Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Dim 19 Juin 2011 08:19
Message La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Hello le people,

La campagne anti-HADOPI est en pleine forme, surtout après la gaffe d’un spot assez limite à mes yeux, celui d’Emma Leprince. Les parodies se répandent, c’est bien de s’exprimer, mais ce qui me chiffonne, c’est que ça ne fait que ça et rien d’autre.

Les anti-HADOPI (*) ne semble rien faire d’autre que d’être contre. S’ils sont des choses à proposer, pourquoi ne sont-ils pas aussi prolixe sur la question qu'ils le sont avec leurs campagnes de parodies ? Ce déversement de parodie n’est-il là que pour faire un écran de fumée devant leur absence de propositions ? Si HADOPI était un partie politique, les anti-HADOPI le raillerai probablement eux-même sévèrement pour être totalement vide de tout programme.


Cette affiche : Sans HADOPI, les majors vont couler, dit
Citation : 
Se cramponner à un modèle économique obsolète est contre-productif, voir suicidaire

Et ? Que propose les auteurs de cette affiche ? On n’en voit pas la moindre trace.


Cette affiche : Affiche anti-HADOPI n°2
Citation : 
Avec HADOPI, producteurs : 92%, artistes : 8%

Et avec les anti-HADOPI ça donne quoi ? « Artistes : 100% de rien du tout » ? On peut dire que je fais de la provoc, mais vu le néant de leur proposition, il y a de quoi les parodier eux-aussi.


Cette affiche : Affiche anti-HADOPI n°3
Citation : 
HADOPI s’assure que seuls les plus aisés ait accès à la culture

Quelle culture ? La culture se résume à la consommation de musique et de film ? Il y a 150 ans la culture n’existait donc pas ? Quelle est cette culture vitale dont il parle ? Rien n’est dit à ce sujet.


Cette affiche : Affiche anti-HADOPI n°4
Citation : 
Avec HADOPI, pas de Mickael et Kristin, compositeurs révolutionnaires de années 2020, privé de leur liberté de créer et de partager

Gné ? Ne pas pouvoir télécharger les créations des autres gratuitement, ça empêche de créer des créations soi même et de diffuser ses propres créations à qui on veut ? Il n’explique absolument pas en quoi HADOPI aurait cette effet là.


En dehors du la crainte mise en avant de profiter d'HADOPI pour filtrer le net et surveiller les dissidents en tout genre, une crainte que je ne peux pas vérifier ni démentir et que donc je retiens, tout en notant que vu ce que je connais des forums, je ne crois qu'il y ait beaucoup de monde qui ait quoique ce soit à craindre (les révolutionnaires, si ça courait les forums, je l’aurais remarqué), je veux bien la concevoir dans le doute, mais en dehors de ça ?

En un mot, que propose les anti-HADOPI ? Et s’ils ont quelque chose à proposer, pourquoi ne l’ont-il pas déjà mis en œuvre depuis le temps qu'ils promettent qu'ils ont plein de super solution alternatives ? Et pourquoi s’ils ont vraiment de super bonnes idées, n’en parlent-ils nul-part dans leurs affiches ? (**)

Et c’est pour des discours si plein de vide qu'ils s’affichent comme les défenseur de la liberté sur internet ? À leur place je m’alarmerais sur le vide de ce qui y est répandu et sur le faible engagement personnel des gens qui défendent leur droit à répandre du vide.

Il serait temps d’être concret, au moins dans les discours, ce qui nécessite pourtant quand-même bien moins d’efforts que pour des actes.

Je ne cherche pas à défendre HADOPI, mais j’ai l’impression qu'ils sont autant vides des deux côtés : HADOPI et anti-HADOPI, même combat ? « J'me sert et j'me sucre et que les autres se démerdent » ?



(*) Dont je ne fait pas formellement parti, étant plutôt désabusé, ni pour, ni contre, ça ne me plait pas, mais personne ne propose mieux.

(**) Sans parler de la médiocrité artistique de ces affiches, mais on oubli cette remarque, et on se dit que c'est juste une pic pour rigoler.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Mar 29 Mar 2016 18:30
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Ça date de 2011, mais le sujet à toujours son intérêt.

Sur un forum traitant du droit, une réponse faite à un anti‑HaDOPI. Il explique que la qualité des offres commerciales, n’est pas du ressort du l’HADOPI, qui ne fait que lutter contre le vol. Je trouve sa réponse bien venue, car il n’y a en effet aucun rapport entre un épicier et un policier enquêtant sur un cambriolage dans une épicerie. Expliquer au policier qu’il n’a qu’à être un meilleur épicier, c’est surtout un bon moyen de montrer à quel point « on » est stupide.

Hadopi ou l'exact inverse de ce qu'il faudrait faire, proposition alternative, faisabilité légale ? (forum-juridique.net-iris.fr), Juillet 2011.

Fanjag, au lien plus haut a écrit : 
Mon dieu!! ce doit être parce que je ne suis pas bien réveillée mais que vous êtes difficile à suivre!

De ce que je comprends vous êtes un anti‑HADOPI comme il en existe beaucoup, vous lutter aussi contre l'idénum … les deux n'ayant aucun rapport vous êtes d'accord ?

Je pense que vous vous méprenez sur une chose. L'objectif de l’HADOPI n'est pas de proposer des solutions commerciales mais de réprimer un comportement délinquant. Alors on peut estimer que les moyens légaux mis en place sont inappropriés et peut être même ridicule, mais pour les propositions commerciales, il faut aller voir ailleurs. Et ce d'autant plus que l’HADOPI a récemment remis les producteurs à leur place en leur demandant de s'atteler à proposer une offre légale de téléchargement.

Pour être honnête, quitte à développer les offres de téléchargement légale, je préfère que l'administration ne s'en occupe pas … ils n'ont toujours rien compris aux nouvelles technologies et quand je vois leurs sites Internet ils me font peur … donc l'offre légale doit se développer c'est une certitude mais seuls les producteurs, artistes et autres indignés pourront le faire.

De plus, note personnelle, je suis allée voir vos liens et honnêtement une seule chose à dire: gonflant! assimilé geek et pirates est juste idiot. Les geek ne sont pas forcément des pirates et inversement. On me qualifie bien souvent de geek... ça ne me dérange pas, ce n'est pas totalement faux, mais de là à voir des gars assimiler des passionnés d'informatique et de nouvelles technologie à des délinquants, ça m'agace. Mesurez vos propos, clarifiez les, si vous voulez être entendu.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Mar 29 Mar 2016 18:53
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Même remarque, ça date de 2010, d’un autre auteur spécialisé dans le droit. Il soulève un aspect qui à mes yeux est l’une des principales hypocrisies des anti‑HADOPI.

Controverse HADOPI — Entretien avec Michaël Majster (sciences-po.fr), Avril 2010.

Michaël Majster, au lien plus haut a écrit : 
Les "consommateurs" revendiquant la gratuité ne me paraissent pas devoir être entendus. Ce ne sont pas des "consommateurs" ou alors selon un sens nouveau, celui de prendre sans ne rien donner en échange. Il n’y a pas de droit d’accès gratuit à des contenus qui coûtent des fortunes. On n’a pas accès à l’eau gratuitement, c’est pourtant plus important que d’écouter du Britney Spears. L’accès gratuit doit être consenti par l’artiste ou le producteur. TF1, c’est gratuit. Mais il y a de la publicité.


Ce que je souligne, c’est la même remarque que je me fais, quand je lis des gens écrire des choses du style « ils veulent réserver la culture à des privilégié », je me dis que eux, le sont sans doutes, privilégiés, parce que si c’est là leur grande préoccupation, il y a des millions de gens pour qui c’est bien la dernière, et qui se préoccupent plus de leurs facture d’électricité qui passe ric‑et‑rac ou d’autres choses comme ça, et qu’on les entend beaucoup‑beaucoup moins s’agiter sur ce genre de question.

Sans compter que la culture, elle ne passe pas que par le vol, elle peut passer par la radio, les bibliothèques, les opérations promotionnelles du cinéma, etc.

Il réagit à une autre hypocrisie des anti‑HADOPI, plus loin :
Michaël Majster, au lien plus haut a écrit : 
Que certains professeurs d'économie aient pu tenir le raisonnement de la gratuité, cela m'échappe un peu. Je me demande ce qu'ils répondraient si, le jour où il viendrait à l'esprit des gens qu'après tout ils ne devraient pas être rémunérés pour les heures de cours, on leur disait de "s’adapter au marché" en leur soulignant que pour gagner leur vie ils peuvent écrire des livres, ou travailler pour des entreprises.

Chez eux, c’est en effet «faites comme je dis, faites pas comme je fais  » ; et ce n’est pas spécifique aux anti‑HADOPI, c’est largement répandu chez le citoyen moyen : « des droits pour moi, pas pour les autres ».

Je recommande la lecture de l’interview en entier à l’URL indiquée au début de ce message. Il parle entre autres d’une chose que j’ai souvent répété, que les nantis faisant semblant de défendre les pauvres n’aiment pas entendre : avec le vol, ce sont surtout les plus petits qui trinquent ; les gros, un peu, mais ils tiennent bons, tandis que les petits disparaissent bel et bien et à toutes vitesse (et c’est flagrant sur le Net, comme je le constante au fil des années).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Sam 24 Sep 2016 22:31
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Le bilan d’HADOPI de 2010 à 2015, en deux images. Les deux images sont tirées de cet article : Hadopi fait son bilan après cinq ans de riposte graduée (nextinpact.com), Septembre 2015.

Image

Les saisines, sont les plaintes des ayants droits, ayant constaté le piratage / vol d’une œuvre leur appartenant. Le personnel d’HADOPI les traite à un rythme de plus en plus soutenu.


Image

En arrondissant les chiffres :
  • 5.5 millions de premier mail envoyés [1] ;
  • 500 milles second mail envoyés ;
  • 2800 courrier recommandé envoyés ;
  • 2300 délibérations ;
  • 400 transmissions au parquet [2].

[1] Premier, car la riposte graduée en compte deux, avant le courrier recommandé, qui lui même vient avant l’éventuelle transmission au parquet.

[2] Une transmission au parquet ne signifie pas automatiquement une condamnation, c’est au juge d’en décider.

Pour les étapes de la réponse graduée, voir : Réponse graduée (hadopi.fr).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Mer 30 Nov 2016 17:25
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Internet est de moins en moins une zone de non‑droit, le cyber‑délinquance continue à être poursuivie. Récemment, c’est le site « Zone Téléchargement » qui faisait de la contrefaçon (en fait plutôt du recel) de séries contre l’autorisation des auteurs, qui a été fermé.

L’annonce sur le compte Twitter de la gendarmerie, et les réactions effarantes d’internautes qui se sont trop installés dans de mauvaises habitudes : #CyberSécurité Fermeture d'un site de téléchargement illégal #Musique #Films #Jeux après enquête de SR #Toulouse & #C3N ➡️Préjudice 75M € (twitter.com/Gendarmerie), 28 Novembre 2016.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Mer 30 Nov 2016 17:35
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
Hibou a écrit : 
Internet est de moins en moins une zone de non‑droit, le cyber‑délinquance continue à être poursuivie. […]

Au delà du cadre de la seule HADOPI, il existe une section de la gendarmerie nationale, récente, le « Centre de lutte contre les criminalités numériques », également nommé C3N. Je ne sais pas s’il existe un site officiel (je ne l’ai pas trouvé), mais voici au minimum un article le présentant : Le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), par le Colonel Nicolas Duvinage, chef du C3N de la Gendarmerie Nationale (observatoire-fic.com), Janvier 2016.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Ven 20 Avr 2018 01:16
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
La Hadopi va changer de nom et renforcer sa lutte contre le piratage (bfmtv.com), Avril 2018.
L’article a écrit : 
La Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet entend faire peau neuve.

Plus de pouvoir et un changement de nom. La Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet entend redorer son blason et accroître l’étendue de ses missions.

[…]


Ils ne le précisent pas dans cet article, l’étendue des missions mentionné, c’est de couvrir aussi le vol ou recel des livres électroniques, jeux vidéos et photos, alors que actuellement HADOPI ne s’occupe que du vol ou recel de films et musiques.

La liste des réseaux de recel surveillés aussi, sera étendue.

Hadopi : le gouvernement va recycler de vieilles idées pour lutter contre le piratage (numerama.com), Avril 2018.
L’article a écrit : 
L’ajustement à venir de « l’arsenal » de lutte contre le piratage est justifié par le fait que « le piratage se fait dans 80 % des cas en streaming ou en téléchargement direct désormais », explique la ministre. Or, « l’essentiel » de l’actuel dispositif de lutte contre le téléchargement illicite porte sur le P2P. Ainsi, la riposte graduée ne peut s’activer que sur BitTorrent ou d’eMule, par exemple.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Mar 30 Oct 2018 21:26
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Jeu 8 Nov 2018 21:45
Message Re: La campagne anti-HADOPI : oui mais …
En 2017, le total de collecte des droits d’auteur s’élevait à 9 milliard et demi d’Euros, d’après l’article ci‑dessous. Le titre parle de record, pourtant il faut relativiser en mettant en contexte : 4 milliards d’internautes et 4 millions d’auteurs.

Modulo ce que je dis après, ça ferait 2€ 37 par an par internaute, et 2375 € par auteur par an — même pas deux mois de SMIC sur l’année —, des chiffres bien faibles pour un  record.

Mais surtout la première partie de ce que je dis ci‑dessus est encore trop belle pour être vraie, l’internaute ne donne certainement par 2 € 37 par an en moyenne, plutôt 0 € 0 (surtout que 50 à 60 % des internautes utilisent un bloqueur publicitaire), la presque totalité des reversements proviennent de la radio et de la télévision, qui sont essentiellement financés par la publicité, pour rappel aux anti‑publicités qui sont aussi des anti‑payants.

Par exemple et au contraire de la radio et de la télévision, la plateforme multimédia la plus consultée, YouTube, n’a presque rien versé aux auteurs en 2017, et ne fera probablement pas mieux en 2018. Une situation que déplore le talentueux Jean‑Michel Jarre, pour rappel aux gens qui prétendent que les auteurs sont favorables au piratage.

Voir : Droits d’auteur : record de 9,6 milliards d’euros de collectes dans le monde en 2017 (msn.com), Novembre 2018.

L’article a écrit : 
« Il n’est plus acceptable de protéger les monopoles de l’industrie des nouvelles technologies et de maintenir une injustice systémique à l’égard des créateurs », a pointé le compositeur Jean‑Michel Jarre, président de l’organisme, visant sans la nommer la plateforme gratuite YouTube.


L’article a écrit : 
La réforme du droit d’auteur doit obliger les géants du net dont Youtube, la filiale de Google qui revendique un milliard d’utilisateurs, à passer à la caisse pour les contenus artistiques et les articles qu’ils utilisent.

« La réforme du droit d’auteur » : l’article parle d‘une récente directive Européenne.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron