Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Psychanalyse et université
Auteur Message
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 27 Oct 2008 19:37
Message Re: Psychanalyse et université
zozo a écrit : 
J'ai voulu tenter une analyse quand j'avais 20 ans à Paris, j'étais alors étudiant à Tolbiac, j'ai pratiqué un an et demi deux fois par semaine pendant 3 quarts d'heures chez un psychiatre-neurologue-psychanalyste, puis j'ai compris que c'était une forme de nombrilisme, depuis je ne respecte plus les psys je crois que ce sont des charlatans voire des escrocs.

En plus y'a une addiction on devrait les poursuivre en justice.

--
zozo le beau

Hahaha! Hahaha! Hahaha!
Je pense aussi qu'il y'a pas mal de charlots dans cette profession
Sympathiques mais charlots....y'en a si...c'est vrai..y'en a... Petit sourire

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 59
  • Messages : 468
Lun 27 Oct 2008 19:46
Message Re: Psychanalyse et université
John Gouze a écrit : 
zozo a écrit : 
J'ai voulu tenter une analyse quand j'avais 20 ans à Paris, j'étais alors étudiant à Tolbiac, j'ai pratiqué un an et demi deux fois par semaine pendant 3 quarts d'heures chez un psychiatre-neurologue-psychanalyste, puis j'ai compris que c'était une forme de nombrilisme, depuis je ne respecte plus les psys je crois que ce sont des charlatans voire des escrocs.

En plus y'a une addiction on devrait les poursuivre en justice.

--
zozo le beau

Hahaha! Hahaha! Hahaha!
Je pense aussi qu'il y'a pas mal de charlots dans cette profession
Sympathiques mais charlots....y'en a si...c'est vrai..y'en a... Petit sourire


Tu connais une profession qui ne charrie pas son lot de Charlots Yeux au ciel avec le sourire ?

Mais une fois dit, on peut avancer dans le débat....

le langage est éthique
Profil
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 27 Oct 2008 19:48
Message Re: Psychanalyse et université
Certes...
Question toute con
Pourquoi une analyse sérieuse doit forcément s'étaler sur des années?

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 59
  • Messages : 468
Lun 27 Oct 2008 20:01
Message Re: Psychanalyse et université
John Gouze a écrit : 
Certes...
Question toute con
Pourquoi une analyse sérieuse doit forcément s'étaler sur des années?


Parce que justement tu emploies le mot sérieux à bon escient, ce que la personne a mis en place, consiste à s'être protégée, protection contre le réel, pour ne pas sombrer dans la folie ( éventuellement) : les mécanismes de défense sont là en place et ils résistent sur le fantasme de basculer vers un ailleurs.
Ce travail s'effectue dans un "magasin de porcelaine" chaque élément d'approche est a bouger avec précautions...

le langage est éthique

Dernière édition par Linko le Lun 27 Oct 2008 20:10, édité 1 fois.

Profil
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 27 Oct 2008 20:05
Message Re: Psychanalyse et université
Linko a écrit : 
John Gouze a écrit : 
Certes...
Question toute con
Pourquoi une analyse sérieuse doit forcément s'étaler sur des années?


Parce que justement tu emploies le mot sérieux à bon escient, ce que la personne a mis en place, consiste à s'être protégée, protection contre le réel, pour ne pas sombrer dans la folie ( éventuellement) : les mécanismes de défense sont là en place et ils résistent sur le fantasme de basculer vers un ailleurs.
Ce travail s'effectue dans un "magasin de porcelaine" chaque élément d'approche est a bougé avec précautions...

Je comprends ce que tu veux dire...
As tu des connaissances sur des pathologies comme la schizophrénie ?
Ce serait intéressant que l'on consacre quelques topics sur les grandes maladies du psychisme ...non, histoire de faire tomber les idées reçues... Yeux au ciel avec le sourire

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 59
  • Messages : 468
Lun 27 Oct 2008 20:09
Message Re: Psychanalyse et université
En psychanalyse il y a trois structures : psychose ( dont la schizophrénie fait partie) , névroses et perversion.

Tout cela s'articule par rapport aux mécanismes de défenses sollicités et suivant le "choix" inconscient qui a opéré.

le langage est éthique
Profil
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 27 Oct 2008 20:11
Message Re: Psychanalyse et université
Linko a écrit : 
En psychanalyse il y a trois structures : psychose ( dont la schizophrénie fait partie) , névroses et perversion.

Tout cela s'articule par rapport aux mécanismes de défenses sollicités et suivant le "choix" inconscient qui a opéré.

La dépression bipolaire se place dans quelle structure?

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil
Modératrice
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Fille
  • Messages : 8829
Lun 27 Oct 2008 20:13
Message Re: Psychanalyse et université
Linko a écrit : 
En psychanalyse il y a trois structures : psychose ( dont la schizophrénie fait partie) , névroses et perversion.

Tout cela s'articule par rapport aux mécanismes de défenses sollicités et suivant le "choix" inconscient qui a opéré.



Déjà été suivi pour névrose...je crois.

Il faut être perdu, il faut avoir perdu le monde, pour se trouver soi-même. (Henry David Thoreau)
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 59
  • Messages : 468
Lun 27 Oct 2008 20:20
Message Re: Psychanalyse et université
John Gouze a écrit : 
Linko a écrit : 
En psychanalyse il y a trois structures : psychose ( dont la schizophrénie fait partie) , névroses et perversion.

Tout cela s'articule par rapport aux mécanismes de défenses sollicités et suivant le "choix" inconscient qui a opéré.

La dépression bipolaire se place dans quelle structure?



Nul part, c'est une dérive de la nosographie psychiatrique version : un tiroir / une chose = diagnostic / traitement, plutôt une composante venue des states qui prend de plus en plus de place en Europe.

Dépression bipolaire ou les états limites ( border line) ça ne veut rien dire, c'est une dérive, on sous sous classe par symptômes et on traite les symptômes, pas le fond..

le langage est éthique
Profil
Premier Consul
Premier Consul
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 41
  • Localisation : Dans le bois de Paris
  • Messages : 6168
Lun 27 Oct 2008 20:21
Message Re: Psychanalyse et université
Je comprends...en fait un dépressif chronique dissimule d'autres pathologies bien plus graves... Ça assure

Internet est une drogue dure , habité par des entités maléfiques...
Sachez vous en protéger , et prenez cet outil pour un outil et rien de plus...
Profil