Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Jeu 11 Jan 2024 17:33
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Anecdote : les plantes produisent de l’argile en très faible quantité. Voir : Argile (wikipedia.org).

L’article a écrit : 
Argiles et plantes

Les racines des plantes se nourrissent des roches, par hydrolyse et en symbiose avec la pédofaune. Elles sécrètent des acides pour les dissoudre : les racines, grâce aux sucres issus de leur photosynthèse, fournissent l'énergie nécessaire aux micro-organismes pour qu'ils transforment la roche en éléments absorbables par les racines. Les besoins des plantes en silice, fer et aluminium sont infimes, or ce sont les éléments constitutifs de la croûte terrestre majoritaires (silicium 26 %, aluminium 7 %, fer 4 %). Donc à mesure que les autres éléments sont prélevés et exportés définitivement (recyclage constant) en surface pour nourrir la plante et le sol, ces derniers restent et se concentrent jusqu'à saturation— d'autant plus vite que ces éléments sont déjà majoritaires. Ils recristallisent alors en argiles (formation d'un précipité). La formation biologique de l'argile serait maximale dans la zone du sol située entre 5 et 25 cm de profondeur. La production annuelle serait de 0,000 01 à 0,002 g par 100 g de matériaux par an, ce qui est relativement lent. En considérant qu'un mètre de terre pèse environ 10 000 tonnes à l'hectare, cela correspond à une production annuelle de 3 à 60 kg à l'hectare sur 30 cm de sol.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Lun 29 Jan 2024 16:22
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le romarin, qui résiste au gel, ne le supporte que si sa terre n’est pas trop humide. Si le sol n’est pas naturellement drainant, il faut lui en préparer un « artificiellement », caillouteux et surélevé.

Il se dit que c’est le cas de toutes les plantes aromatiques méditerranéennes, mais ce qui a été observé, c’est seulement le dépérissement d’un romarin dans un pot de terre meuble en extérieur, tandis que la lavande vraie n’a pas semblé souffrir du même hiver, dans un sol argileux compacte en extérieur aussi. Le thym aussi, semble bien le supporter, au moins à en voir les thyms sauvages qui poussent dans certaines prairies. Ceci dit, le romarin a la réputation d’être autant fragile qu’il peut se montrer rustique.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mar 27 Fév 2024 16:04
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Il se dit que la couleur bleu, serait un repoussoir pour beaucoup d’oiseaux, et que cette seule couleurs aurait une efficacité pérenne, contrairement aux épouvantails de toutes sortes, incluant les CD et papiers d’aluminium auxquels les oiseaux s’habituent toujours rapidement : La couleur bleue effraye-t-elle les oiseaux ? (guichetdusavoir.org), Décembre 2020.

Cette aversion pour le bleu qu’aurait les oiseaux, n’a apparemment pas été formellement étudiée, mais elle est crédible pour deux raisons : il n’existe pas d’aliments bleus pour les oiseaux, excepté le bleu de quelques papillons (mais pas dit que les oiseaux les voient bleus, comme leurs ailes sont irisées) et la couleur bleue est dite rare dans la nature. Une autre hypothèse personnelle : le bleu est la couleur du ciel et sur un fond bleu, les oiseaux sont très visibles, à l’opposé du camouflage qu’il peuvent souhaiter quand ils veulent être tranquilles.

Ceci dit, la seule protection efficace « contre » les oiseaux, est le filet, mais il doit couvrir la culture assez bas ; c’est à dire jusqu’au sol pour une culture basse (comme des céréales ou des fraises) et jusqu’au branches basses, pour un arbre (comme un cerisier ou un merisier), pour empêcher les oiseaux de pouvoir remonter trop facilement depuis une ouverture en bas. Le problème est que ça peut nécessiter une grande surface de filet, qui n’est pas toujours rentable pour une culture donnée, et dans un jardin vivant, les oiseaux sont nombreux.

Pour un filet, penser à sa durabilité. Ça peut inclure la faciliter de l’enrouler pour le réutiliser pour l’année suivante et la résistance aux UV. Pour un filet sur un arbre, il faut qu’il puisse être posé et retiré sans être endommagé — le filet — ou même sans endommager l’arbre.

Les cerises et merises, ne sont malheureusement pas climatériques, ce qui fait qu’elle ne peuvent pas être récoltées avant maturité dans l’espoir d’en récolter assez avant les oiseaux.

Les filets seraient peut‑être à envisager aussi comme protection sur des noisetiers, pour éviter que des écureuils ne les récoltent toutes. Idem pour les autres fruits à coques. Mais comme les écureuils n’arrivent pas par les airs, un obstacle assez infranchissable au sol pourrait éventuellement être suffisant … reste à l’imaginer.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Jeu 29 Fév 2024 16:12
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une plante au goût de camembert, modérément rustique : Re: Le végétarisme, de Platon à nos jours… et à demain.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Ven 1 Mar 2024 15:36
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Pour tester le pH d’un sol, à prix modéré, mieux vaut les tests avec réactifs, même s’ils ne présentent qu’un nombre limité d’utilisations. Les tests avec réactifs, coûtent aux environs de 7 à 8 €, pour 8 tests par exemple, soit 1 € le test. Les testeurs de pH électroniques destinés au grand‑public, coûtent entre 10 et 30 €, et pour cette raison peuvent sembler plus rentables, car réutilisables ; sauf qu’ils ne fonctionnent pas ou donnent des résultats fantaisistes. Les testeurs de pH du sol qu’on peut trouver sur des sites professionnels dédiés à l’agriculture, coûtent de 170 à 300 € ; quoiqu’on puisse aussi en trouver d’une certaine marque semblant sérieuse, Hanna Instruments, pour 70 à 80 € : voir en particulier la référence Hanna HI98103. On peut deviner qu’on ne peut pas trouver de testeur électronique fiable en dessous de cette gamme de prix.

L’appréciation ci‑dessus est basée sur des retours d’utilisateurs sur divers sites marchands, ce que semble confirmer la différence de prix entre les instruments vendus sur les sites amateurs et les sites professionnels, alors qu’une rampe d’arrosage par exemple, coûte environ le même prix sur les deux.

Le test avec le jus de choux-rouge, monochrome, peut difficilement bien distinguer les degrés de pH, sinon c’est ce qu’utiliseraient les cours de chimie au collège, ne serait‑ce que pour des raisons de coûts.

— Édit du 2024-03-05 —

Mesurer le pH d’une terre argileuse avec un test à réactif, peut être fastidieux. Si la terre est très argileuse, qu’elle a la texture d’une pâte à modeler : il va être fastidieux de doser 10 ml dans une mini éprouvette puis ensuite de diluer l’échantillon dans l’eau déminéralisée. Astuce : faire une ou des petites boulettes, jusqu’à avoir le faible volume requis et diluer avec le bout d’une branchette qui servira à malaxer l’échantillon d’argile dans l’eau distillée dans l’éprouvette. Pour un test avec réactif, il faut ensuite attendre que la terre se décante au fond à fin de voir la couleur qu’a pris le réactif. L’argile prend des heures ou des jours, à se décanter, au lieu de quelques minutes. Donc, avec les terres très argileuses, les pH mètre électroniques sont probablement plus commodes, mais en oubliant pas d’en choisir un vraiment bon, sur un site de professionnel(le)s de l’agriculture, et alors de prévoir un budget de 80 à 200 € environ.

Le seul test avec réactif vendu dans le commerce grand-public, semble être celui de la marque Neudorff, peut être en situation de monopole involontaire. Ce test ne permet de mesurer que les pH de 4 à 7. Alors si une terre a un pH de 8, c’est à dire qu’elle est alcaline, il ne sera pas possible de le mesurer. La couleur l’indiquera peut‑être comme supérieur à 7 (bleu sombre ? indigo ?), mais même alors, sans plus de précisions. Alors, si une terre est basique, c’est une autre raison de préférer un testeur électronique, toujours sous la condition rappelée plus haut.

Chez Jardiland, il est possible de faire réaliser un test d’échantillon de terre, en laboratoire. Quand le prix sera connu, il sera rapporté ici, à la place de la présente phrase.

Voir aussi ce message : Re: Chimie organique et biochimie. Ignorant la nature des acides et des bases dans un sol, et comme les éléments les plus importants pour les cultures, semblent faire des bases fortes et un acide fort, on peut peut‑être sans trop dire de bêtise, que dans un sol, on a affaire avec des acides et bases fortes. Sous réserve que ce n’est pas une trop grande bêtise de simplifier ainsi (une simplification nécessaire et alors à faire au mieux).

Certaines fleurs doivent leur couleur aux anthocyanes ou à la delphinidine, qui sont soit bleue soit rouge, selon l’acidité ou la basicité du sol de la plante. C’est le cas par exemple des hortensias, qui sont souvent bleues quand la terre est assez acide et souvent rouges quand la terre est assez basique et rose quand la terre à un pH de 6 à 7. Pour un tableau des couleurs selon les variétés d’hortensia, présence d’alumine et acidité du sol, voir : Hydrangeas, choisissez la couleur! (jardinsdefrance.org).

— Édit du 2024-03-06 —

L’azote du sol, selon la forme sous laquelle il s’y trouve, peu rendre le sol soit acide soit basique, le plus souvent acide. Voir : Influence de l’azote sur le pH du substrat de culture (pthorticulture.com). L’azote ammoniacal et l’urée (tous deux reconnaissables à leur odeur) font baisser le pH du sol (le font tendre vers acide) tandis que les nitrates, font monter le pH du sol (le font tendre vers basique). Si après un chaulage pour ammeublir un sol, il devient trop basique, il est alors possible de le rendre à nouveau un peu acide (le pH préférable pour la végétation, est d’environ 6,5 en général) avec un apport d’azote adéquate.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mar 5 Mar 2024 15:43
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une vidéo sur les purins de plantes, par France 3 Normandie. Le purin de feuille de rhubarbe peut être utilisé pour maîtriser les populations d’insectes « ravageurs » sur les cultures. En marge, on y apprend une astuce : on peut utiliser les branchettes creuses du sureau, pour faire des hôtels à insectes ; insectes auxiliaires.

Fabriquer du purin de plantes — France 3 Normandie — 19 Mai 2027

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Lun 11 Mar 2024 15:18
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
La carence en potassium et le mildiou, peuvent être difficiles à distinguer visuellement l’une de l’autre ; surtout que des plantes comme les pommes de terre et les tomates, qui sont souvent sensibles au mildiou, sont aussi facilement sujettes à la carence en potassium.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Lun 25 Mar 2024 14:15
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Un des deux parents de la Golden, est une variété de Reinette.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mer 3 Avr 2024 17:39
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les graines de chia sont celles d’une variété de sauge : Salvia hispanica.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Dim 14 Avr 2024 11:11
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Sur une variété de pomme semblant intéressante à cultiver, la Goldrush, voir : Re: Vos recettes vite-fée/bien-fée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet