Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Lun 26 Juil 2021 15:34
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Certains oiseaux ne mangent pas que les graines sur pieds ou les graines des semis, ils mangent aussi les feuilles initiales issues des cotylédons. Quand les graines sur pieds sont mangées, on peut suspecter les petits oiseaux. Quand des pousses ou des graines semées sont mangées, on peut suspecter autant des plus gros oiseaux que les petits oiseaux, en plus des limaces et des escargots.

Je n’ai pas gardé le lien de vidéo, et ne fait que rapporter. Une vidéo d’Arvalis parlait de certains agriculteurs, n’osant pas semer du tournesol, par crainte que les corbeaux et d’autres oiseaux ne mangent les petites pousses. Une photo montrait les effets du passage de certains oiseaux, des zones sans pousses, que j’aurais attribué à un passage des limaces, mais c’est l’effet du passage de certains oiseaux.

Si des feuilles initiales sont comme poinçonnées en bordure, ce ne sont pas nécessairement des insectes, ça peut être des oiseaux. Si des feuilles initiales sont coupées à la base, et qu’il n’en restent qu’un petit bout sur la pousse, ce ne sont pas nécessairement des limaces, ça peut être certains oiseaux aussi.

Ça pourrait expliquer la disparition de certaines pousses de poids l’années dernière. Ayant d’abord pensé à des petits rongeurs, je m’étonnais quand‑même de ne pas voir les traces qu’ils peuvent laisser et ait alors suspecté les quelques rares corbeaux ou corneilles aperçus les jours précédents.

Comme avec les pertes de grains dans les céréales, il ne faut pas automatiquement s’alarmer à la moindre perte, mais il faut éviter l’anéantissement complet.

Cette année, peu de pousses de pois avaient disparues. Elles étaient accompagnées de pousses de moutardes noires qui avaient levée assez rapidement, exactement 10 jours avant les pois, les deux ayant été semés le 30 Mars. Peut‑être que les premières vraies feuilles des moutardes noires ont en parti masqué les pousses des pois. Les oiseaux ne mangent en effet apparemment pas les vraies feuilles, seulement les feuilles initiales issues des cotylédons.

Je n’ai pas constaté de disparition de pousses de tournesol, mais avais en effet remarqué que des feuilles initiales avaient été abîmées, ce qui ne les a pas empêché de continuer à pousser.

Il n’y a pas nécessairement à s’alarmer quand les feuilles initiales sont mangées. Si entre les deux feuilles initiales, est présent un bourgeon de premières vraies feuilles, alors ces vraies feuilles ont de bonnes chances de continuer à pousser.

Ce cas est à ne pas confondre avec celui rapporté précédemment, celui des feuilles initiales des pousses de quinoa, qui disparaissent totalement. Les feuilles initiales des semis de quinoa testés, ne sont pas coupées à la base ni poinçonnées en bordure, elles disparaissent entièrement, il n’en reste même pas un petit bout sur la pousse. La cause de cet autre phénomène n’est pas connue.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 00:22
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Pour anecdote, concernant les pluies atypiques de cet été, au moins en france, une vidéo d’un agriculteur expliquant comment il jongle avec les épisodes modérément secs entre les pluies. Alors que d’habitude il moissonne l’orge avant le colza, il fait l’inverse cette année, parce qu’il a constaté que après une pluie, le colza sur pied, sèche plus vite que l’orge sur pied, dont les pailles absorbent plus l’eau. L’opération n’est pas sans inquiétude pour lui, la coopérative à laquelle il livre la récolte, exigeant un taux d’humidité maximal de 9%, ce qui l’oblige a bien choisir le moment de la journée auquel la récolte remplira le critère qualitatif attendu, la première tentative d’un échantillon (un gros échantillon), a une heure trop hâtive, ayant donné un grain trop humide. Il n’arrive à un taux d’humidité convenable, que dans les jours suivants.

La moisson du colza 2021 — Chaîne Agricole — 2021

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 00:44
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
L’agriculteur de la vidéo précédente, a obtenu avec le colza, un rendement de 3 virgule 6 tonnes sur les premiers 6 hectares, soit 60 g/m². Ce colza avait été semé sur un sol limoneux, tout début Août de l’année précédente (2020), des pluies étaient arrivées quelques jours après le semis. La région n’est pas précisée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 01:16
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]

Un détail intéressant. Il mentionne les blés à barbes, en faisant remarquer que les blés modernes n’ont plus de barbes. Il explique que entre les blés sans barbes et les blés avec barbes, les moineaux préfèrent les blés sans barbes, mais que s’ils n’ont que des blés à barbes à leur disposition, les barbes ne les empêcheront pas d’y aller.

[…]

Je viens pourtant dans une vidéo, d’entendre un agriculteur dire rapidement que le blé qu’il moissonne cette année, est un blé à barbes, de variété Sacramento.

Il parle de visites trop fréquentes des sangliers dans ses parcelles, alors il est un contre‑exemple d’un autre agriculteur ayant constaté nettement moins de visites des sangliers avec les blés à barbes. Mais c’est peut‑être une différence subjective due à une différence de seuil de tolérance.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 01:43
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]

Précédemment, il a été rapporté que les grains du bas mûrissent après ceux du haut, autant sur l’orge que sur l’avoine, que c’est donc la maturité des grains du bas qu’il faut vérifier pour une récolte à maturité. La règle va être changée ainsi : la récolte peut commencer dès que les grains du haut sont à maturité, quelque soit l’état des grains du bas. Elle commence effectivement si au sol, apparaissent trop (appréciation subjective) de débris de consommation de grains sur pied. S’il n’y en a pas trop, la récolte peut attendre la maturation complète. À partir de la maturité des grains du haut, évaluer la situation au moins tous les deux jours.

[…]

Ça n’aura été compris que dans la troisième année. J’imagines que quand les gens cultivaient leurs céréales, ces choses étaient des banalités évidentes pour tout le monde. Ne plus savoir ces choses, et les redécouvrir si difficilement, c’est assez comme ne pas savoir lire et devoir apprendre à lire tardivement.

L’agriculture moderne est une bonne chose dans le sens où depuis qu’elle existe, on ne connait plus de famines. Pour cette raison, on ne devrait pas souhaiter qu’elle soit totalement abandonnée, au moins par sécurité. Pourtant, c’est autant par sécurité pour diverses raisons possibles, qu’il aurait fallut que ne soit pas perdu le savoir faire en pratique, avec des moyens à échelle humaine et des outils plus élémentaires. L’agriculture moderne ne nécessitait pas de perdre ce savoir faire, elle n’avait pas besoin d’être à ce prix, surtout que là est son sens d’origine. De la même manière qu’on a plus besoin d’un papier et d’un crayon pour poser une addition, on apprend toujours à le faire, parce que savoir comment se réalise l’opération avec un papier et un crayon, permet de comprendre le sens de l’opération. Et inventer ou adapter à fin de répondre à un besoin quelconque, nécessite de comprendre la chose en question.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 02:05
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les oiseaux ne sont pas stupides, les épouvantails, quelque soit leur aspect, même ceux réputés les plus efficaces, comme les ballons avec des gros yeux (épouvantails de Markgren), ne fonctionnent pas longtemps. Ils comprennent rapidement que c’est un objet dans le paysage. Même chose avec les bruiteurs imitant des cris de rapace, ils finissent là aussi par comprendre qu’il n’y en a pas vraiment. Les témoignages vont tous dans ce sens. La blague en image, du nid d’oiseau sur un épouvantail, est une blague qui arrive pour de vrai.

Dans une vidéo d’Arvalis, était présenté rapidement, un robot qui se déplace et émet des sons variés. Il est prévu qu’une version future, dotée d’une IA, adapte ses déplacements et ses sons, en fonction du comportement des oiseaux, telle que l’IA les observe. Ce n’est pas à la porté de tout le monde.

Aussi, il y a deux problèmes avec les épouvantails ou les effaroucheurs. Le premier est qu’ils peuvent gâcher le paysage, pour rien. Par exemple les CD suspendus à des branches d’arbre, les ballons aux couleurs vivent, s’intègrent très mal à un paysage, et en plus, ils sont là pour rien, parce qu’il suffit aux oiseaux, d’une journée ou de deux ou trois jours au plus, pour comprendre à quoi ils ont à faire. Le second problème, est qu’ils peuvent perturber d’autres animaux ou même d’autres oiseaux. Par exemple, les effaroucheurs sonores ne vont peut‑être pas seulement faire s’éloigner les moineaux d’un champs de céréales en train de mûrir, seulement pour quelques temps encore, ils vont peut‑être effrayer des animaux comme les hérissons ou d’autres oiseaux fréquentant les cultures de céréales, mais sans toucher à leurs épis. C’est encore plus un problème s’il s’agit d’espèces menacées.

La solution ne posant pas ces problèmes, et qui est aussi la plus accessible à tout le monde, est de s’adapter à la présence des oiseaux ou animaux en question. Un exemple précédent a été donné, avec la récolte avant maturation complète, pour les céréales. Un autre exemple plus radical, est de ne pas faire une culture présentant trop de risques d’être anéantie (sauf autre solution, à trouver), si une option est possible, lui préférer une culture d’un intérêt équivalent.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 10:00
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
En plus du haricot, qui peut pousser même dans une argile compacte, en plus de l’onagre qui peut au moins y faire des feuilles semblant normales, le navet semble pouvoir y être cultivé aussi, mais comme pour l’onagre, pour envisager une récolte de racines, il faudrait plus qu’une préparation superficielle du sol.

Même s’ils poussent, les racines des navets sont de petit diamètre et rien ne dit qu’elles grandiront assez. Peut‑être qu’en cassant l’argile en petites mottes, même sans vraiment en faire un sol meuble, le navet pourrait y être cultivé. Ils sont de la variété Goldona et ont été semés le 1ᵉ Mai. Comme avec les haricots, il ne faut pas oublier que ce constat est fait une année à l’été pluvieux alors que pendant l’été d’une année plus dans la moyenne, cette argile est sèche et crevassée.

Pour le moment quand‑même, seuls les haricots sont directement cultivables dans ce type de sol, avec des bonnes chances d’y faire au moins deux récoltes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 10:28
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Ce message n’est pas gai, il est moche, mais il contient un conseil important concernant les animaux et les puits.

Des souris peuvent se noyer dans les puits. Pour cette raison, il est préférable de les couvrir, au moins d’un grillage à petites mailles. Ce grillage évite en plus que trop de débris n’y tombent.

Mais poser un grillage n’est finalement pas suffisant. J’ai eu la mauvaise surprise d’y trouver une fouine qui s’y est noyée. Je ne m’y attendais pas, le grillage n’était même pas déplacé, c’est comme si elle s’était glissée par dessous en s’aplatissant comme une crêpe. Malheureusement en passant le bord, elle ne savait pas savoir qu’elle allait tomber dans une eau tellement basse qu’elle ne pourrait pas remonter.

Si un grillage est une bonne solution pour empêcher les souris de se noyer et accessoirement empêcher des feuilles ou du bois de tomber dedans, tout en laissant le puits respirer, il y a toujours un risque que d’autres animaux parviennent à se faufiler par dessous (sinon, pour les souris, un grillage est trop lourd qu’elles le soulèvent en passant dessous) ou même après‑tout, à le déplacer. Pour cette raison, il faudrait aussi lester le pourtour assez lourdement, mais pas d’une manière telle que ce qui leste le grillage sur tous le pourtour, pourrait tomber, ni vers l’intérieur ni vers l’extérieur.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 12:58
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
Les observations ne sont pas finies, pour les tubercules du précédent message. Ils ont été mis dans des andains de quelque chose semblant être entre une sorte d’humus et une sorte de tourbe (feuilles et débris de bois tombant dans une cuvette naturelle saturée d’eau une bonne partie de l’année). Si les germes font des feuilles, les andains seront complétés par de la luzerne coupée, qui sera ajoutée progressivement à mesure de leur développement.

Ce qui sera a observé, est s’ils se développeront assez pour faire au moins des petits tubercules pouvant servir de plants pour 2022.

Oui, 8 jours après, des discrets départs de feuilles sont observés. La luzerne étant en fleurs et ne contenant plus assez de vert, de grands herbacées vertes ont été ajoutées à la place, en bordure des petits andains. Ces ajouts apporteront peut‑être de l’azote (incertain, dépend du temps de décomposition et ensuite de minéralisation), limiterons les risques que les départs de racines apparus sous les tubercules ne se retrouvent à la lumière, et forceront un peu le feuillage à prendre de la hauteur pour qu’il ne reste pas trop au raz du sol.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20276
Mar 27 Juil 2021 19:26
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]

Sur l’argile, les haricots ont d’abord fait la surprise de pousser décemment bien, alors que les autres semis n’ont rien donné de bon à récolter. Une seconde surprise est que sur l’argile, The Prince, qui sur le limon fait deux fois moins que Saxa, fait deux fois plus (et même au delà) que Saxa, sur l’argile. Ça ne signifie pas que The Prince fait plus sur l’argile que sur le limon, il fait presque de même dans les deux cas, mais sur l’argile, Saxa donne nettement moins, comparé à ce que cette variété peut donner sur le limon.

[…]

Mais pour la seconde récolte dix jours après, sur l’argile, The Prince a fait trois fois moins que pour la première récolte, tandis que Saxa et Mascaret ont donné environ autant que pour la première.

Sur le limon, il y a une décroissance homogène et d’environ la même proportion, de la première récolte à la deuxième et de la deuxième à la troisième.

À la deuxième récolte sur l’argile, Mascaret m’a laissé la même impression d’être au ralenti qu’à la première.

Finalement, sur l’argile, je mettrais plus The Prince et Saxa a égalité, même si avec le cumul des deux récoltes, The Prince fait toujours plus que Saxa, sur l’argile, une fois et demi plus.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron