Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Auteur Message
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 58
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 554
Lun 14 Oct 2013 20:04
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Les premiers chiffres que tu donnes sont assez impressionnant. Snif…
j'ai peur que les choses soient difficile à faire évoluer, car il existe beaucoup d'attachement aux préceptes de la religion.
Par contre les lois européennes peuvent s'orienter de façon à strictement imposer un environnement médical concernant cette circoncision.
Ce qui d'après moi diminuerai considérablement les risques pour la santé de l'enfant.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Lun 14 Oct 2013 20:15
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Youplaa a écrit : 
Par contre les lois européennes peuvent s'orienter de façon à strictement imposer un environnement médical concernant cette circoncision.
Ce qui d'après moi diminuerai considérablement les risques pour la santé de l'enfant.

Oui, c’est déjà le cas. Mais c’est aussi le problème : certains courants religieux s’en servent pour faire du chantage en disant que si une loi l’interdit, ils feront n’importe quoi à l’étranger.

Ça pose plusieurs problèmes à mon avis : laïcité des lois (aucune religion ne devrait dicter les lois, ne serait‑ce que pour assurer l’égalité entre les religions), persistance d’un rite archaïque (c’est un rituel qui date de bien avant les religions modernes), financement d’un rituel au frais d’une organisme de santé, non‑respect du droit à l’intégrité physique et du droit à l’auto‑détermination, discrimination entre garçons et filles (les filles sont protégés, pas les garçons), acte non‑médicalement justifié déguisé en acte médical (escroquerie), discrimination religieuse entre les citoyens (vu qu’un enfant n’a alors pas les mêmes droits, cela dépendant de la religion de ses parents).

Non seulement cette résolution du Conseil de l’Europe est timide, mais en plus, même avec le peu qu’elle dit, elle rencontre une opposition religieuse inquiétante.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Ven 18 Oct 2013 07:50
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Une association caritative, qui a son siège à Rome en Italie, entièrement financée par des dons, a pour mission la chirurgie réparatrice au bénéfice de ceux qui ont subit une circoncision contre leur grès et ne l’acceptent pas.

Our Mission — To promote regenerative medicine as a solution for male circumcision (foregen.org)

Le site a écrit : 
The majority of foregen’s work is for males who have suffered physical and psychological damage from the effects of circumcision. Research has now demonstrated well the functional and sensory losses to the penis when circumcised, as well as the potential for psychological damage for those on whom such surgery was imposed. Fortunately, regenerative medical techniques now offer a greater possibility than ever to regrow human tissue (especially dermal tissue) lost in prior trauma.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Sam 26 Oct 2013 07:15
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Une citation d’un article cité intégralement ailleurs, et dont je ne connais pas la source. Il y a d’autres choses intéressantes, mais comme c’est un peu dure à lire, j’hésite à tout poster.

Source inconnue a écrit : 
La circoncision est in‑hygiénique et malsaine. Un des mythes plus communs sur la circoncision est qu’il rend le pénis propre et plus facile à nettoyer. Ce n’est pas vrai. Des yeux sans paupières ne seraient pas plus propres; un pénis sans son prépuce non plus. Le gland artificiellement extériorisé et le méat du pénis circoncis sont constamment exposés à l’abrasion et à la saleté, ce qui rend le pénis circoncis, en fait, plus malpropre. La perte du prépuce protecteur laisse le tractus urinaire vulnérable à invasion bactérienne et virale pathogène.


J’ai surtout trouvé que la comparaison avec les paupières, fait une explication joliment dite.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Sam 26 Oct 2013 07:28
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Hibou a écrit : 
  • […];
  • En 2010 et aux États‑Unis, 117 bébés sont morts des suites de complications médicales imputables à leur circoncision;
  • Aux États‑Unis, 1.3% de la mortalité des bébés est imputable à la circoncision;
  • […];

D’une autre source, la mortalité infantile due aux suites de la circoncision, serait de 1 bébé mort sur 500 000 (ce chiffre là est rapporté à tous les bébés, et non‑pas à la mortalité infantile comme dans le chiffre donné précédemment).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Sam 26 Oct 2013 07:45
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Hibou a écrit : 
Une citation d’un article cité intégralement ailleurs, et dont je ne connais pas la source. Il y a d’autres choses intéressantes, mais comme c’est un peu dure à lire, j’hésite à tout poster.


J’ajoute les passages ci‑dessous quand‑même, je ne peux pas faire autrement.

Source inconnue a écrit : 
La circoncision blesse les mères. Des études scientifiques ont régulièrement montré que la circoncision bouleverse le comportement de l’enfant. L’étude menée à l’Université de Médecine du Colorado montrait que la circoncision est suivie par un sommeil prolongé et agité sans mouvement oculaire rapide. En réponse au bombardement interminable de leur système nerveux avec la douleur insoutenable, les bébés circoncis se réfugiaient dans une sorte de semi-coma qui duraient des jours ou même des semaines.


C’est ce qu’une mère expliquait dans un témoignage en anglais que j’avais lu sur un site Américain (j’en posterai peut‑être le lien plus tard), et l’infirmière qui lui avait ramené le bébé, lui disait qu’il s’était paisiblement endormi parce qu’il allait bien, mais qu’il était très fatigué et dormirait longtemps. La mère qui n’a évidemment pas assisté à l’opération (les parents sont toujours tenus à l’écart, inutile de se demander pourquoi), n’a appris que plus tard que le bébé, ne dormait pas, est que c’était une réaction défensive de l’organisme du bébé, qui assimilait son propre état de détresse démesuré à un péril mortel imminent.

Pendant la circoncision, le bébé qui n’a encore rien connu de la vie, croit qu’il va mourir (en tous les cas, son organisme réagit de cette manière).

Cette mère a rejoint le mouvement intactiviste et a refusé la circoncision de son second fils, contre l’avis de son mari (lui‑même circoncis), père de l’enfant. Son mari à fini par lui aussi rejoindre sa femme dans le mouvement intactiviste.

Source inconnue a écrit : 
De nombreuses autres études ont prouvé que la circoncision perturbe le lien mère‑nourrisson durant la période cruciale après la naissance. Les recherches ont aussi montré que la circoncision rompt le schéma classique de l’alimentation. Dans une étude menée à l’École de Médecine de Washington, la plupart des bébés ne se nourrissaient pas juste après avoir été circoncis, et ceux-là ne regarderaient pas leur mère dans les yeux.


Celui là, je ne peux pas m’empêcher d’y penser. Je pensais déjà à quelque chose de similaire, concernant le rapport de l’enfant à ses parents, quand un jour j’ai vu la vidéo d’une circoncision sur un bébé. C’était insupportable (je me suis forcé à regarder, parce que je voulais savoir), pas seulement la boucherie que c’est à l’endroit de la circoncision, mais aussi de voir l’effroyable état de détresse du bébé. Normalement, quand un bébé cri, c’est pour alerter ses parents qui normalement doivent accourir à son secours. Pendant une circoncision, non‑seulement ils ne viennent pas alors qu’il est dans un état où corps se demande même s’il va survivre, non‑seulement ses parents ne viennent pas le secourir et ne répondent pas à ses cris de terreur, mais en plus, ce sont eux qui l’on amené là pour lui faire subir… c’est monstrueux d’y penser.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Sam 26 Oct 2013 08:10
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Dans cet autre extrait, la première phrase soulignée en gras, explique en partie le pourquoi de la perpétuation de cette tradition, et elle laisse entrevoir par avance pour mieux anticiper, le conflit auquel va éventuellement être confrontée une mère décidant de ne pas circoncire son fils alors que son mari, père de l’enfant, est circoncis.

Source inconnue a écrit : 
Un père circoncis qui a des sentiments emmêlés au sujet de son fils nouveau-né intact, peut nécessiter un soutien psychologique tendre, compatissant, pour l’aider à se représenter ce qu’il a perdu et à surmonter ses anxiétés au sujet des organes génitaux masculin normaux. Dans de tels cas, la mère devrait résolument protéger l’enfant en invitant l’époux à partager ce rôle protecteur et en l’aidant à dissiper ses émotions négatives. La plupart des parents veulent ce qu’il y a de meilleur pour leur bébé. Les parents sages écoutent leurs cœurs et font confiance à leur instinct pour protéger leur bébé contre les meurtrissures. L’expérience ancestrales a montré que les bébés se développent mieux dans une atmosphère d’amour, de douceur, de respect, d’acceptation, de soins, et d’intimité. Couper le prépuce d’un bébé met en pièces cette responsabilité.


Deux rappels :

En france au moins, si l’un des deux parents fait circoncire son enfant sans l’accord de l’autre parent, le parent fautif peut être amené à être jugé pour cette faute considérée comme grave par la loi, devant un tribunal, saisi par le parent n’ayant pas donné son accord pour la circoncision, et ceci bien que la circoncision ne soit pas interdite en france. Bien que pas (ou pas encore) interdite, elle nécessite très absolument que les deux parents soient en accord sur cette mutilation volontaire. Peut‑être un jour cette mutilation sera‑t‑elle enfin interdite, mais ce n’est pas encore le cas.

On peut aussi rappeler que si nécessaire et si le père (ou la mère !) ne peut pas être raisonné, il est possible d’envisager de quitter un mari (ou une femme), père (ou mère) d’un enfant, dont il (ou elle) refuserait de préserver l’intégrité et à qui il refuserait d’épargner l’horreur décrite dans un précédent message.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Ven 5 Déc 2014 07:42
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
Lu ailleurs, à propos de la circoncision « justifiée » par des raisons médicales aventureuses (et surtout opportunistes pour les pros‑circoncision) :

Quelqu’un sur le web a écrit : 
Parler de circoncision comme moyen de contrer les IST et MST, dans un pays ou l’on peut facilement trouver des préservatifs, c’est comme proclamer que l’abstinence est le meilleur moyen d’éviter les grossesses.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Dim 7 Déc 2014 16:50
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
À propos de la soit‑disant obligation religieuse de la circoncision chez les Musulmans, qui représentent la majorité des circoncis dans le monde.

Un verset du Coran : Sourate 4, Verset 119 (hisnulmuslim.com).

Le Coran, à la Sourate 4 au Verset 119 a écrit : 
Je les égarerai, je leur inspirerai de vains espoirs, je les inciterai à fendre les oreilles du bétail et je leur ordonnerai d’altérer la Création du Seigneur. Quiconque prendra Satan pour maître à la place de Dieu est voué à une perte certaine


Ceci signifie que pour les Musulmans qui ne reconnaissent que le Coran et pas la Sunna — ce qui inclue les Coranistes et une partie des Soufistes —, la circoncision n’existe pas, ou pas pour une raison religieuse.

Mais les Sunnites, les Chiites et une partie des Soufistes, ajoute au Coran, d’autres écrits, que l’on nomme la Sunna.

Ce serait dans la Sunna, et donc un Hadith, que certain(e)s y verrait une obligation.

Tout d’abord, un verset du Coran à propos de la contrainte, qui dans l’Islam, n’est pas censée existé : Sourate 2, Verset 256 (hisnulmuslim.com).

Le Coran, à la Sourate 2 au Verset 256 a écrit : 
Point de contrainte en religion maintenant que la Vérité se distingue nettement de l’erreur. Désormais, celui qui renie les fausses divinités pour vouer sa foi au Seigneur aura saisi l’anse la plus solide, sans crainte de rupture. Dieu est Audient et Omniscient.


Mais il en faut plus pour convaincre un Sunnite ou Chiite. Voici donc une autre citation, rapportant que la circoncision ne se pratiquait pas du temps du prophète Musulman : La circoncision chez les Musulmans (droitaucorps.com).

L’article a écrit : 
Ibn-Hanbal rapporte dans son recueil qu’Uthman Ibn Abu-al-As (d. 671) a été invité à une circoncision. N’étant pas venu, on le lui a reproché. Il a répondu: « Du temps du prophète Mahomet nous ne pratiquions pas la circoncision et nous n’y étions pas invités. »


Sur les conséquences possibles de la circoncision, un savant Musulman (le qualificatif « savant » se comprenant ici dans le seul contexte religieux), reconnait un effet qu’il trouve bon, mais que chacun(e) pourra qualifier autrement :

Le même article a écrit : 
Al-Mannawi rapporte de l’imam Al-Razi :

Le gland est très sensible. S’il reste caché dans le prépuce, il fortifie le plaisir lors de l’accouplement. Si le prépuce est coupé, le gland se durcit et le plaisir s’affaiblit. C’est ce qui convient le mieux dans notre loi: réduire le plaisir sans le supprimer totalement, un juste milieu entre l’excès et la négligence.


… pas sûr que ce qu’il y trouve de positif, soit jugé positif par tout le monde, et en tous les cas, il contredit l’affirmation des pros‑circoncision, que la circoncision n’a aucun effet néfaste en ce qui concerne cet aspect des choses.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16755
Dim 7 Déc 2014 17:59
Message Re: Circoncision religieuse : opposition, méfaits et origines
À la fois sur les conséquences parfois dramatiques de la circoncision et sur le fait que la circoncision, n’existait pas chez les Musulmans au début de l’Islam.

La source est le même lien que dans le précédent message.

L’article a écrit : 
Ibn-Qayyim Al-Jawziyyah rapporte un récit selon lequel l’émir de Basra en Irak a demandé à des vieillards quelle était leur religion. Ils ont répondu qu’ils étaient musulmans. Il a donné alors l’ordre de les inspecter et a découvert qu’ils n’étaient pas circoncis. Ils ont été alors circoncis pendant l’hiver. Certains en sont morts. Hasan Al-Basri (d. 728) s’est étonné des agissements de cet émir et a dit: « Du temps de Mahomet, des Byzantins, des Persans et des Éthiopiens se sont convertis à l’islam et on ne les a pas inspectés ». Ibn-Qudamah (d. 1223) rapporte de ce même personnage « qu’il se désintéressait de la circoncision de ceux qui se convertissaient à l’islam et disait que les noirs et les blancs se sont convertis à l’islam du temps de Mahomet et personne ne les a inspectés et ils n’ont pas été circoncis. »

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet