Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L’hypocrisie féministe : the topic
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17092
Jeu 15 Nov 2018 00:23
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Hibou a écrit : 
Yesterday was international men’s day. No one noticed (encore moins en Europe).


L’édition 2018 est dans 4 jours, le 19 Novembre : internationalmensday.info.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17092
Mar 20 Nov 2018 21:53
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Je crois que c’est une première : un fonctionnaire Britannique attire l’attention sur une nuisance du féminisme. Il est ex‑directeur du service des admissions dans une université, et s’inquiète des conséquences désastreuses du refus des féministes de s’intéresser au décrochage des étudiants garçons, un tabou chez les féministes. En fait, il ne le dit pas, ce n’est même pas toujours un tabou, c’est souvent une fierté chez les féministes. C’est The Telegraph qui rapporte, pas un petit journal inconnu.

Boys left to fail at school because attempts to help them earn wrath of feminists, says ex-Ucas chief (telegraph.co.uk), Novembre 2018.

L’article a écrit : 
Britain’s education system is failing to tackle the “astonishing” underperformance of boys as feminists have made the topic “taboo”, the former head of the university admissions service has warned.

[…]


La suite au lien plus haut.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17092
Sam 24 Nov 2018 23:50
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Voilà que les féministes nous remettent ça, avec leur délire d’une justice qui soit‑disant cautionne le viol. Cette fois, la justice se serait montré laxiste avec un migrant accusé de viol, prétendument acquitté parce qu’il n’aurait pas culturellement la notion de ce qu’est un viol (n’importe quoi, aucune société n’ignore ce que c’est).

Et tout ce tapage vient environ aux moments de la manifestation pour la victimisation féministe et les espaces non‑mixtes dans la société (manifestation qui a eu lieu aujourd’hui) … quelle coïncidence.

La justice ne se fait pas sur les forums et les réseaux « sociaux », avec ce genre d’affaire on y a généralement que l’accusation et aucune pièce, et c’est le genre de sujet dont la populace raffole se régaler. Je me suis donc dit « prudence, essayons de voir ce qu’il s’est vraiment passé ». Apparemment, c’est un n‑ième cas de « viol » à posteriori, un viol qui n’en était pas un mais qui en « devient » un après changement d’avis. Le hic ici, c’est qu’elle était mineure, mais le savait‑il …

L’article ci‑dessous a écrit : 
De quoi s’agit‑il ? Dans une petite ville de la Normandie profonde (Saint‑Lô) a abouti un jeune migrant originaire du Bangladesh à l’âge approximatif. Le voici accusé d’avoir violé une jeune fille de 15 ans rencontrée dans la rue. Elle l’a suivi spontanément dans la chambre de son foyer, où ils ont eu rapport sexuel. Interrogée sur les raisons pour lesquelles elle avait suivi le garçon, elle dira qu’elle craignait être plus en danger en restant dans la rue. Elle répondra à peu près la même chose pour expliquer sa passivité pendant l’acte.


On ne peut pas parler de traitement de faveur, d’après l’article qui dit : 
L’article ci‑dessous a écrit : 
L’antipathie que leur inspirait le personnage ne les a pas empêchés de procéder au classement sans suite.


Voir : A-t-on vraiment acquitté un homme d’un viol car il n’avait pas les « codes culturels » ? (causeur.fr)

Il serait temps que les féministes comprennent que Innocent, ça veut dire Innocent.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17092
Mer 26 Déc 2018 20:42
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Hibou a écrit : 
Un certain Peter Wright (à ne pas confondre avec Robert Wright), a écrit un livre en Anglais, sur le gynocentrisme : Gynocentrism: from feudalism to the modern Disney Princess (amazon.com). Le précurseur de ce livre est un site du même auteur : Gynocentrism and its cultural origins (gynocentrism.com).

Il fait remonter le gynocentrisme à l’époque féodale ; personnellement je crois qu’il a plutôt toujours existé, mais s’est aggravé avec le temps.

Une illustration de l’ancienneté du gynocentrisme, qui existait déjà bien avant que le féminisme n’arrive pour l’exploiter encore plus :

Image

L’image a écrit : 
It is an amazing thing to see in our city, the wife of a shoemaker, or a butcher, or a porter, dressed in silk with chains of gold a the throat, with pearls and rings of good value … and then, in contrast, to see her husband cutting the meat, all smeared with cow’s blood, poorly dressed … but whoever considers this carefully, will find it reasonable, because it is necessary that the lady even if low born and humble, be draped with such clothes for her natural excellence and dignity, and the man be less adorned as if a slave, or a little ass, born to her service.

Lucrezia Marinella, Venice, Italy, 1600.


Cette citation d’une citoyenne Italienne en 1600, confirme aussi ce que je faisais remarquer dans ce précédent message :

Hibou a écrit : 
Je dis parfois que pour comprendre d’une manière simplifiée le statut des « femmes » dans la société, il faut penser à une classe sociale innée. Un article de sciences humaines raconte comment depuis toujours, les restrictions et libertés vestimentaires, ont été l’affichage des classes sociales, comment les classes sociales privilégiées se sont donné des libertés tandis qu’elles limitaient sévèrement les libertés vestimentaires des classes sociales « inférieures » à leur service, pour leur rappeler leur position. Le parallèle avec les libertés que se donnent les « femmes » et les restrictions qu’elles imposent aux hommes, me semble évident.

L’article, qui est long : Pratiques politiques et culturelles du vêtement (cairn.info).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17092
Mer 29 Mai 2019 10:03
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Elle a créé le hashtag #balancetonporc et est jugée aujourd'hui pour diffamation (msn.com), Mercredi 29 Mai 2019.

Le JDD a écrit : 
Poursuivie par l’ex‑patron de la chaîne Equidia, Eric Brion, l'homme qu'elle avait accusé nommément sur Twitter, la journaliste Sandra Muller, qui avait créé le hashtag #Balancetonporc, est jugée pour diffamation mercredi à Paris.

[…]


La suite au lien plus haut.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron