Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L'instinct maternel
Auteur Message
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Messages : 840
Jeu 26 Fév 2009 22:49
Message L'instinct maternel
Croyez vous en l'instinct maternel....ne pas confondre avec l'amour maternel....

L'instinct maternel est-il indissociable de la "nature féminine" ou bien découle-t-il des mœurs et des époques?

Je viens de relire le bouquin d'E.Badinter, "L'amour en plus". Son étude historique très exhaustive de la maternité démontre que pendant des siècles l'enfant n'a pas été le bienvenu, c'est le moins qu'on puisse dire...
Profil
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Jeu 26 Fév 2009 22:59
Message Re: L'instinct maternel
nana a écrit : 
Croyez vous en l'instinct maternel....ne pas confondre avec l'amour maternel....

L'instinct maternel est-il indissociable de la "nature féminine" ou bien découle-t-il des mœurs et des époques?

Je viens de relire le bouquin d'E.Badinter, "L'amour en plus". Son étude historique très exhaustive de la maternité démontre que pendant des siècles l'enfant n'a pas été le bienvenu, c'est le moins qu'on puisse dire...

J'ai le sentiment que l'instinct maternel n'est pas strictement féminin...aussi étrange que cela puisse paraitre...J'ai connu des pères bien plus maternels que des femmes..ce n'est pas le monopole des femmes même si la société distribue les rôles, beaucoup de mères ont autant d'affection pour leurs enfants que pour leurs chiens...

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Messages : 762
Jeu 26 Fév 2009 23:08
Message Re: L'instinct maternel
Vu l'heure qu'il est j'ai pas trop la forme pour pousser le sujet bien loin,
mais ce que je sais d'expérience c'est que mon corps l'a eu cet instinct, montées de lait, sommeil réglé sur celui des tétés et du souffle du bébé...un intimité énorme,
et les convictions profondes, savoir que ton bébé va bien ou qu'il va mal, malgré les avis de tous et de toutes...

je sais aussi que si une maman va mal, elle ne sait plus ou pas être une maman et ça lui pèse, elle a besoin d'aide et de soutien,
il n'y a rien de pire qu'une maman triste ou aigrie

je connais une sage-femme géniale Petit sourire

La joie authentique est le but de l'âme : c'est la joie que procure les choses belles - Philosophie hédoniste
Profil
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Messages : 840
Jeu 26 Fév 2009 23:17
Message Re: L'instinct maternel
Ce que dit E.Badinter, c'est que pendant des siècles, la société toute entière a considéré l'enfant au mieux comme une gêne, au pire comme un ennemi...Les femmes de toutes conditions refusaient d'allaiter leurs bébés et les confiaient à des nourrices, quelquefois lointaines, ce qui provoquait des mortalités énormes de nourrissons ...Bossuet (l'enfance est la vie d'une bête) Descartes (L'enfance est le lieu du péché), et bien d'autres étaient impitoyables dans leur jugement....Si bien que les filles élevées dans ce contexte n'éprouvaient certainement pas "l'instinct maternel" tel que nous l'entendons aujourd'hui...

mais là j'ai sommeil, et le sujet est vaste... Petit sourire Petit sourire
Profil
un chat gris
Disparu(e)
RANDOM_AVATAR
Ven 27 Fév 2009 06:34
Message Re: L'instinct maternel
Vite fait sur l'gaz et sans trop réfléchir : l'instinct maternel, comme tout ce qui est hors du raisonnement puisque instinctif, c'est une part de l'animal-qui-va-sur-deux-pattes que nous n'avons jamais cessé d'être. Besoin instinctif de maintenir l'espèce et après la naissance de protéger le fruit de la reproduction jusqu'à ce qu'il soit capable de se débrouiller seul.
La religion catholique a longtemps bataillé pour imposer l'image divine de l'humain et donc nier cette part instinctive. D'où une tendance à considérer l'enfant comme un demi animal tant qu'il n'a pas acquis des facultés de raisons.

Suis-je clait ou un second expresso serait-il nécessaire ? Gné ?!
smoggy
Disparu(e)
RANDOM_AVATAR
Ven 27 Fév 2009 09:36
Message Re: L'instinct maternel
Je ne crois pas que ça existevraiment, juste un conditionnement de la société...certains animaux mangent bien leurs enfants...l'être humain est plus sournois, il les détruit à sa manière...même si des génétrices jouent leur rôle de protection, d'affection et de "mère" jusqu'au bout...
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Messages : 840
Ven 27 Fév 2009 09:36
Message Re: L'instinct maternel
Si l’amour de l’enfant était si « instinctif » comment peut-on expliquer que jusqu’au XIXe siècle les femmes de toutes conditions (des domestiques à la noblesse en passant par les paysans et les marchands) se « débarrassaient de leur bébé à peine né, en les mettant en nourrice…….lorsque les parents étaient particulièrement pauvres, ils confiaient leur enfant à des nourrices très éloignées et peu regardantes, ce qui diminuait considérablement les chances de survie du nouveau-né.

Pour certaines catégories, l’extraction misérable des parents et l’obligation qu’ils avaient de travailler très dur pour subsister, cet éloignement s’explique.

Par contre le fait que même les riches marchands et les paysans aisés fassent la même démarche et que les nobles qui n’avaient pas de contingences matérielles, elles aussi refusent d’allaiter leur petit et ce, sans trop d’états d’âmes, prouve bien que l’instinct maternel n’est pas « inné » et qu’il dépend du facteur social.

Le premier signe du rejet de l’enfant, c’est le refus des femmes qui en ont la possibilité, d’allaiter leur enfant, à une époque où l’allaitement maternel est pratiquement le seul gage de survie du bébé.

Au point que devant cette mortalité infantile importante, même un Montaigne se plaint du « manque d’affection naturelle » des parents.
Profil
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Messages : 840
Ven 27 Fév 2009 09:59
Message Re: L'instinct maternel
smoggy a écrit : 
...même si des génétrices jouent leur rôle de protection, d'affection et de "mère" jusqu'au bout...


celles-là ont été conditionnées par notre société qui fustige les "mauvaises mères"....elles sont obligées de donner le change....
d'abord qu'est-ce qu'une "bonne" mère?? Celle qui évite les erreurs que sa propre mère a faites et qui du coup en fait d'autres?
On dit qu'une femme ne peut transmettre à son enfant que ce qui lui a été transmis....du coup moi ça me fait peur... Oops, n’a fait une bêtise
Profil
Grande Pipelette
Grande Pipelette
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 37
  • Localisation : juste devant mon cul
  • Messages : 3695
Ven 27 Fév 2009 10:03
Message Re: L'instinct maternel
a quand le jour ou je serais papa T’es sûr(e) ?

VIENDEZ VOIR MON NOUVEAU FORUM http://chezsteft.xooit.fr/index.php

a trop me cherché il m'a trouvé....
Profil
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Messages : 762
Ven 27 Fév 2009 10:25
Message Re: L'instinct maternel
nana a écrit : 
smoggy a écrit : 
...même si des génétrices jouent leur rôle de protection, d'affection et de "mère" jusqu'au bout...


celles-là ont été conditionnées par notre société qui fustige les "mauvaises mères"....elles sont obligées de donner le change....
d'abord qu'est-ce qu'une "bonne" mère?? Celle qui évite les erreurs que sa propre mère a faites et qui du coup en fait d'autres?
On dit qu'une femme ne peut transmettre à son enfant que ce qui lui a été transmis....du coup moi ça me fait peur... Oops, n’a fait une bêtise



la maternité n'est plus une obligation....
j'ai longtemps crû que je n'aurais pas d'enfant, j'avais peur de moi et de ce que j'allais engendrer, sur qui "j'allais tomber"...
j'ai vu Rose mary baby trop jeune...
nous ne sommes pas des animaux et on ne transmet pas ce qu'on a reçu...on évolue, on change, on réfléchit, on s'éloigne, on transforme...
et surtout on éduque, on élève ....
l'enfant te fait devenir parent et des erreurs on fait à coup sûr, nous sommes imparfaits,
nos enfants sont les enfants de la Terre, pas seulement les nôtres

La joie authentique est le but de l'âme : c'est la joie que procure les choses belles - Philosophie hédoniste
Profil