Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Wikipédia : les critiques et la dérive
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Ven 22 Avr 2016 17:32
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
Une chose à se tordre de rire, c’est quand Wikipédia se prétend indépendant de Wikimédia, alors que :

  • Wikipédia est une marque déposée de Wikimédia (*) ;
  • Wikipédia est financée par Wikimédia et ses annexes nationales ;
  • Wikimédia présente Wikipédia comme son principale instrument et projet ;
  • Les images publiées sur Wikipédia sont systématiquement toutes marquées “Wikimedia Common” et on ne voit ces images quasiment que sur Wikipédia ;
  • Plusieurs personnes ayants des fonctions administratives importantes dans Wikimédia, ont également des fonctions administratives importantes dans Wikipédia.

(*) En bas de chaque page, il est écrit « Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc. ».

Similairement, les annexes nationales de Wikimédia se prétendent indépendantes de la Wikimedia Fondation basée en Floride et dépendant du droit de la Floride, seulement. Mais dans ce cas :

  • Pourquoi alors s’appeler Wikimédia aussi ?
  • Pourquoi faire des références explicites à la Wikimedia Fondation de Floride, concernant les statuts et les objectifs ?
  • Pourquoi alors la Wikimedia Fondation de Floride reconnait‑elle les instances nationales de Wikimédia comme ses émanations ?

Encore une illustration de l’hypocrisie de Wikipédia et ce qui tourne autour. D’ailleurs, ce qui tourne autour, semble n’exister que pour faire écran de fumer et faire croire à des initiatives indépendantes convergentes, ce qui rappel une autre hypocrisie de Wikipédia déjà mentionnée ici : son caractère soit‑disant démocratique.

Ce qui est aussi à se tordre de rire, c’est que Wikipédia est soutenu par des gens qui passent beaucoup de leur temps à se plaindre de « l’impérialisme Américain » qui « veut imposer sa loi partout dans le monde ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Ven 22 Avr 2016 19:42
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
Le deux‑poids‑deux‑mesures, selon que l’on est proche des gens du pouvoir ou pas, c’est un phénomène qui se retrouve aussi sur Wikipédia, soit‑disant démocratique.

L’enseignant qui avait piégé ses élèves sur le net pour les mettre en garde contre la non‑vérification des sources, a fait une vidéo d’un cas de complaisance entre gens haut‑placés à Wikipédia.

Petits arrangements entre amis — Loys Bonod — 2012


Rémi Mathis est président de Wikimédia france, au moins à l’époque de la vidéo en 2012. François Asselineau est candidat récurrent à la présidence française, et presque tout le monde le connait.

François Asselineau a fait parler de lui, non‑seulement pour ses étranges théorie sur un hypothétique complot Américain en Europe, mais aussi pour avoir été censuré pendant longtemps sur Wikipédia (*). L’émission d’investigation Envoyé Spécial, de France 2, en avait longuement parler dans un reportage. Wikipédia faisait systématiquement supprimer la page à son sujet, prétextant qu’il n’est pas une personnalité sufisamment importante, alors que dans les articles sur les ancien(ne)s candidat(e)s à la présidence, figurait une ancienne candidates qui avait campagne seins‑nus, peu sérieuses et que tout le monde à oublié depuis longtemps.

(*) À l’heure actuelle, ce n’est plus le cas.

Au contraire d’Asselineau, Rémi Mathis s’est vu gratifié d’une page dédiée à sa personne, créée par un de ses amis proches, sans qu’aucun critère d’admissibilité ne soit respectée, de fausses sources vagues ayant même été inventées pour justifier un article sur sa propre personne, que en « toute neutralité » (ironie), l’intéressé a défendu lui‑même. L’auteur de la vidéo a voulu retrouver ces soit‑disant sources censées justifié sa notoriété, en vain, et le fait qu’elles soient autant vagues, était en effet suspect (des journaux, en donnant un mois ou une année, sans donner le numéro du journal ni le titre de l’article).

J’ai personnellement été témoin d’un phénomène de la même catégorie. Alors que j’éditais un article incomplet sur la logique intuitionniste, en plus d’avoir constaté que l’article initial était un plagiat constitué d’extraits d’un dossier du magazine « La Recherche », qui n’était pourtant pas mentionné comme source, j’ai découvert qu’un unique chercheur français était l’auteur de pour ainsi dire tous les livres et articles francophones sur la question, y compris les articles de La Recherche, plagiés par Wikipédia. Comme auteur de référence, difficile de faire plus incontournable — pour les publications en langue française. La page que j’ai fait à son sujet, en sourçant son CV avec des liens webs immédiatement vérifiables, a pourtant immédiatement été supprimée au motif qu’il n’était que « un chercheur lambda ». Un auteur de référence trop lambda pour Wikipédia, excepté quand il s’agit de le plagier …

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Ven 22 Avr 2016 23:43
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
Une autre hypocrisie de Wikipédia encore, est quand à travers Wikimédia, elle prétend n’être que hébergeur et non‑pas éditeur.

Ce forum par exemple est hébergé chez 1&1, dont les serveurs sont en Allemagne et le siège social à Sarreguemines, dans le nord‑est de la france.

1&1 peut–il se permettre de toucher aux messages de ce forum, comme en modifier ou censurer le contenu ? Non, et si 1&1 se risquait à ça, il volerait dans les orties.

Pourtant, Wikipédia se permet de supprimer des articles, de faire modifier ou censurer des éléments des articles, etc. Wikipédia a donc bien une fonction d’éditeur, et outrepasse largement ce qui serait permis par sa prétendue seule fonction d’hébergeur.

Pourquoi cette hypocrisie ? C’est simplement pour se décharger de ses responsabilités légales. Le statut d’hébergeur est d’ailleurs brandit de la même manière par les sites de piratage, pour se décharger de leurs responsabilités et d’être reconnus coupables de recel ou contrefaçons.

Demandez à n’importe quel client d’un hébergeur au vrai sens du mot, s’il trouverait normal que ce dernier se permette sur son site ou blog, ce que Wikipédia se permet sur les articles … Wikipédia est très loin d’être un simple hébergeur.

Surtout que Wikipédia se présente explicitement comme auteur, en exigeant que les citations ou copies de ses articles, lui soit attribués. Il est en effet écrit en bas de chaque page « Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions », avec un lien vers une licence dont une des conditions dit « Vous devez créditer l'Œuvre » … ors, on ne crédite pas un hébergeur, mais un auteur. Créditer un hébergeur, ça n’a simplement aucun sens, et alors Wikipédia n’est pas un simple hébergeur.

Il est tellement flagrant que Wikipédia est éditeur et auteur (*), et non‑pas simple hébergeur, que je me demande comment les juristes arrivent à lui accorder ce statut de simple hébergeur, sans ciller ; ça me dépasse J’ai un doute .

(*) En faisant travailler des larbins jamais rémunérés du moindre cent, cependant que les biens placé(e)s dans la hiérarchie de Wikipédia, se permettent de se rémunérer sur les dons, tout en fustigeant le principe d’une rémunération pour un travail, comme immoral.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Sam 23 Avr 2016 01:44
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
Des statistiques sur la position de Wikipédia dans les résultats de Google : Wikipedia, page one of Google UK for 99% of searches (pi-datametrics.com), 2012.

Ils ont voulu vérifier si Wikipédia monopolise vraiment les résultats de Google, ou si ce n’est qu’une illusion. La conclusion est que ce n’est pas une illusion (l’original est en Anglais) :

  • Wikipedia est en première page de Google dans 99% des requêtes de noms communs ;
  • Wikipedia est en première position dans Google pour 56% des requêtes ;
  • 96% des requêtes renvoient Wikipédia en position de 1 à 5 dans Google.

Je me souviens d’un article Anglophone, disant que la position dominante de Wikipédia dans Google, est la preuve que Google est un mauvais moteur de recherche. La raison avancée était que sortir systématiquement la même référence, quelque soit la requête, trahit une incapacité à fournir des résultats.

Je suis d’accord avec cette analyse (qui n’est pas de l’article cité), … quelqu’un(e) qui me sortirait systématiquement la même suggestion, quelque soit la question ou le problème posé, je finirais vite par le/la trouver un peu limité(e), pour rester poli …

D’ailleurs les auteurs de l’article, bien que aucunement critiques à l’égard de Wikipédia, s’interrogent.

L’article a écrit : 
Is Wikipedia’s dominance deserved?

We all love Wikipedia, but should it really be so prominent and all conquering in Google? We know that Wikipedia is a vast site with millions of pages and thousands of editors offering unique vital content on multitudes of subject matters. But should Wikipedia be the de-facto resource for pretty much all subjects? Surely some pages are riding on the back of other quality pages or perhaps lazy references to the site from businesses and bloggers across the internet. Google obviously loves Wikipedia and still ranks it despite there being next to zero content on some of the pages.


Traduction a écrit : 
La prédominance de Wikipédia est‑elle méritée ?

Nous adorons tous Wikipédia [1], mais doit‑elle vraiement être tant proéminente et conquérant tout dans Google ? Nous savons que Wikipédia est un vaste site avec des millions de pages [2] et des milliers d’éditeurs offrant un contenu unique et vital [3] sur une multitude de sujets et de matières. Mais Wikipédia doit‑elle être la ressource standard de‑fait de pratiquement tous les sujets ? Probablement que certaines pages bénéficient indirectement d’autres pages de qualité ou peut‑être de références paresseuses de la part de sites d’affaires ou de blogueurs à travers l’internet. De toute évidence, Google adore Wikipédia et la positionne toujours très bien malgré le contenu inexistant de certaines pages.


[1] Non, pas moi.
[2] La quantité ne fait pas la qualité, et c’est particulièrement vrai avec Wikipédia.
[3] Gné ? Unique pendant que des dizaines de sites non‑renvoyés par Google font typiquement mieux (car ayant une ligne éditoriale, une idée développée) ? Vital ; ne sont‑ce pas les sources primaires qui sont vitales ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Sam 23 Avr 2016 14:59
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
Hibou a écrit : 
Je me souviens d’un article Anglophone, disant que la position dominante de Wikipédia dans Google, est la preuve que Google est un mauvais moteur de recherche. La raison avancée était que sortir systématiquement la même référence, quelque soit la requête, trahit une incapacité à fournir des résultats.


Retrouvé : Watch out Wikipedia, here comes Britannica 2.0 (smh.com.au), Janvier 2009.
Jorge Cauz a écrit : 
If I were to be the CEO of Google or the founders of Google I would be very displeased that the best search engine in the world continues to provide as a first link, Wikipedia. Is this the best they can do? Is this the best that their algorithm can do?


Traduction a écrit : 
Si je devais être le PDG de Google ou l’un des fondateurs de Google, je serais très ennuyé que le meilleur moteur de recherche dans le monde, en est encore à renvoyer en premier lien, Wikipédia. Est‑ce là ce qu’ils peuvent faire de mieux ? Est‑ce le mieux que leur algorithme puisse faire ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Jeu 16 Mar 2017 20:15
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
D’après un article de 2013, depuis 2007, Wikipédia a perdu un tiers de ses contributeurs, et la tendance est toujours à la baisse. En extrapolant, ont peut peut‑être considérer qu’en 2017, la perte du nombre de contributeurs est de 50% par rapport à 2007.

Voir : The decline of Wikipedia (technologyreview.com), Octobre 2013.

Les raisons de ce déclin, sont diverses, j’en mentionnerai peut‑être un autre jour.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Dim 30 Avr 2017 18:59
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
D’après Wikipédia, le réséda jaune fleurit à partir de Juin (*), en réalité il fleurit à partir d’Avril, comme je peut le confirmer et comme le disent des sites de botanique.

Mais comme Wikipédia détient la vérité, c’est sûrement que la nature et les botanistes se trompent Fait l’innocent(e)

Même pour des sciences relativement exactes, Wikipédia n’est pas fiable.


(*) Ils ont dut confondre avec la réséda luteola, aussi nommé réséda jaunâtre, en repompant d’un site de botanique Yeux au ciel avec le sourire

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Jeu 2 Nov 2017 19:14
Message Re: Wikipédia : les critiques et la dérive
Un exemple de tromperie sur les intentions avec Wikipédia qui affiche des messages alarmistes à ses lecteurs pour bénéficier de leur charité alors que la situation financière de Wikipédia est bonne, qu’ils gaspillent même l’argent en communication et meetings de luxe, pendant qu’ils dénigrent le reste du web et les petits qui sont eux réellement en situation difficile : Is Wikipedia in financial trouble? (reddit.com). Voir surtout le message du pseudonyme The_Year_of_Glad.

Ils expliquent ouvertement sur des articles — même pas caché dans de sombres pages de discussion — comment voler sur les sites payants, ils traitent les sites web qu’ils siphonnent comme leur crotte, ils font travailler des centaines de milliers de gens gratuitement en disant que travailler non‑gratuitement c’est mal (le méchant capitalisme et tout le baratin) mais en se réservant de gros salaires pour eux, et ils mentent sur leur situation pour faire pitié et amasser plus de dons pour se gaver encore plus.

C’est pas fameux …

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet