Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Comment le cinéma représente les Arabes
Auteur Message
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 38
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Dim 17 Mai 2009 12:42
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
ayu a écrit : 
Attendez la sortie en salle de Inglorious basterds* de Tarantino le cinglé,il parait que ça va dépasser le record d'allemands découpés en tranches (si j'ai bien suivi la promo du festival de came (de Cannes pardon!).

Ps : C'est vrai que Rambo fait fort sur les arabes tués,mais bon il massacre bien"les faces de citron "aussi ça doit donner des érections a quelqu'un que je connais ici ça Ange Ange


*: La faute d'orthographe est aussi Tarantinesque Hahaha! Hahaha!


c'est sûr, mais tu sais bien il fait ça en allant acheter le pain, parce que bon, c'est pas sa guerre Yeux au ciel avec le sourire Sacré John Hihihi!


Je crois avoir vu un truc sur le film dont tu parles. Je pense que la culture générale des jeunes demoiselles va augmenter aussi; de mémoire, y'a un beau gosse ou deux qui jouent dans le film, non? Fait l’innocent(e)

Hihihi!

HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
  • Genre : Garçon
  • Age : 109
  • Localisation : Alone on a hill
  • Messages : 1281
Lun 18 Mai 2009 10:56
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
Dieu a écrit : 
Les Arabes ne se laisseront plus faire.

Ils répondront mot pour mot et gifle par gifle !



Ca va faire un drole de changement alors ! Hihihi!

Life’s but a walking shadow, a poor player,
That struts and frets upon the stage,
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
  • Genre : Garçon
  • Age : 109
  • Localisation : Alone on a hill
  • Messages : 1281
Lun 18 Mai 2009 10:57
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes

Life’s but a walking shadow, a poor player,
That struts and frets upon the stage,
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Localisation : Dans la montagne un hameau perdu
  • Messages : 401
Sam 23 Mai 2009 18:05
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
Il est aussi possible de montrer des contre-exemples
dans le film Kingdom of Heaven de Ridley Scott
les arabes au contraire des croisés occidentaux font preuve d'honneur, de loyauté et de générosité...
son autre film gladiator est montré du doigt car les arabes y figurent comme esclavagiste....
ce qui est pourtant une vérité historique, un documentaire sur Arte auquel participaient des chercheurs noirs a démontré qu'au niveau esclavagisme les arabes n'avaient rien à envier aux blancs....
j'ai relevé aussi
l'affirmaton que 19 intégristes rsponsables des attentats du 11 novembre ont provoqué l'amalgame
arabes = terroristes...
J'ai le souvenir de ces évènements à la télé....
qui a aussi montré les scènes de liesse et de joie populaire provoqués par ces attentats à Gaza, au Caire et dans plusieurs capitales musulmanes....
qu'ont pu ressentir les américains en voyant cela?

twoo beer or not twoo beer?
Profil
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 38
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Sam 23 Mai 2009 18:39
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
Ben oui, Merle, c'est ce que je voulais souligner.

Zak, dans son 1er post, "tourne" le sujet comme si montrer un arabe dans un film était TOUJOURS réducteur.
John a aussi précisé qu'il existe des films clairement anti-musulmans, clairement pro-nazis, etc etc...
Mais bon, il faut tout de même avoir en tête que ce n'est pas un exemple précis qui détermine la généralité.

Autant il existe des films clairement anti-ce que vous voulez, autant il existe des gens clairement anti-ce que vous voulez.

Bien sûr, un exemple précis ne doit pas être ignoré, au contraire, les cancers se développent de cette manière...

Mais pour autant, faire un topic voulant juste faire dire: Nous, pauvres arabes, sommes continuellement opprimés dans ce monde cela ne peut plus continuer nous sommes dans notre bon droit (voir un droit divin Question ) est parfaitement inéquitable, et faux de surcroît.

Je pense que tu as raison sur ce point là, Merle.


Mais peut-être que Zak a une fois de plus l'impression que les gens commencent à devenir "trop" tolérant, et de ce fait menacent l'effet "nous les arabes, sommes constamment persécutés".

En gros, on pourrait croire que certaines personnes dans ce monde sont ennuyées de constater qu'avec "cette foutue tolérance", tous les cris de ralliements perdent de leur sens.
On se bat contre l'intolérance, slogan ô combien accrocheur, et quand elle commence à se mettre en place, encore toute fragile, on essaie de la cacher. De faire de la propagande.

Et je me répète: les peplums, films historiques etc... sont très à la mode ces derniers temps: Et si l'Histoire, les faits historiques, racontent qu'un allemand ou un arabe a malmené des peuples, ce serait quand même un peu gros de contourner cela et de réécrire l'Histoire sous un faux nom, non?


enfin, caché le positif et ne montrer QUE le négatif pour faire valoir ses propres idées n'est pas spécialement une nouveauté.

'suis un peu hors-sujet, en fait... sorry Petit sourire

HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 38
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Sam 23 Mai 2009 18:44
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
krokiller a écrit : 
[…]

En gros, on pourrait croire que certaines personnes dans ce monde sont ennuyées de constater qu'avec "cette foutue tolérance", tous les cris de ralliements perdent de leur sens.
On se bat contre l'intolérance, slogan ô combien accrocheur, et quand elle commence à se mettre en place, encore toute fragile, on essaie de la cacher. De faire de la propagande.

[…]


Petit rectificatif, sans quoi la phrase en gras n'a aucun sens:

"On se bat contre l'intolérance, slogan ô combien accrocheur, et quand la tolérance commence à se mettre en place, encore toute fragile, on essaie de la cacher. De faire de la propagande."


Voila, c'est mieux.

HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
  • Genre : Garçon
  • Age : 109
  • Localisation : Alone on a hill
  • Messages : 1281
Sam 23 Mai 2009 19:22
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
La tolérance, y a des forums pour ça ! Tire la langue

Life’s but a walking shadow, a poor player,
That struts and frets upon the stage,
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Localisation : Dans la montagne un hameau perdu
  • Messages : 401
Sam 23 Mai 2009 19:58
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
et des maisons aussi... Montre et bouge ses fesses

twoo beer or not twoo beer?
Profil
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 38
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Dim 24 Mai 2009 12:31
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
et c'est pauvre Ch'tis alors... z'ont pas été épargnés Grand sourire

HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
  • Genre : Garçon
  • Age : 109
  • Localisation : Alone on a hill
  • Messages : 1281
Dim 24 Mai 2009 16:48
Message Re: Comment le cinéma représente les Arabes
Dieu a écrit : 
Les Arabes ne se laisseront plus faire.

Ils répondront mot pour mot et gifle par gifle !



Tremble, fourbe sarrazin ! Diable


And I heard, as it were, the noise of thunder: One of the four beasts saying: "Come and see." And I saw. And behold, a white horse.
There's a man goin' 'round takin' names. An' he decides who to free and who to blame. Everybody won't be treated all the same. There'll be a golden ladder reaching down. When the man comes around.

The hairs on your arm will stand up. At the terror in each sip and in each sup. For you partake of that last offered cup, Or disappear into the potter's ground. When the man comes around.

Hear the trumpets, hear the pipers. One hundred million angels singin'. Multitudes are marching to the big kettle drum. Voices callin', voices cryin'. Some are born an' some are dyin'. It's Alpha's and Omega's Kingdom come.

And the whirlwind is in the thorn tree. The virgins are all trimming their wicks. The whirlwind is in the thorn tree. It's hard for thee to kick against the pricks.

Till Armageddon, no Shalam, no Shalom. Then the father hen will call his chickens home. The wise men will bow down before the throne. And at his feet they'll cast their golden crown. When the man comes around.

Whoever is unjust, let him be unjust still. Whoever is righteous, let him be righteous still. Whoever is filthy, let him be filthy still. Listen to the words long written down, When the man comes around.

Hear the trumpets, hear the pipers. One hundred million angels singin'. Multitudes are marchin' to the big kettle drum. Voices callin', voices cryin'. Some are born an' some are dyin'. It's Alpha's and Omega's Kingdom come.

And the whirlwind is in the thorn tree. The virgins are all trimming their wicks. The whirlwind is in the thorn tree. It's hard for thee to kick against the pricks.

In measured hundredweight and penny pound. When the man comes around.

And I heard a voice in the midst of the four beasts, And I looked and behold: a pale horse. And his name, that sat on him, was Death. And Hell followed with him.


Diable


Ange


Tire la langue


Hihihi!

Life’s but a walking shadow, a poor player,
That struts and frets upon the stage,
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.
Profil