Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Dim 17 Juil 2011 06:29
Message L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Les gens qui s’intéressent parfois à l’histoire des sciences, savent que les physiciens, les biologistes, mathématiciens et les autres, ne sont pas mécaniquement athées. Einstein lui-même a dit cette phrase que vous lui connaissez : « Dieu ne joue pas au dés ». Qu’il ait eu tord ou raison n’est pas la question, ce que dit cette phrase, c’est qu’il n’était pas athée.

C’est le citoyen consommateur de technologie qui est la plus souvent athée, pas les scientifiques (je ne parle pas des raisons pour lesquels il est athée ici).

Bien qu’ils ne soient pas athées, il n’ont pourtant jamais sut expliquer dieu. Ou plutôt, leurs idées sur la question ne sont-elles simplement jamais remonté jusqu’à nous, personnes ordinaires.

La chaîne Discovery Channel a fait de ces idées, le sujet d’un reportage, qui peut être vu sur DailyMotion.

Je vous en fais un résumé ici mêlé de quelques explications de bases pour comprendre le domaine, suivi de commentaires personnels, avant les trois parties en vidéo.

Les hypothèses portent sur ce que pourrait être dieu, et son origine quand cela est applicables. Il y en a trois, qui se rangent dans les mathématiques, la neurologie, et l’informatique.

La quête de l’unification


Les mathématiques de la physique, cherchent dieu (ou l’efface, j’explique après) en cherchant la Théorie du Tout en physique. La Théorie du Tout, c'est la théorie des forces unifiées. Explication (pour les gens qui ne connaissent pas) : les phénomènes physiques, comme le magnétisme, l’électricité, la gravité, les interactions nucléaires faibles et fortes, paraissent distinctes et être des choses différentes. Plus il y a de choses différentes, plus c’est complexe, donc ils essaient d’unifier, et d’expliquer les choses à travers le plus petits nombre possible de règles. Un exemple d’unification, c’est l’unification entre l’électricité et le magnétisme. En effet, les champs magnétiques peuvent induire un courant électrique, et les courants électriques, génèrent des champs magnétiques. Donc ces deux phénomènes en apparence distincts, ne sont en fait l’émanation que d’une seule chose, qui est la force électromagnétique. Ceci est un exemple d’unification.

L’unification n’est pas toujours aussi facile qu’elle le fut avec le cas de l’électricité et du magnétisme, et c’est toujours un quête. Pour rendre les choses encore plus difficiles, on ne connait pas encore le messager d’une interaction en particulier, qui est la gravitation. Cela rend impossible pour l’instant l’unification de la gravité avec les forces qui ont déjà été unifiées.

Cette quête de l’unification, ferait en fait voir dieu dans des règles les plus simplifiées possible et surtout dans un nombre le plus réduit possible, ce qui fait dire qu’il s’agit du contraire de la recherche de dieu, puisque dieu serait quelque chose d’encore plus complexe que la réalité, et qu’ils tentent d’aller dans la direction opposée.

Seulement, la simplification et l’unification n’expliquant pas le pourquoi de l’existence des choses, ils n’en seraient pas pour autant au bout du chemin.

Dieu créé par la conscience humaine


La seconde hypothèse qui vient dans la deuxième partie du reportage, est que dieu serait une présence créée par la conscience humaine dans certaines conditions.

Il y a d’après ce reportage, pour les neurologues, deux formes de consciences chez les humains. L’une d’elle est proche du langage, une autre est une conscience plus détachée de nous-même.

Dans cette partie, un neurologue fait une expérience qui parvient à faire ressentir aux gens, la présence de corps sans visages, les fait de sentir flotter au dessus d’eux, ou leur fait même sentir les flammes de l’enfer.

Je vous conseil de voir cette deuxième partie, encore plus que la première.

Le monde virtuel : la grande simulation informatique


La troisième et dernière hypothèse, est celle d’une modélisation informatique gigantesque, qui serait le fait d’autres formes de vie; peut-être même se situerai t-elle dans l’avenir, la modélisation ré-créant le passé, dans lequel nous serions encore.

Un croyant de cette hypothèse la défend on faisant remarquer que dans le monde, tout est quantique, de la même manière que son quantiques les images créées par ordinateur (qui sont composées de pixels), ou comme le sont même les calculs faits par les ordinateurs (dans les ordinateurs, le continu n’existe pas, et en informatique, les nombres réels ne sont pas des réalités).

Depuis la mécanique quantique (un coche manqué par Einstein), qui existe depuis un siècle, on croit savoir que le monde se comporte selon des règles étranges et différentes de celles que l’on peut observer à grande échelle, que je vous explique. Une des règles de base de la mécanique quantique, c’est que l’observation modifie l’objet observé, et que l’objet observé se met à avoir un comportement plus cohérent lorsqu’on l’observe, et que l’élément que l’on mesure en particulier, devient plus précis que l’élément que l’on n’observe pas et qui devient alors comme flou. C’est la règle qui fait que l’on ne peut pas mesurer à la fois précisément la vitesse et la position d’une particule par exemple, car dès que l’on mesure l’une, l’autre devient floue est moins précise.

Les choses se passent comme si la nature ne calculait que ce qui est nécessaire à un moment donné, comme le ferait le programme d’un jeux vidéo : quand dans un jeux de réalité virtuelle, vous regardez dans une direction d’un paysage, le programme calcul précisément ce paysage. Si vous-vous en approcher, il calculera plus précisément encore l’élément dont vous-vous approcher. Il ne calculera pas, ou seulement grossièrement, ce que vous n’avez pas choisi de regarder à un moment donné, comme pour l’observation dans la mécanique quantique.

Il y voit le signe que le monde a certaines des caractéristiques d’une simulation informatique.

Mon petit commentaire


Quand la question de dieu et du monde est posée, elle l’est toujours dans le sens de la question de dieu ayant créé le monde. Mais pourquoi ne pas la voir comme la question d'un dieu ayant été créé avec le monde ou ultérieurement créé par le monde, à l’instar du monde qui a créé la vie ?

C’est ce que je trouve intéressant dans les seconde et troisième hypothèses, présentées dans la seconde et troisième partie de la vidéo.

Mais cette approche ne répondrait pas encore à la question de la création du monde, pas plus que ne le ferait la première non-plus de toutes façons.

Une question que je me pose depuis toujours, et qui n’est pas du tout abordée dans ce reportage, est : pourquoi Quelque-chose plutôt que Rien ? Et étrangement, elle amène à cette autre question : le Rien peut-il exister ? Ce serait une surprise de découvrir que le Rien est une chose impossible.

Le Rien nous parait être la plus simple des choses, mais la nature ne semble pas d’accord. Cela me semble montrer que notre perception du monde est en désaccord avec la nature, ce qui ne nous aide certainement pas à la comprendre. Il nous faudrait une compréhension des choses dans laquelle le Quelque-chose paraitrait plus naturel et évident que le Rien. Nous n’avons pas cette compréhension des choses. Pourquoi ?

Avons‑nous un créateur ? — Discovery Channel


Durée totale : 44 minutes — prévoir alors au moins, une pomme rouge, une poire jaune, et trois tasses de thé vert à bonne température.




Voili-voilou… À bientôt Petit sourire

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Dim 17 Juil 2011 18:11
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Citation : 
Durée totale : 44 minutes — prévoir alors au moins, une pomme rouge, une poire jaune, et trois tasses de thé vert à bonne température.

Oups ! J'avais rien prévu ! Me sent un peu bête
Pas grave, je m'en suis sortie sans rien. Hihihi!

Intéressant. Mais on n'en sait pas plus sur Dieu si ce n'est que si il existe c'est une sacrée tête d'ampoule ! Hahaha!

Image
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Mar 4 Déc 2012 02:37
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Hibou a écrit : 
Le monde virtuel : la grande simulation informatique

La troisième et dernière hypothèse, est celle d’une modélisation informatique gigantesque, qui serait le fait d’autres formes de vie; peut-être même se situerai t-elle dans l’avenir, la modélisation ré-créant le passé, dans lequel nous serions encore.

Un croyant de cette hypothèse la défend on faisant remarquer que dans le monde, tout est quantique, de la même manière que son quantiques les images créées par ordinateur (qui sont composées de pixels), ou comme le sont même les calculs faits par les ordinateurs. […]


La même idée abordée par une autre source, à trois occasions :


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Lun 10 Déc 2012 01:20
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Pas encore lu, seulement pour conserver le lien ici.

C’est une série de dossiers en ligne, de la revue New Scientist, sur le thème « Qu’est‑ce que la réalité », qui aborde des questions comme :

  • « La matière est‑elle réelle ? »
  • « Le monde est‑il fait de nombres ? »
  • « Qu’est‑ce que la conscience ? »
  • et d’autres…

Dossiers : What is reality? (newscientist.com)

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Lun 10 Déc 2012 01:35
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
L’interprétation « informatique » du monde, est souvent associée à celle du monde vue comme une projection ou un hologramme. Un papier de l’Université de Cornell en parle. On me l’a conseillé ailleurs, comme une critique de cette interprétation du monde.

Cornell University Library — The World as a Hologram (arxiv.org). Leonard Susskind. Septembre 1994.

Ne vous fiez pas à la date, elle n’est pas un point négatif. Et n’oubliez pas qu’une théorie comme la relativité, qui sera bientôt vieille d’un siècle, laisserait encore beaucoup à apprendre à beaucoup de gens. Un document sur ce thème, qui date de 1994, ne doit pas être rejeté pour la seule mauvaise raison qu’il peut sembler ancien.

Le lien de téléchargement du PDF est en haut à droite. Lien directe : The World as a Hologram (PDF).

P.S. Mathematics inside, sorry Hihihi!

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Lun 31 Déc 2012 21:10
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Hibou a écrit : 
L’interprétation « informatique » du monde, est souvent associée à celle du monde vue comme une projection ou un hologramme. Un papier de l’Université de Cornell en parle. On me l’a conseillé ailleurs, comme une critique de cette interprétation du monde.

Pas une critique, mais un démenti expérimental de cette théorie, est rapporté par Wikipédia.

D’après la théorie de l’univers holographique, il devrait exister des fluctuations caractéristiques dans les rayonnements ou la gravitation. Des mesures ont révélé que ces fluctuations n’existent pas, à une échelle au moins aussi petite que 10-48m, alors qu’elles étaient prédites au plus petit, à une échelle de 10-35m.

Voir : Holographic principle — Evidence contrary to the holographic principle (en.wikipedia.org).

La théorie de l’univers holographique n’est pas prometteuse actuellement. Mais cela ne remet pas en cause l’analogie informatique du monde, qui ne repose pas que sur la théorie de l’univers holographique. En marge, et même si ça n’est pas le sujet ici, cela ne remet pas non‑plus en cause la théorie d’une projection de l’information sur la surface en 2 dimensions qu’est la paroi des trous noirs, car on ne peut pas prendre le démentie d’une théorie sur l’univers en général, pour le démenti d’une théorie sur les trous noirs, l’absence du cas général, n’étant pas l’absence du cas particulier.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Mer 9 Oct 2013 17:11
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Voir aussi ce sujet : Dieu et les Sciences et les Scientifiques.

Je me demandes s’ils ne devraient pas être fusionnés, je ne sais pas trop. Celui ici est peut‑être plus théorique et l’autre, plus philosophique. Alors pourquoi pas aussi poster ce qui parle de théorie ici, et ce qui parle de philosophie, métaphysique et épistémologie, dans l’autre sujet.

Plutôt la deuxième option…

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Jeu 18 Fév 2016 01:28
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Je crois avoir dit des erreurs dans ce sujet, qu’il faudra que je relise et commente en guise de correction (j’y repensais ces trois derniers jours).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Beau Parleur
Beau Parleur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 320
Jeu 18 Fév 2016 02:39
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Salutations,

Alors pour moi tout ça est réglé à peu prés comme du papier à musique depuis une15 d'années, époque à laquelle j'ai menné une petite réflexion sur une théorie que j'avais émise 10 ans plus tôt.

l'univers donc un système d'interférences d'ondes automodulible qui se propage dans le vide et par réflxion du vide dans l'univers lui même.

L'univers serait donc un anneau infini par le temps dans le quel il est réfléchi au extrémité (de +infini à -infini) à vitesse variable selon laquelle l'anneau augmenterait ou diminurait de rayon selon l'observateur, la relativité générale, la relativité restrainte et notre volonté à modifié l'état courant.

Quoi qu'il en soit, proposer que Dieu existe en tant que créateur de l'univers est u non sens ; L'univers étant tout ce qui existe, si dieu existe il ne c'est logiquement pas créé lui même.
Rien ne peu émerger du néant.
L'univers est éternel.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15979
Jeu 18 Fév 2016 03:00
Message Re: L’existence des choses : dieu, la science et l’ordinateur
Emmanuel Sens a écrit : 
[…]

Quoi qu'il en soit, proposer que Dieu existe en tant que créateur de l'univers est u non sens ; L'univers étant tout ce qui existe, si dieu existe il ne c'est logiquement pas créé lui même.

Il y a les choses et il y a leur sens. Je crois que les religions s’intéressent au sens, plus que les sciences, qui s’intéressent plus au comment, même si elles s’intéressent parfois au sens, en période de crise.

Et aussi, pour l’affirmer, il faut au préalable définir de quoi on parle en disant « dieu ».

Emmanuel Sens a écrit : 
Rien ne peu émerger du néant.

C’est un bon sens produit par notre expérience quotidienne à notre échelle, et ce bon sens produit du quotidien, est plutôt un obstacle pour comprendre la physique contemporaine. En physique quantique, du vide peuvent émerger des particules qui n’y existent qu’à l’état de potentiel. De plus, pour l’astrophysique contemporaine, il n’y a rien qui indique, ni que l’Univers ait eu un début, ni qu’il n’en ait pas eu, et elle reconnait n’avoir les moyens d’aucune affirmation à ce sujet, au moins jusque maintenant.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron