Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Dim 14 Aoû 2022 12:31
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une seconde confirmation que les haricots Prince se débrouillent mieux sans arrosage, que les Saxa : les lignes destinées à la récolte de graines au lieu de gousses (en sec au lieu de en vert), ont donné 327 grains pour Prince et 233 grains pour Saxa, alors qu’avec arrosage, Saxa fait nettement plus de grains. Les Mascaret ne sont pas encore mûrs.

Les haricots semés pour récolter les grains, l’ont été à raison de 21 poquets de 3 grains, soit 63 grains en tout, par variété. Le bilan est de même pas 4 grains récoltés pour un grain semé avec Saxa, et 5 grains récoltés pour un grain semé avec Prince. Ces semis séparés devraient être arrosés pour que le bilan soit plus intéressant. Les lignes semées pour récolter des grains, sont bien plus courtes que celles semées pour récolter des gousses, ce qui pourrait rendre acceptable un arrosage qui n’est pas strictement nécessaire.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Dim 14 Aoû 2022 16:34
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Correction au deuxième paragraphe du message précédent : en présence de limaces, ce n’est pas que le non‑arrosage.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Ven 19 Aoû 2022 17:17
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]
Quand les feuilles sont coupées de cette manière (par qui que ce soit), si ça ne se répète pas, au moins de nouveaux bourgeons de feuilles peuvent apparaître et grandir. Sur l’instant, les dégâts semblent plus grands qu’avec les limaces, mais par la suite, ils sont nettement moindres, à moins que les nouvelles feuilles ne soient mangées elles aussi. Les limaces, elles, mangent de préférence les bourgeons de feuilles et les toutes petites feuilles, ce qui empêche toute reprise.

Du semis de Juillet, deux poquets de Mascaret (seulement) avaient ravagés par une ou des limaces, dans un des poquets, une pousse a tout de même réussi à refaire une feuille qui ne disparaît pas. La reprise n’est pas impossible, mais difficile et c’est encore seulement parce que limaces qui ont mangé ces deux poquets, semblent avoir disparu.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Ven 19 Aoû 2022 17:18
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Du semis de Juillet, les Mascaret grandissent peu, les Prince et Saxa semblent s’en sortir autant bien tous les deux (même hauteur et environ autant de feuilles).

Il y a eu quelques pluies récemment.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Mar 23 Aoû 2022 09:01
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les boutons floraux sont apparus sur les Prince et Saxa semés le 21 Juillet, soit 4 semaines après le semis. Les boutons floraux étaient apparus 7 semaines après le semis du 15 Avril.

Les mascarets se font encore remarquer. Ceux semés pour la récolte des graines, continuaient à fleurir alors qu’ils portaient beaucoup de gousses sèches. Leurs feuilles ne jaunissaient pas et restaient quelques gousses vertes. Les pieds ont quand‑même été retirés pour récolter les graines, ce qui s’est montré justifié, comme quelques grains semblaient avoir commencé à germer dans les gousses (stoppées par le manque d’eau). Cette variété a décidément des comportements particuliers. Les autres ne fleurissent plus quand ils ont fait des gousses sèches et leurs feuilles se fanent.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Jeu 22 Sep 2022 15:06
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
Une vidéo pas trop longue, sur le cycle de l’azote dans le sol et sur pourquoi les plantes fixatrices d’azote sont meilleures pour le sol que les apports directs d’engrais azotés.

Understanding our soil: the nitrogen cycle, fixers, and fertilizer — Jimi Sol — 2021

Message cité pour la raison donné un peu plus loin.

Dans la vidéo ci‑dessous, une intervenante mentionne rapidement les importantes dégradations de la fertilité des sols (par altération de la vie dans la sol), provoquées par les apports d’engrais de synthèse, qui « paradoxalement », appel à toujours plus d’engrais, malgré les bilans encourageants au moment des premiers apports. Le pourquoi les engrais de synthèse dégradent la fertilité des sols, était justement expliqué dans la vidéo du message cité plus haut.

Entre autres situations, dans la vidéo ci‑dessous, un intervenant Libanais parle de la situation compliquée dans laquelle se trouve les agriculteurs dans son pays. Ils sont en concurrence avec l’importation à bas prix en provenance de pays qui achète par là leur bonne entente avec le gouvernement, ils sont dans le même temps interdits d’exportation ou limités dans leur exportations, qui sont sous condition d’accord du gouvernement, et l’état n’est plus acquéreur de leur production comme il l’était dans le passé. Une situation inextricable, parmi malheureusement d’autres dans le monde.

La vidéo rappel deux choses en apparente contradiction. La première est que la sécurité alimentaire, ne peut pas être locale (cette sécurité alimentaire est une illusion qui ne résiste pas au premier accident), elle doit être globale pour être autant solide que possible. La seconde est que le production contemporaine est trop peu diversifiée (ex. alimentation trop centrée sur une céréale unique, selon les régions du monde) et trop mal répartie (ex. peu de pays qui produisent la quasi‑totalité du blé consommé dans le monde). La première condition n’implique pas le second écueil, mais il se trouve que en pratique, des choix des consommateurs et des choix politiques, ont provoqué ce second écueil, en ne pensant pas à préserver la sécurité qu’aurait put apporter la mondialisation.

Plusieurs intervenants soulignent chacun à leur manière, le caractère sacré de la nourriture et on sent en arrière plan, l’importance des agriculteurs sans qui on ne pourrait simplement pas vivre.

Blé : le pouvoir est-il dans les champs ? — Square Idées / ARTE — 9 Septembre 2022

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Mer 5 Oct 2022 10:42
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Quand un tubercule de pomme de terre, en formation, est grignoté par une limace, il n’est pas perdu, une peau se forme sur la parois à l’intérieur de la cavité ; la pomme de terre a seulement un aspect pas ordinaire, elle n’est pas détériorée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Dim 9 Oct 2022 15:22
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les appréciations ci‑dessous, peuvent diverger de celles de l’année précédente. Elles sont faites sans avoir relu ces dernières, pour ne pas être influencé. Une comparaison dira si les appréciations sont stables et donc assez fiables.

La Cheyenne semble être pour les pommes de terre sautées.

La Kerpondy semble être pour les beignets de pommes de terre râpées ou les boulettes de purée fries.

La Laurette semble être pour la purée.

La Stemster n’avait pas put vraiment être testée l’année précédente. Comme la Kerpondy, elle se décompose facilement en la faisant dorer, et même encore plus, pourtant elle fait une belle couleur dorée, au moins autant sinon plus que la Kerpondy. Elle est plus farineuse que la Laurette et la Cheyenne, au moins. Elle semble neutre au goût, mais est en fait plus douce que neutre, douce au point de faire se demander si elle ne serait pas un peu sucrée. Sa peau a une teinte rosée, bien moins prononcée que les tons presque bordeaux de la Cheyenne. À la cuisson, la couleur de la peau s’atténue, pour devenir un vieux rose homogène. Son rendement semble (à vérifier) 25 à 30 % plus important que celui des autres. Ses tubercules peuvent être gros, tellement qu’il faudrait faire attention à ne pas systématiquement les transpercer avec la fourche ou le croc. Le mieux serait peut‑être de les récolter en prenant les buttes par le bord ou en fouillant la terre à la main. Plus que les autres, cette variété semble nécessiter une terre meuble, au moins pour la récolte. Ses tubercules attirent plus les limaces que ceux des quatre autres variétés.

Question couleur, en cas de mélange, à éviter quand‑même :

  • Cheyenne : tons rouges nettement marqués, presque bordeaux.
  • Stemster : tons faisant penser à la Cheyenne, mais en plus rose.
  • Kerpondy : tons « jaune ».
  • Laurette : tons faisant penser à la Kerpondy, mais en plus pâle.

Fausse impression ou pas, il semble que la couleur de la peau des pommes de terre, est plus marquée ou contrastée, en terre argileuse qu’en terre limoneuse.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Dim 23 Oct 2022 18:12
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le topinambour semble avoir au moins une qualité comme engrais vert : son rachis est étonnamment peu dur comparé aux autres plantes ayant environ le même port et la même hauteur. Comme il se plait dans les sols pauvres, il serait peut‑être intéressant à cultiver comme engrais vert ; il suffirait de laisser les tubercules dans le sol. Le topinambour a la réputation bien fondée, de provoquer beaucoup de flatulence, ce qui limite son intérêt comme légume, à moins de connaître de bonne façon de la cuisiner ou de bien doser son usage.

Son inconvénient, est qu’il nécessite une terre meuble. S’il est utilisé comme engrais vert pour ajouter de la matière organique à une terre collante ou compacte (comme un sol argileux), alors il faut voir si oui ou non sa culture est possible sur un bout de parcelle dédiée. Il se plait beaucoup en sol sableux.

Sa fleur ressemble un peu à celle du tournesol, en plus petit et avec des pétales plus grandes en proportion de la taille du cœur de la fleur.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21878
Jeu 27 Oct 2022 13:06
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les pivoines sont entièrement comestibles, de la racine aux fleurs. Ce sont surtout les fleurs, qui sont utilisées en cuisine. Sans commentaires, comme je n’ai jamais goûté.

Certaines sont herbacées, d’autres arbustives, toutes les deux vivaces. Les pivoines herbacées peuvent être multipliées par division de la touffe en automne ou au printemps ou alternativement par bouturage des racines en hiver. Si une souche de pivoine (terme employé autant avec les pivoines herbacées) est enterrée trop profondément, elle ne fleurira pas dans l’année. Celles issues de boutures de racines, fleurissent la première ou la deuxième année.

Les pivoines sauvages me font penser aux coquelicot, même si le cœur de la fleur est différent. Les deux ne sont pas de la même famille botanique.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet