression dynamique. Ce serait apparemment pour des raisons marketings, pour plaire aux consommateurs « qui en veulent pour leur argent » quand ils ont acheté un CD, et plus le volume de son sur le CD est important, plus ces consommateur(rice)s sont satisfait(e)s.

Mais les consommateurs de CD ne sont pas tous(tes) de cet avis, et certain(e)s achètent une œuvre, et non pas du son au volume. Le dépit est encore plus marqué chez les auteurs, pour qui la compression dynamique est un massacre acoustique. Et effectivement, la compression dynamique étant une réduction de la gamme dynamique, celle‑ci est beaucoup moins subtile, au point d’occasionner parfois des artefacts acoustiques, modifier le timbre des instruments, des voix, etc.

Citation de Wikipédia


Ce n’est pas la seule source à ce sujet, mais j’ai choisi de citer la version Anglaise de Wikipédia :

Dynamic range compression (en.wikipedia.org)

Je cite le passage le plus important à ce propos, et traduit plus bas.

Wikipédia EN a écrit : 
Marketing

Record companies, mixing engineers and mastering engineers have been gradually increasing the overall volume of commercial albums. The greater loudness is achieved by using higher degrees of compression and limiting during mixing and mastering; compression algorithms have been engineered specifically to accomplish the task of maximizing audio level in the digital stream. Hard limiting or clipping can result, affecting the tone and timbre of the music. The effort to increase loudness has been referred to as the "loudness war".

Most television commercials are compressed heavily (typically to a dynamic range of no more than 3dB) in order to achieve near-maximum perceived loudness while staying within permissible limits. This is the explanation for a problem that TV viewers and listeners have noticed for years: While commercials receive heavy compression for the same reason that radio broadcasters have traditionally used it (to achieve a "loud" audio image), TV program material, particularly old movies with soft dialogue, is comparatively uncompressed by TV stations. This results in commercials much louder than the television programs.


Traduction a écrit : 
Marketing

Les compagnies de disques, les ingénieurs du mixage et de l’enregistrement, ont progressivement augmenté le volume sonore générale des albums produits. Un volume sonore plus élevé est obtenue par des degrés de compression et d’écrêtage plus élevés pendant le mixage et l’enregistrement; des algorithmes de compressions été spécifiquement conçus, à cette fin d’augmenter le niveau de volume dans les flux numériques. De sévère écrêtage et restrictions peuvent en résulter, affectant la tonalité et le timbre de la musique. Cette volonté d’augmentation du volume a été nommée « La guerre du volume sonore ».

La plupart des émissions télévisuelles, sont fortement compressées — typiquement réduite à un intervalle dynamique ne dépassant par 3 dB — afin d’aboutir à quasiment la maximisation du volume sonore tout en restant dans les limites admissibles. Là est l’explication d’un problème que les auditeurs de la télévision ont remarqué depuis des années : cependant que les annonces commerciales se voient appliqué un fort taux de compression dynamique pour les mêmes raisons que les radios de grande écoute les ont traditionnellement utilisé — pour parvenir à une trace acoustique plus imposante — d’autres programmes télévisuels, particulièrement les anciens films avec des dialogues peu bruyants, sont relativement non‑compressés par les stations TV. Il en résulte des spots publicitaires avec un volume sonore bien plus important que les programmes télévisés.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mar 21 Mar 2017 18:44
Message Re: Ce n’est pas que pour la publicité que le son augmente (compression dynamique)

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet