Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Sites sur les particules et la microphysique
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Ven 11 Déc 2020 18:53
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Un rayonnement cosmique, c’est une particule chargée, dotée d’une énergie cinétique. Ces particules sont d’échelle subatomique, leur masse est donc faible. Pour donner une idée de leur faible masse, en moyenne, il faut 10 exposant 27 de telles particules pour en avoir un kilo.

C’est leur vitesse qui fait leur énergie. Ayant une faible masse, il leur faut une vitesse importante pour avoir une énergie importante.

L’énergie de ces particules est généralement modérée, mais il en existe dites de très haute énergie. La Terre en reçoit peu, environ une telle particule par siècle par kilomètre carré . Une particule de haute énergie, peut avoir une énergie de jusqu’à 10 joules par exemple, ce qui correspond à l’énergie de la détonation d’un fusil ou à l’énergie nécessaire pour chauffer une tasse d’eau. C’est une énergie énorme pour des particules de faible masse plus petites que des atomes.

Le plus grand accélérateur de particule sur Terre, ne peut donner aux particules que des énergies dix millions de fois plus faibles. Pour donner la même énergie à une particule, il faudrait un accélérateur de la taille de la Voie Lactée. Ça souligne d’une autre manière, que l’énergie de ces particules est énorme.

Leur origine n’est pas connue, la physique actuelle ne sait pas dire ce qui peut les accélérer à ce point.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mar 13 Juil 2021 16:13
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Une présentation pas trop intimidante, des diagrammes de Feynman (un N après le Y et un N à la fin). En très résumé, ce que j’en comprend est que pour les comprendre il faut penser à la conservation de la quantité de mouvement, mais il doit y avoir plus, au moins pour expliquer comment deux particules peuvent se rapprocher par échange de particules d’interaction, ce qui avec cette compréhension, devrait toujours les faire s’éloigner.

Électrodynamique quantique et Diagrammes de Feynman — ScienceClic — 2021

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mar 13 Juil 2021 16:55
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Cet autre sujet, mentionne une explication ou une manière de comprendre, les forces d’interaction entre les particules : Les forces vues comme un changement de repère.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mar 3 Aoû 2021 21:33
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Hibou a écrit : 
Une question drôle dont la réponse n’est pas connue.

La physique actuelle ne sait pas si les neutrinos sont leur propre anti‑particule.

J’ai entendu l’inverse il y a quelques semaines, que les neutrinos sont leurs propre anti‑particules.

Ça dépend de la définition donnée à ce qu’est une anti‑particule, et il n’y en a qu’une. Je me souviens juste que dans le contexte où je l’ai entendu, ça me semblait assez naturel.

Il faut oublier ce précédent message qui rapportait une erreur.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Sam 15 Jan 2022 21:33
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Dans un plasma, les électrons ne sont plus liés à un noyau, les noyaux des atomes sont dans une soupe ou un nuage d’électrons.

Pourrait alors se poser la question de la charge électrique d’un plasma, mais après une rapide vérification, il semble qu’ils ont une charge globale toujours nulle. Il faudrait savoir si c’est par définition ou si c’est seulement le cas le plus général ou si c’est une conséquence de leur formation.

Environ 99 % de la matière de l’Univers, est à l’état de plasma.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Dim 16 Jan 2022 22:27
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
On peut dater une roche avec une méthode similaire à celle du ratio de deux isotopes de carbone pour dater la matière organique. Pour les roches, si des cristaux de zircon s’y trouvent, le ratio uranium sur plomb, indique la période de formation des cristaux. Plus le taux d’uranium est élevé par rapport à celui du plomb, plus le crystal est récent, plus l’uranium a eu le temps de se stabiliser en plomb qui est alors en plus grande proportion, plus le crystal est ancien.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mar 27 Déc 2022 21:40
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Deux photons peuvent interargir entre eux, s’ils sont assez énergiques. Ils échangent des électrons et positrons virtuels (le positron et l’antiparticule de l’électron), chaque photon envoyant une paire électron‑positron. Normalement c’est un échange à somme nulle, mais comme dans certains voisinages, comme les trous noirs, une paire de particules virtuelles peut être scindée, l’une particule étant absorbée par le trou noir et l’autre s’échappant, devenant une particule réelle, on peut peut‑être imaginer que cette interaction rare, produit parfois réellement des électrons et positrons.

La possibilité que deux photons de haute énergie puissent interagir, a été prédite il y a 60 ans, mais n’a put être observée qu’en 2017.

Voir : L’interaction photo‑photon observée au LHC (pourlascience.fr), 18 Septembre 2017.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Jeu 29 Déc 2022 20:23
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
À la suite du message précédent.

À propos de photons se décomposant en une paire électron-positron (*) et de photon absorbant un électron et un positron, voir cette vidéo sur les diagramme de Feynman, dans un message du 13 Juillet 2021  : Re: Sites sur les particules et la microphysique.


(*) Tantôt des gens disent ou écrivent positron, tantôt positon, sans r. Je ne sais pas quelle orthographe est la meilleure, mais positron fait plus échos à électron et le positron est l’opposé de l’électron.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mer 1 Mar 2023 14:43
Message Re: Sites sur les particules et la microphysique
Sur l’hydrogène métallique.

Sous l’océan d’hydrogène de Jupiter, la pression atteint des millions de bars et la température dépasse les 10 000 ℃. Dans ces conditions, l’agitation est telle, que les uniques électrons des atomes d’hydrogène, ne tiennent plus aux voisinages des protons et se déplacent librement. Cette circulation libre des électrons est ce qui caractérise les métaux et fait qu’ils sont conducteurs. C’est pour cette raison qu’on parle d’hydrogène métallique avec Jupiter et le comment cela est possible, est dans la description plus haut.

En marge, l’hydrogène métallique peut en théorie être obtenu à des températures plus basses mais nécessite alors des pressions encore plus élevées. Même s’il serait excessivement difficilement à produire et à maintenir, il aurait l’avantage de pouvoir être un supraconducteur jusqu’à 15 ℃, ce qui est la raison de le mentionner.

À entendre dans la vidéo ci‑dessous.

DNDE du 23 Février 2023 — Hugo et Maxime Lisoir

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron