Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Rêve
Auteur Message
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Ven 19 Aoû 2011 18:59
Message Re: Rêve
Cairn a écrit : 
C'est un point de vue, il se défend.

Pour ma part, je persiste à penser que corps et esprit ne font qu'un dans la naissance et l'épanouissement du sentiment amoureux


Dans l'absolu, tu as raison les deux vont de pair.

En pratique, l'amour sexué (qui me semble indispensable) ouvre la porte au retour des fantasmes et de vivre hors de la réalité alors qu'au moins dans l'amour dont je parle il n'y a pas ces fantasmes intrusifs.
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Ven 19 Aoû 2011 19:08
Message Re: Rêve
Le fantasme ne concerne qu'une petite, toute petite partie de l'histoire amoureuse d'un couple. La force du sentiment n'est pas tributaire de la présence ou de l'absence de ces fantasmes, dont le rôle se limite à pimenter des instants précis, limités dans l'espace et le temps.
Pour faire une comparaison, le fantasme est à l'amour ce que le poivre est à toutes les cuisines du monde : un petit quelque chose en plus... Petit sourire

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 51
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Ven 19 Aoû 2011 19:52
Message Re: Rêve
France a écrit : 
Ce n'est pas d'amour platonique que je vous parle, ce serait un sentiment qui serait AU DESSUS de l'amour. Je vous ai dit que cela n'excluait pas les calins inévitables ni certainement le sexe, mais l'essentiel serait ailleurs.

Tu voudrais que l'on débatte et que l'on donne nos sentiments/ avis sur un truc que nous ne connaissons pas, qui n'est pas dans nos moeurs. On fait comment ?
Chacun de nous se fait une idée de l'amour mais comment se faire une idée sur un amour qui serait au dessus de l'amour ?
Je me fait une idée d'un amour platonique ou même quasiment platonique mais un amour au dessus de l'amour... J’ai un doute J’en sais rien
Profil
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Ven 19 Aoû 2011 20:19
Message Re: Rêve
Cairn a écrit : 
Le fantasme ne concerne qu'une petite, toute petite partie de l'histoire amoureuse d'un couple. La force du sentiment n'est pas tributaire de la présence ou de l'absence de ces fantasmes, dont le rôle se limite à pimenter des instants précis, limités dans l'espace et le temps.
Pour faire une comparaison, le fantasme est à l'amour ce que le poivre est à toutes les cuisines du monde : un petit quelque chose en plus... Petit sourire



Le fantasme est une perversion de l'amour.
Si Hibou nous permet un langage direct mais non vulgaire, pour se faire comprendre, en laissant au sexe sa forme traditionnelle on en arrive vite à faire l'amour avec une paire de seins plutôt qu'avec une femme.
L'amour ont je parle concerne vraiment la femme.
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 51
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Ven 19 Aoû 2011 21:39
Message Re: Rêve
Perso, je n'ai jamais considéré les hommes avec qui j'ai fait l'amour comme une partie de son anatomie (choisissez celle que vous voulez) uniquement.
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Ven 19 Aoû 2011 21:43
Message Re: Rêve
France a écrit : 
traditionnelle on en arrive vite à faire l'amour avec une paire de seins plutôt qu'avec une femme.
L'amour ont je parle concerne vraiment la femme.


Mais une paire de seins, c'est aussi la femme, dans sa beauté, sa sensualité, de même qu'une verge en érection, ça peut être beau, comme une offrande. Pourquoi voir dans le corps humain l'expression de la vulgarité ?

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Ven 19 Aoû 2011 21:49
Message Re: Rêve
France, le désir est une des manifestations de l'amour, tu ne crois pas ? faire l'amour, aimer l'autre, c'est aussi aimer son corps, le désirer avec ardeur, abandon, lâcher-prise. Ce n'est pas faire affront, ni à la femme, ni à l'amour, que de se donner dans sa chair, et prendre l'autre dans sa chair.

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 51
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Ven 19 Aoû 2011 22:00
Message Re: Rêve
Cairn a écrit : 
France a écrit : 
traditionnelle on en arrive vite à faire l'amour avec une paire de seins plutôt qu'avec une femme.
L'amour ont je parle concerne vraiment la femme.


Mais une paire de seins, c'est aussi la femme, dans sa beauté, sa sensualité, de même qu'une verge en érection, ça peut être beau, comme une offrande. Pourquoi voir dans le corps humain l'expression de la vulgarité ?

Je crois que ce que veux dire France c'est que certains en arrivent à ne plus considérer la femme que comme une sorte d'objet sexuel et non plus comme un être humain qu'on peut aimer et considérer pour ce qu'il est.
Mais bon, ce n'est pas tout le monde qui est comme ça non plus.
Je crois qu'une personne qui aime vraiment son compagnon/sa compagne l'aime pour ce qu'il / elle est psychologiquement et physiquement. C'est un tout qu'on aime.
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Ven 19 Aoû 2011 22:05
Message Re: Rêve
zen a écrit : 
Cairn a écrit : 
France a écrit : 
traditionnelle on en arrive vite à faire l'amour avec une paire de seins plutôt qu'avec une femme.
L'amour ont je parle concerne vraiment la femme.


Mais une paire de seins, c'est aussi la femme, dans sa beauté, sa sensualité, de même qu'une verge en érection, ça peut être beau, comme une offrande. Pourquoi voir dans le corps humain l'expression de la vulgarité ?

Je crois que ce que veux dire France c'est que certains en arrivent à ne plus considérer la femme que comme une sorte d'objet sexuel et non plus comme un être humain qu'on peut aimer et considérer pour ce qu'il est.
Mais bon, ce n'est pas tout le monde qui est comme ça non plus.
Je crois qu'une personne qui aime vraiment son compagnon/sa compagne l'aime pour ce qu'il / elle est psychologiquement et physiquement. C'est un tout qu'on aime.


Je pense aussi qu'il y a des amalgames chez France, comme chez beaucoup.

Comme partout, mais en amour peut-être plus qu'ailleurs, c'est l'intention qui compte, et non l'acte. La pénétration peut-être la pire des violences faite à une femme, comme le bel acte d'amour.... Et c'est l'image de cette violence qui culpabilise l'homme jusque dans le lit conjugal

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 51
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Ven 19 Aoû 2011 22:24
Message Re: Rêve
Cairn a écrit : 
Je pense aussi qu'il y a des amalgames chez France, comme chez beaucoup.

Comme partout, mais en amour peut-être plus qu'ailleurs, c'est l'intention qui compte, et non l'acte. La pénétration peut-être la pire des violences faite à une femme, comme le bel acte d'amour.... Et c'est l'image de cette violence qui culpabilise l'homme jusque dans le lit conjugal

Je ne vois pas pourquoi un homme qui se comporte correctement avec sa femme (ou les femmes qu'il a connues) pourrait culpabiliser pour des violences sexuelles. Si lui n'a rien fait de ce genre il n'a pas à culpabiliser.
Profil