Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Lun 1 Mai 2023 19:08
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le houx peut devenir un arbre, le thym et le romarin peuvent devenir des arbustes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Lun 1 Mai 2023 19:17
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
L’ail des ours peut pousser en plein Soleil (vu dans un jardin botanique). Le céleri branche existe sous une espèce appelée la livèche, qui est vivace ; cette espèce qui est en fait sauvage et ancêtre commun de tous les céleri cultivée, y compris raves, s’appel aussi le céleri perpétuel.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Mar 2 Mai 2023 07:00
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les oiseaux semblent avoir un goût plus prononcé pour les pousses de choux que pour d’autres. Par choux, il faut comprendre tout‑choux confondus : chou‑fleur, chou‑rave, chou de Bruxelles, chou‑brocoli, etc.

En marge, attention aux semis fait sur les bords de fenêtre en ville, où les oiseaux n’ont presque rien d’autre pour varier leur alimentation. Au passage, ça peut donner l’idée de leur faire des semis qui leur soient réservés. Trouver en jardinerie, des graines de choux quelconque, les semer en jardinière quelques part à l’extérieur, à l’intention des oiseaux urbains.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Mar 2 Mai 2023 11:52
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les poivrons sont en fait vivaces, c’est seulement parce qu’ils ne supportent pas le gel qu’il sont considérés comme annuels sous les principaux climats Européens.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Mar 2 Mai 2023 12:15
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
On peut semer des petites graines pré‑trempées, en les enrobant au préalable. Le prétrempage peut être utilisée facilement pour les graines de haricots, mais avec les petites graines, les graines sont agglomérées entre elles à cause de la tension de surface de l’eau et les sécher détruirait le germe.

L’enrobage a deux avantages : il permet de séparer les graines humides sans nuire au germe et il protège la graines des UV du Soleil, cette technique étant destinée à un semis en surface.

La page ci‑dessous l’illustre en vidéo. Noter que la vidéo parle de pré‑germination, un terme incorrecte, comme l’enrobage casserait le germe. Avec un temps de trempage de 12 à 48h selon les espèces, il s’agit d’une levée de la dormance de la graine par le trempage, pas d’une germination à proprement parler.

Il est aussi dit qu’il faut utiliser de l’argile bentonite, mais sans préciser la raison. Peut‑être que d’autres argiles conviendrait aussi bien, à condition que l’enrobage ne soit pas sec, ce qui empêcherait le germe de sortir, l’argile sèche formant une croûte dure dure, même sur une faible épaisseur.

Voir : Comment réaliser un semis « prégermé » et enrobé ? (rustica.fr), Novembre 2022.

— Édit du 2023-05-24 —

Dans la vidéo plus haut, le jardinier avançait que le trempage est en particulier bénéfique aux semis de carotte, à cause de leur long temps de levée qui les mettent en concurrence avec les adventice plus rapide et leur besoin d’un sol humide. Pourtant, un autre site parlant lui aussi du trempage, avance que les graines de certaines espèces ne se portent pas bien après un trempage, par exemple les graines de carotte : Trempage des graines — rompre la dormance (rogitex.com).

L’article a écrit : 
Quelles graines tremper Bien que théoriquement, toutes les graines puissent bénéficier du trempage, toutes les graines ne se portent pas bien, en particulier les petites graines papyracées comme les tomates ou les carottes. Les meilleures graines à faire tremper sont les grosses graines ridées, par exemple les haricots et les pois. Le trempage des graines est très courant pour la plantation d'arbres et d'arbustes. Cette méthode est bonne pour les graines faciles à manipuler.


La même page liste des espèces qui en bénéficient bien :

L’article a écrit : 
Voici une courte liste de graines que vous trempez avant le semis direct (dans certains cas, vous pouvez également les planter à l'intérieur) : pois, haricots, maïs, tournesol, citrouilles, courges, betteraves et aubergines.


Un autre site en donne une autre liste : Quelle est la meilleure façon de faire tremper les graines avant de les planter ? (cheminsdelaculture.fr)

L’article a écrit : 
Ce sont quelques-unes des graines les plus populaires pour le prétrempage.

  • Pois
  • Haricots
  • Courge d’hiver
  • Bettes
  • Betteraves
  • Lupins
  • Fèves

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Jeu 4 Mai 2023 16:22
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Après quelques années de recul et surtout cette année, une appréciation personnelle, est que les plaquettes de semis (les plaquettes d’alvéoles) sont à éviter, qu’il vaut mieux les pots ou les jardinières.

En plaquettes, les jeunes pousses de navets sont toutes jaunes, alors qu’en jardinière elles sont vertes. En plaquettes, l’arrosage même au vaporisateur, dérange trop les pousses, et l’arrosage sur les bords de la plaquette est toujours moins bon que vers le centre, un problème qui ne se pose pas avec les petits pots ronds. Les plaquettes se dessèche bien trop vite comparées aux petits pots (le volume de terre dans une alvéole est faible). Aussi, quand ils contiennent de nombreuses pousses, les petits pots présentent un ensemble végétale plus avenant que les plaquettes qui semblent dégarnies, même quand toutes les alvéoles sont occupées.

Comme les semis protégés se font normalement avec un bon humus ou une terre de qualité, on peut préférer les petits pots plutôt que les jardinières, pour économiser le volume de substrat.

Les petits pots mentionnés ici ont un diamètre intérieur de 9 cm et une profondeur de 6 cm. C’est un bon format.

Les petits pots carrés en plastique noir, sont trop fragiles comparée aux petits pots en plastique brun, fragiles aussi, mais quand‑même plus solides.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Jeu 18 Mai 2023 15:36
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
En Automne, avec l’argile compacte, mieux vaut bêcher de grosses mottes que détacher de petites mottes, même si ça peut sembler contre‑intuitif, et mieux vaut couvrir avec du vert peu ligneux plutôt qu’avec du rachis sec ou à moitié sec.

Un sol très argileux et peu humifère, a été préparé en deux moitiés l’Automne précédent. Une moitié a été bêché au louchet en retournant des mottes d’environ 20 à 30  cm de côté sur environ 20 cm de profondeur. L’autre moitié a été travaillée en surface avec la pane d’une serfouette, pour en détacher des mottes de 7 à 10 cm, de même pour la profondeur. Les deux moitiés ont été couvertes de matière végétale à l’état où elle est en fin de saison, comprenant essentiellement des rachis d’astéracées sauvages montant haut, post‑floraison, en cours de dessèchement mais pas encore sec.

Comme ce sol est compacte, on pourrait penser qu’il vaut mieux en détacher des petites mottes qui seront plus facile à ameublir au printemps. Mais les petites mottes ont laissé une surface avec une argile re‑compactée, malgré la couverture, tandis que les grosses mottes sont restées plus stables. Le louchet rentre presque comme dans du beurre dans la surface bêchée en faisant des grosses mottes et bien plus difficilement dans l’autre. Mais les grosses mottes restent difficiles à émietter, surtout si elles sont humides et peu humifères, sans toutefois être plus difficiles à émietter que celles qu’ils faut à nouveau extraire de l’autre surface.

Il y a deux ans, une petite zone chevauchant chacune de ces deux surfaces, avait été couverte d’une épaisse couche d’herbe verte. Au printemps suivant, la surface sous cette couche d’herbe était presque noircies. Sur cette zone, l’horizon du sol s’avère beaucoup plus facile à émietter.

En plus de préférer détacher des grosses mottes plutôt que des petites, mieux vaut couvrir avec du vert qu’avec du sec. Même si le sec contribue aussi à l’ameublissement, il est moins efficace. Ce n’est pourtant pas une raison pour jeter le sec, mieux vaut ne pas le gâcher et l’utiliser pour pailler quand‑même. Les apport de végétaux ne contribue à la texture que quand ils se sont dégrader sur le sol, ce qui est plus long avec le ligneux sec qu’avec le peu ligneux vert, qui en plus, contient de l’azote favorable à la fermentation et à la dégradation par les bactéries.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Lun 22 Mai 2023 21:40
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le boulgour est un blé dur, pas une variété de blé dur : Re: Vos recettes vite-fée/bien-fée.

— Édit du 2023-06-09 : en marge, le froment n’est pas un synonyme du blé tendre, seulement un synonyme du blé tendre mou, différent du blé tendre vitreux, qui n’est pas le blé dur, ce dernier étant parfois appelé blé ambré.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Mer 3 Jan 2024 14:06
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Comment l’abondance se présentant à un pollinisateur, puis nuire à la pollinisation de certaines plantes : Re: Mammifères et autres espèces menacées en france. Voir la seconde citation du message lié.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22123
Jeu 11 Jan 2024 16:03
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
L’argile est bonne pour le sol, parce qu’elle retient les nutriments, mais elle a une mauvaise structure pour l’agriculture (comme des gros blocs de pierre en été, rapidement boueuse et très collante quand il peut, etc). Plutôt que d’ajouter du sable comme parfois mal conseillé, parce que au risque d’avoir du béton comme terre, il est possible de floculer l’argile avec de la chaux éteinte.

Floculer, parce que les grains d’argile négativement chargé (ions négatifs), s’agglomèrent avec les grains de calcium positivement chargés (ions positifs). Dans la vidéo plus bas, on voit le phénomène : des flocons se forme dans de l’argile en suspension dans l’eau, après que de la chaux éteinte y ait été ajouté, et tombent rapidement au fond.

Il faut utiliser de la chaux éteinte, surtout pas de la chaux vive. D’après la professeure de la vidéo, la chaux coûte environ dix fois moins cher que l’azote et ne présente pas de risque pour l’environnement en cas d’excédents involontaires. En france, un tier des terres sont calcaires et donc deux tiers ne le sont pas. Si la roche mère est calcaire, l’apport de chaux n’est pas nécessaire. Peut‑être qu’un apport de chaux, même en quantité insuffisante, peut déjà être bénéfique, surtout si on se limite à une surface et à son horizon sur quelque centimètres de profondeur.

Question : quand l’argile est floculée, retient-elle autant bien les nutriments du sol ? La question est pertinente, comme c’est sa charge négative, qui lui fait retenir de ces éléments. Mais rien ne dit non-plus que quand elle est liée à du calcium, elle ne puisse pas se lier à autre chose. Disons que si des agriculteurs ajoute de la chaux aux terres argileuses, c’est que ça ne doit pas être trop négatif pour la végétation, mais il serait confortable d’avoir une réponse à la question, avec des explications. La vidéo n’en parle pas.

Remarque : une argile floculée, n’est probablement plus bonne pour la poterie et compagnie. Pour les cultures, la floculation par la chaux, n’est peut‑être pas non-plus incontournable, un apport de matière organique assez important, pouvant éventuellement être suffisant.

L’argile n’a pas dans tous les sols, la couleur de celle de la vidéo, où elle est rouge. Elle peut être verte, gris verdâtre, franchement grise, ocre et peut-être d’autres couleurs encore. La couleur d’une argile dépend surtout de sa concentration en fer et du degré et de la forme d’oxydation de celui-ci (certains oxydes de fer sont verts, pas seulement le cuivre oxydé qui est aussi appelé vert de gris).

Voir :

La floculation des argiles — CFPPA Coutances — 19 Septembre 2018


— Édit du 2024-01-13 —

Si on veut floculer avec de l’humus plutôt qu’avec de la chaux, le résultat est moins net, comme les ions positifs n’ont pas tous la même capacité à faire floculer les ions négatifs : La chimie du sol (ensfea.fr) [PDF], Aude Burgat, 2014.

Le document a écrit : 
Les ions K+ et Na+ ont un très faible pouvoir floculant. Ce sont des ions monovalents fortement hydratés ne pouvant pas se rapprocher des particules colloïdales. Au contraire, les ions Ca2+, Mg2+ et Al3+ sont des cations plurivalents et peu hydratés et ont donc un pouvoir de floculation très rapide.


L’efficacité des ions calcium pour la floculation, en plus de justifier le chaulage, justifient aussi la tradition d’ajouter des coquilles d’œuf dans la terre des potagers.

Pour lire ce document, ce rappel sur les acides et les bases, peut être utile : Les théories sur les acides et les bases (alloprof.qc.ca).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron