Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Ven 13 Nov 2015 17:28
Message Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
L’idée de ce sujet m’est venu suite à la remonté du sujet sur l’escroquerie des sites de « rencontre » en général, après plus de 8 ans inscrit sur un site sans qu’une seule ne soit capable de lever le p’tit doigt pour écrire par exemple même ne serait‑ce qu’un simple « bonjour ».

Même si c’est moche à dire, les femmes sont des marchandises mises en vente sur des site de rencontre, qui n’est qu’à l’image de leur passivité dans le reste de la société, une situation qui dégoutent les hommes mais dans laquelle elles se complaisent. Mais pourquoi sont‑elles des marchandises ? La réponse, tous les hommes la connaissent : parce qu’elles sont passives, et que plus personne ne sait quoi inviter pour faire croire que les femmes non‑passives existent.

Les prétextes bidons ne manquent pas pour justifier cette passivité, et c’est autant parler à un mur que d’essayer d’expliquer à une femme que non, ce ne sont pas les hommes qui exigent des femmes qu’elles soient passives, puisque certains même se font escroquer sur des sites où on leur promet qu’ils s’y trouvent des femmes non‑passives.

Comme il ne sert à rien de mettre sous le nez d’une femme les seaux de vomies qu’inspire leur passivité, qu’elles sont incapables de voir en face le dégoût qu’inspire leur passivité et qu’elles ont le culot, malgré ce dégoût, de prétendre que ceux à qui leur passivité donne envie de vomir, exigent qu’elles soient passives et que donc leur passivité n’est pas de la leur faute, une question simple, même en supposant pour faire plaisir que la passivité est imposée comme elles le prétendent :

Des femmes qui ont envie de sortir de la passivité et de quitter le statut de marchandise, est‑ce que ça existe ?

Je pose la question même en supposant (même si je sais que c’est faux) que la passivité leur serait imposée (comme elles le prétendent) ; c’est à dire même en le supposant, ont‑elles au moins envie de sortir de la passivité.

Pour être clair, je n’attends pas des prétextes bidons pour justifier la passivité, mais un Oui ou un Non à cette simple question plus haut.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Ven 13 Nov 2015 17:39
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Hibou a écrit : 
[…]

Comme il ne sert à rien de mettre sous le nez d’une femme les seaux de vomies qu’inspire leur passivité, qu’elles sont incapables de voir en face le dégoût qu’inspire leur passivité et qu’elles ont le culot, malgré ce dégoût, de prétendre que ceux à qui leur passivité donne envie de vomir, exigent qu’elles soient passives et que donc leur passivité n’est pas de la leur faute, […]


À ce propos, je rappel un lien donné dans le précédent sujet, qui donne la véritable raison de la passivité et du statut de marchandise des femmes : Pourquoi rejeter les femmes est dévastateur (comprendrelesfemmes.com).

En gros, c’est par orgueil et lâcheté, parce qu’il est impensable pour elles de s’entendre dire un Non, et qu’elle déchargent cette responsabilité sur les hommes, qu’elles traitent en retour comme des poubelles destinées à essuyer ce qu’elles ne tolèrent pas pour elles‑mêmes. Note en marge : comment parler de respect réciproque dans ces conditions ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Ven 13 Nov 2015 19:04
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Hibou a écrit : 
[…]

Les prétextes bidons ne manquent pas pour justifier cette passivité, et c’est autant parler à un mur que d’essayer d’expliquer à une femme que non, ce ne sont pas les hommes qui exigent des femmes qu’elles soient passives, puisque certains même se font escroquer sur des sites où on leur promet qu’ils s’y trouvent des femmes non‑passives.

[…]

Cet abrutissement à oser dire que les hommes exigent qu’elles soient passives quand la réalité leur crie le contraire de toutes les manières possibles, peut au minimum être qualifié d’imbécilité sans nom, ou plus simplement, un signe de manque d’intelligence, parce qu’il faut être profondément débile pour oser affirmer ça quand il n’y a que des preuves flagrantes du contraire. Ce n’est pas la seule limitation intellectuelle typiquement féminine en matière relationnelle, mais ça sera plutôt l’objet d’un autre sujet à venir, parce que ça déborderait assez de ce sujet‑ci, bien que ce soit lié.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Sam 4 Mar 2017 20:51
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Le titre est changé de « Les femmes quitteront‑elles un jour le statut de marchandise ? » à « Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ? », plus général.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Sam 4 Mar 2017 20:53
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Hibou a écrit : 
Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?

Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir, cependant quand on ne veut pas, c’est sûr qu’on ne peut pas.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Sam 4 Mar 2017 21:01
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Un article sur la passivité féminine, qui rapporte des faits intéressants, mais l’article est d’une hauteuresse féministe, et alors il va sans dire qu’il conclu, comme avec toutes les féministes, qu’elles sont victimes, que le statut d’objet est soit‑disant imposé aux femmes, alors que n’importe quelle femme standard devient hystérique quand on lui suggère qu’elle devrait quitter le statut d’objet et la passivité qui va avec. On fait payer à des hommes, 30 ou 50€/mois sur des sites de rencontre pour leur faire croire que les femmes qui ont quitté le statut d’objet et la passivité, existent, mais à part ça, c’est la société qui impose le statut d’objet aux femmes. Ironie bien sûr, ce sont les femmes qui imposent leur statut d’objet à la société (et c’est sans parler de la prostitution, défendu comme un droit par la plupart des femmes).

Cette longue parenthèse faite, le lien, avec une courte citation du début, pour pouvoir le retrouver au cas où il disparaitrait, la source d’origine ayant déjà disparue.

Être féminine ou être un objet sexuel passif (affection.org)

Nathalie Tremblay a écrit : 
Nous avons déjà vu comment le corps de la femme est sexualisé, sexualisation qui amènerait la femme à répondre davantage aux besoins de l’autre voire de l’homme plutôt qu’à ses propres besoins et qui orienterait l'expression de son désir sexuel. Dans cet article de notre étude, nous cherchons à comprendre ce que serait la féminité et si celle‑ci signifierait, pour la femme, devenir un objet sexuel passif et si la féminité favoriserait l'expression du désir sexuel de la femme.

[…]


Le texte parle surtout de la passivité féminine, qualifiée même de « puissante passivité » dans un autre texte dont j’ai perdu la trace.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Sam 1 Avr 2017 22:58
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Une membre du forum qui ne vient plus, avait dit que c’est normal que les « femmes » soient passives, que c’est les hommes qui doivent prouver leur valeur en prenant des initiatives. Après lui avoir fait remarquer que ça signifie que les femmes ont donc moins de valeur que les hommes et qu’en plus les « femmes » se plaignent quand elles sont abordées, elle avait répondu que si les « femmes » sont passives, c’est parce que c’est la société prétendument patriarcale qui les y obligent. Je lui avait alors répondu qu’elle se contredisait par rapport à ce qu’elle disait avant, et que vu que des hommes se font pigeonner à payer 30 ou 50€/mois pour des sites où on leur fait croire que sur ce site les « femmes » sont capables de sortir de la passivité, son affirmation est contradictoire. Comme elle ne savait plus quoi inventer pour répondre devant l’évidence, j’en avait eu assez et avait décidé d’ouvrir le sujet sur l’hypocrisie féministe que je n’avais jamais ouvert avant pour ne pas la vexer, ce sujet : L’hypocrisie féministe : the topic. Un sujet qu’elle n’a pas aimé au point de ne plus revenir. Bref, aucun dialogue n’est possible sur cette question : les « femmes » imposent leur passivité à la société et accuse la société d’en être responsable.

Je n’ai pas gardé le lien, mais récemment, j’avais vu un sondage qui disait que en gros, 40% des hommes attendent des « femmes » qu’elles soient capables de sortir de la passivité (et ils sont sûrement plus nombreux encore qui l’apprécieraient), tandis que 0% des « femmes » sondées, disaient vouloir sortir de la passivité.

Si cette passivité était vraiment imposée par la société contre le grès des «femmes », il serait étrange qu’elles n’aient jamais exigé ou revendiqué de sortir de la passivité. Elle ne l’ont jamais fait, et ça ne risque pas de leur arriver, pour les raisons exposées plus haut : elles tiennent à être des objets passifs, ça ne leur est pas imposé, c’est ce qu’elles veulent être, avec acharnement, elles l’imposent à la société.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Mar 4 Avr 2017 23:43
Message Re: Les femmes quitteront‑elles un jour le statut d’objet ?
Plutôt que de passives, il faudrait plus précisément parler de dépendantes‑passives. J’y reviendrai pour expliquer.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron