Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Expérience de pensée...
Auteur Message
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Jeu 5 Jan 2012 21:25
Message Re: Expérience de pensée...
Zen, sur le coup, ta première intervention m'a un peu inquiété. Je me suis mis à te voir en catéchumène convaincue. Auquel cas tu aurais, en plus, été une tricheuse, car en aucun cas cas il n'est permis de prendre modèle sur ce qui existe (hélas) déjà.
Heureusement, tu te rattrapes dans ton second post.
Et là, je peux me risquer à te donner une réponse, qui n'engage que moi. Notre héros imaginaire, celui qui vient d'inventer dieu, n'a, somme toute, qu'énoncé une idée qui lui passait par la tête. Pourquoi ne pas supposer qu'avant lui, un autre, bien réel celui-là n'aurait pas eut la même idée ?
Notez que volontairement, je passe sous silence les différents sentiments qui peuvent naître en notre esprit lorsque, rassasiés, heureux, nous nous prélassons sous les rayons d'un soleil que l'on a presque envie d'adorer. Ou encore devant le merveilleux spectacle de la Nature. Ou devant des enfants que l'on voit grandir. Ou en écoutant de la musique. Et j'en oublie de ces choses que l'on ressent et qui nous donnent l'illusion d'une harmonie qu'il semble difficile de croire sortie, comme cela, du néant. Je les passe donc volontairement parce que c'est à mon sens le piège intellectuel le plus perfide qui conduirait immanquablement à l'idée d'un organisateur, et donc à adhérer en masse aux inventions de celui dont il est question ici. Mitt Romney, a suggéré Hibou, ma foi (si j'ose écrire) c'est assez approprié.

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Messages : 1159
Ven 6 Jan 2012 13:01
Message Re: Expérience de pensée...
En fin de compte ce qu'il lui faudrait c'est un miracle.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Ven 6 Jan 2012 18:53
Message Re: Expérience de pensée...
Attendez un peu, j'ai quelques courses à faire, mais je viens d'avoir une idée qui très probablement va me valoir un bannissement à perpétuité pour cause d'infréquentabilité chronique et inguérissable. Je suis à vous dans la soirée, et ... attachez vos ceintures.

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Messages : 1159
Ven 6 Jan 2012 19:05
Message Re: Expérience de pensée...
Hahaha!

Eh ben ça va être quelque chose...
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Ven 6 Jan 2012 20:31
Message Re: Expérience de pensée...
harratch a écrit : 
Zen, sur le coup, ta première intervention m'a un peu inquiété. Je me suis mis à te voir en catéchumène convaincue. Auquel cas tu aurais, en plus, été une tricheuse, car en aucun cas cas il n'est permis de prendre modèle sur ce qui existe (hélas) déjà.

Où est la règle de ce jeu ? Hihihi!
En plus, ça a tellement bien marché que ce serait presque idiot de ne pas (re)faire la même chose ! Hahaha!

harratch a écrit : 
Mitt Romney, a suggéré Hibou, ma foi (si j'ose écrire) c'est assez approprié.

Peut être Mythe Romney alors. Hihihi!
Profil
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Ven 6 Jan 2012 21:07
Message Re: Expérience de pensée...
Pardon, je vous interrompt pour une information de first urgence.
Voilà, voilà, mon histoire commence ainsi :
Il y pas loin de 200 millions d'années, un vaisseau spatial effectuait un petit voyage d'exploration à quelques centaines de millions de mégaparsecs de sa planète d'origine. Et puis, il arriva, ce qui dans l'esprit même de ses concepteurs était quelque chose d'impossible, une panne. Et voilà nos explorateurs plongés dans le même état de perplexité que l'est ma voisine quand une défaillance de son système home cinéma va la priver de ses "feux de l' amour". Complètement désorientés qu'ils étaient les pauvres. Du jamais vu, de l'impensable.
Puisants dans les dernières ressources énergétiques à leur disposition, il filèrent vers l'étoile la plus proche qui fort heureusement s' avéra dotée de quelques planètes, et plus particulièrement, la troisième d'entre-elles qui semblait posséder une atmosphère dont ils pourraient s'accommoder.
Sans se rendre compte du néologisme, ils atterrirent.
Un rapide tour des lieux leur fit comprendre que les postes de secours et les stations service, étaient loin d'être une denrée courante ici.
Bref ils posèrent sans dommage leur fusée entre les pétales d'une fleur de pavot fort opportune, et après en avoir consommé quelques particules de pollen commencèrent à élaborer un plan à long terme. Et le long terme, ne leur faisait pas peur du tout. Il faut vous dire que leur fusée mesurait environ un centième de nos millimètres et qu'eux même étaient sensiblement de la même taille que des bactéries. En fait, c'étaient des bactéries. Même système de reproduction, même composition, mêmes besoins : C, H, N, O, C, K et des chnock cette planète n'en manquait pas.
Leur plan était fort simple, bien que très étalé dans le temps. Les premières mesures du QI ambiant les ayant convaincu que s'ils laissaient faire, ils n'avaient aucune chance de voir naître un point S susceptible de leur construire une nouvelle fusée avant longtemps, il fallait qu'ils mettent la main à la pâte. Alors ils investirent les êtres vivants qui passaient à leur portée et commencèrent à entreprendre leur éducation. Et comme de bien entendu, ils commencèrent par ceux qui leur semblaient les plus à même de devenir les maîtres de la planète. C'est ainsi que plésiosaures, dinosaures et autres tyrannosaures devinrent leurs premiers élèves. Ils modifièrent imperceptiblement leur ADN, leurs neurones et commencèrent à leur bourrer le mou d'équations aux dérivées partielles, de calcul tensoriel et autres menues broutilles du même genre. Il s'en suivit chez ces pauvres bêtes une sorte de pandémie de méningite qui leur fut fatale. Pas un ne dépassa le stade de la table de multiplication par deux.

Notez ici, que je viens de vous donner la véritable raison de la disparition des dinosaures. L'aspirine n'étant pas encore inventée, c'est la migraine qui les a tué.
Devenus plus prudents, nos exilés devinrent moins exigeants quant à la rapidité et tablèrent sur l'éducation à long terme. Cette fois ils s'occupèrent de petites bestioles, qui jusqu'à ce jour n'avaient pas éveillé leur attention. Mulots, souris, écureuils devinrent leur matériel de prédilection. D'autant que ne risquant plus d'être écrabouillés par des pieds de six mètres carrés de surface, ils étaient devenus plus nombreux et entreprenants.
Cela pris longtemps. Nos astronautes devenus prudents, modifiaient lentement les structures de l'ADN, plaçant un poil de carbone ici, une dosette d' azote là, une protéine par ci, une enzyme par là. Mais chi va piano, va sano, comme on dit chez-eux.
....
a long time ago in a galaxy far...
....
Coucou, nous voilà.
On va pouvoir passer aux choses sérieuses, se dirent-ils. Et ils s'occupèrent d'individus un a un, en les instruisant durant leur sommeil. Et un Thalès, un Platon, un Archimède, un Aristote (hélas). Puis vinrent les Newton, les Pascal.... et petit à petit le savoir de l'humanité grandissait. En même temps que les espoirs de nos gentils micobes.
Dernière phase, la compréhension de l'Univers et du microcosme, et un Einstein et un Eisenberg (mais ça c'est moins sûr Yeux au ciel avec le sourire ) et quelques Poincarré et des Gauss. Ca avançait. Bientôt dans quelque laboratoire nos pionniers allait pouvoir trouver tout ce qu'il leur fallait pour construire à l'intérieur d'un conduit d'air conditionné, la fusée dont ils rêvaient et qui les ramènerait at home.
Encore quelques milliers de bi-section et bye, bye la compagnie....
Mais c'était compter sans la guigne. Et la guigne pour eux fut la présence au fort mauvais moment de cet abruti de Flemming.
Celui là était un soit disant biologiste, en réalité un voleur d'idée, bordélique, laissant à ses adjoints le soin de nettoyer sa paillasse, crado notoire qui partait en vacance en laissant traîner ses boites de Pétri un peu partout, et ce foutoir fut pour l'un de ses assistants l'occasion d'une découverte fantastique. Bien entendu, notre Alexander, en bon mandarin qu'il était s'empara de la découverte et nomma sa trouvaille pénicilline.
Gros succès, on y avait droit à toutes les sauces, dans les bouteilles de rouge, dans la confiture de groseille, partout, il y en avait partout.
Et c'est ainsi que nos vaillants patrouilleurs de l'espace disparurent tous de la surface de la terre en quelques mois seulement. Victimes du premier antibiotique.
Et c'est ainsi, que l'homme a tué ceux qui lui avaient donné le souffle divin qui leur manquait.
C'est ainsi, que nous avons tué Dieu.
Il ne nous reste plus qu'à retrouver nos origines, et bientôt, de retour au bercail dont on nous avait extirpé, à nous prélasser dans la boue tiède et putride des marais au milieu de nos frères oubliés, crocodiles et caïmans.

Putain, ça m'a pris une heure cette connerie.

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17552
Ven 6 Jan 2012 21:26
Message Re: Expérience de pensée...
harratch a écrit : 
Bref ils posèrent sans dommage leur fusée entre les pétales d'une fleur de pavot fort opportune,

Oops, ça fait un choc.

Je lis la suite.

Ah oui, quand‑même Oops, n’a fait une bêtise Ban! Pas de fous ici! Hihihi!

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Ven 6 Jan 2012 21:47
Message Re: Expérience de pensée...
Citation : 
Ah oui, quand‑même Ban! Pas de fous ici!


Je m'en doutais, hélas, mais je reste amoureux de la vérité et n'ai plus qu'à payer et rejoindre ses martyrs .
Et si je croise France, je lui ferais lire mon historiette. Quel malheur.

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Ven 6 Jan 2012 22:09
Message Re: Expérience de pensée...
Pété de rire [Image disparue] [Image disparue][Image disparue]
Excusez moi mais je vais aller faire pipi avant de me faire dessus ! Hihihi!
Profil