Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Ven 4 Oct 2019 18:22
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Une députée d’extrême‑Gauche propose la fin de la mention du sexe dans l’état civil : Status 1179857722168283145 (twitter.com), 3 Octobre 2019.
Danièle Obono a écrit : 
#DirectAN #PJLbioéthique Notre amendement propose la suppression de la mention du sexe à l'état civil. Cette mention, qui n'a, aujourd'hui, plus aucun intérêt, a, pour les personnes transgenres et intersexuées notamment, des conséquences concrètes parfois très oppressives. #LGBT

Dans un état (la france, mais bien d’autres aussi) qui se vante hypocritement que le droit et la loi sont identiques pour tout le monde, ça devrait être le cas depuis longtemps. Mais cette extrême‑gauche ne doit pas être une lumière, parce que la fin du sexe dans l’état civil, signifierait entre autres la fin des quotas et de bien d’autres traitements différenciés poussés par la Gauche et l’extrême‑Gauche elles‑mêmes.

Ce serait une bonne chose si cette proposition était adoptée, mais l’idéologie d’extrême‑Gauche qui porte cette proposition, est le principal obstacle à cette proposition… cherchez l’erreur.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Ven 4 Oct 2019 19:16
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Hibou a écrit : 
[…]
Dans un état (la france, mais bien d’autres aussi) qui se vante hypocritement que le droit et la loi sont identiques pour tout le monde, ça devrait être le cas depuis longtemps. […]

Une hypocrisie qui pouvait être soulignée dans une actualité de 2017, que j’avais oublié de rapporter : État civil : la justice refuse la mention « sexe neutre » à un homme intersexe (leparisien.fr), 2017.

On pouvait y lire ceci, sans trucages :
L’article a écrit : 
[…]
La reconnaissance par le juge d'un « sexe neutre », que « ne permet pas la loi française », aurait en outre « des répercussions profondes sur les règles du droit français », construites à partir de la binarité des sexes, et impliquerait « de nombreuses modifications législatives », a argué la plus haute juridiction française.
[…]


Le moins qu’on puisse dire, c’est que le féminisme n’a pas arrangé les choses !

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mer 1 Déc 2021 00:04
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Mer 31 Jan 2024 15:45
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Transidentité chez les mineurs autistes : pas si vite ! (lepoint.fr), 17 Février 2023.

L’article a écrit : 
Les jeunes autistes sont fréquemment isolés socialement alors que, comme tout un chacun, ils éprouvent un besoin d'appartenance à un groupe : cet isolement, souvent couplé à une non-conformité de genre – fréquente chez les personnes dites « autistes » – les rend très sensibles à la communauté trans, dans laquelle ils peuvent se sentir acceptés et valorisés dans leur différence, sans avoir toutes les clefs pour décoder que la démarche les conduit à des transformations physiques irréversibles.

[…]

Nous considérons que les soins d'affirmation de genre doivent être réservés à des adultes présentant une dysphorie de genre résistante, qui les empêche de vivre.


Ceci en précisant que beaucoup d’autistes au sens des diagnostiques, ne sont pas diagnostiqués comme tels et que personnellement, je me demande si l’autisme n’est pas plus l’illusion d’un handicape produit par des normes sociales trop rigides qu’un véritable handicape, surtout dans le monde contemporain encore plus que dans celui d’il y a un siècle ou plus. Les remarques citées ne s’appliquent d’ailleurs pas qu’aux autistes, au moins aux dépressif(ve)s aussi.

Plutôt que de pousser les gens à se faire charcuter pour les faire rentrer dans des cases, mieux vaudrait rendre les cases plus souples ou même s’en passer ; c’est là que serait la véritable tolérance.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 63
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 594
Ven 2 Fév 2024 18:49
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Concernant l'autisme, il me semble que cet article du journal "le point" est complètement à coté de la plaque. (j'ai travaillé plusieurs années avec une personne atteinte de ce handicap niveau 1)
Une définition plus juste se trouve sur le site "autismeinfoservice.fr":
[Ils ne comprennent et ne réagissent pas, ou peu, aux sollicitations et aux émotions des personnes qui les entourent. Cette situation crée donc souvent un isolement et engendre des difficultés de socialisation.]
Ce n'est donc pas un isolement organisé par les autres.

Revenons au sujet principal "Théorie des genres enseignée en France"
S'il fallait résumer un peu, nous avons ici des nouveautés enseignées par des progressistes et des réactions faites par des conservateurs ou traditionnalistes. Plutôt que d'argumenter pour ou contre cette disposition nouvelle dans l'enseignement, je propose de regarder cela avec un autre angle:
1) Quel est l'importance des codes, lois, règles dans notre société?
Réponse possible: Incontournable pour l'organisation humaine
2) Quel est vraiment l'intention de casser des codes, si ce n'est de les remplacer par d'autres codes ?
Réponse possible: Evincer l'ancien "directeur de conscience" et prendre sa place
3) Est ce que l'intention de départ est réellement la cause "LGBTQ" mais plutôt se servir de celle ci ?
Réponse possible: A vous de voir ! Et dans quelles proportions! Hihihi!
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Ven 2 Fév 2024 23:24
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Youplaa a écrit : 
Concernant l'autisme, il me semble que cet article du journal "le point" est complètement à coté de la plaque. (j'ai travaillé plusieurs années avec une personne atteinte de ce handicap niveau 1)
Une définition plus juste se trouve sur le site "autismeinfoservice.fr":
[Ils ne comprennent et ne réagissent pas, ou peu, aux sollicitations et aux émotions des personnes qui les entourent. Cette situation crée donc souvent un isolement et engendre des difficultés de socialisation.]
Ce n'est donc pas un isolement organisé par les autres.

[…]

Pas tout à fait : on parle de spectre de l’autisme. Ce que tu décris, c’est l’autisme sévère.

Pour le point № 1, je dirais que des règles qu’il n’est pas possible d’enfreindre à bon escient, sont néfastes (attention, je ne parle pas de règles vitales comme celles concernant les atteintes aux personnes). Sans rentrer dans de longs détails : une règle a des raisons, l’appliquer sans en comprendre les raisons, c’est l’appliquer aveuglément; ors, aucun énoncé de règle empirique (on ne parle pas de formalisme mathématique) ne peut énoncer tous les cas possibles, si bien que avoir compris une telle règle, c’est aussi avoir compris quand elle doit être transgressée. En pratique justement, si le monde moderne aboutit à autant de dépression, c’est justement à cause de la pression des normes sociales. J’ai vu quelques références à ce sujet ces dernières semaines, mais ne les ai pas conservé.

Pour le point № 2. C’est souvent le cas, en effet, mais rien n’implique que ce doit toujours être mécaniquement ainsi. Je pourrais mentionner le libéralisme ici, mais ce serait bifurquer trop loin.

Pour le point № 3. C’est fort probable avec les genders studies, et je crois justement avoir été trop naïfs sur les intentions de ses partisans au début de ce sujet. Ceci dit, il reste important de distinguer le sexe, qui est biologique, et le genre, qui est une construction sociale. Et les normes sociales sont souvent définies par le fait même de la domination des un(e)s sur les autres.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 63
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 594
Dim 4 Fév 2024 17:22
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Dans ton extrait d'article, je ne vois que le terme cité "autiste"
Cet article du point est de quel date?
Tu n'essayerai pas de me rouler? Hihihi! Hahaha!

Pour en revenir au sujet, l'enseignement du Gender, peut être effectué avec une intention autre, c'était le but de mon intervention. Et je pense que tu as parfaitement compris.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Lun 26 Fév 2024 16:16
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Les hommes/garçons, n’ont pas vraiment un X en moins, dans le sens où les femmes/filles, ont un de leur deux X éteint : Épigénétique (inserm.fr), Août 2017.

L’article a écrit : 
De la nécessité à faire taire un X

Un autre phénomène épigénétique bien décrit concerne l’inactivation du chromosome X chez les mammifères femelles. Alors que les cellules des mâles compte un seul chromosome X (accompagné d’un chromosome Y), les cellules des femelles en portent deux. Si les gènes des deux exemplaires du chromosome X s’expriment au cours du développement, l’embryon meurt très vite, « intoxiqué » par une double dose des protéines. C’est pourquoi un mécanisme épigénétique conduit à la mise sous silence d’un des deux chromosomes X dans les cellules femelles.


Intéressant à noter :
L’article a écrit : 
Ce mécanisme intervient tôt dans le développement embryonnaire et reste stable tout au long des divisions cellulaires. Toutefois, ce n’est pas toujours le même chromosome X qui sera éteint dans les cellules de l’embryon précoce. Ainsi, dans l’organisme femelle, une partie des cellules expriment les gènes du chromosome X d’origine maternelle, l’autre ceux du chromosome X d’origine paternelle.

Mais alors, chez les garçons, c’est toujours le X d’origine maternel ou toujours le X d’origine paternel ?

En marge, même si c’est assez éloigné du sujet, on apprend dans l’article, que certains trait épigénétiques, sont transmissibles, mais que ce sont des exceptions. La transmissions de ces traits est plus courantes chez les plantes que chez les animaux, incluant les humains.

En marge encore, que les femmes aient un X éteint, n’est pas rapporté ici pour tenter d’affirmer que XX est la même chose que XY. Ceci dit, il faut quand‑même savoir qu’il existe des femmes XY et des hommes XX et que ça ne se voit pas du tout.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Sam 23 Mar 2024 19:10
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
Une vidéo d’un homme qui s’habille au rayon femme. La raison est qu’il trouve que le choix dans les rayons hommes est très limité, que c’est toujours la même chose côté coupes et couleurs (idem pour les matières) et que quand ça innove un petit peu, c’est typiquement nettement plus cher.

La vidéo est intéressante pour plusieurs aspects mis en avant.

Il a fait un petit sondage (pas de certitude qu’il soit représentatif) où 19 % des hommes ont rapporté visiter les rayons femmes pour s’habiller. La réciproque est plus fréquente, mais là, il ne donne pas de chiffre.

À la fin de la vidéo, il « fait le mannequin » pour présenter des exemples de ce qu’il y trouve et comment ça lui va à lui, en précisant que physiquement, il n’est même pas androgyne … il a une barbe de deux jours. On ne peut que reconnaître que ça lui va, que au minimum, ça ne choque pas.

Un employé d’une boutique de vêtements fait une confession : certains vêtements étaient discrètement étiquetés femme ou homme, parce que autrement, ces vêtements étaient identiques. Il arrivait que par erreur, un modèle identique pour les deux se retrouve au rayon homme en étant étiqueté femme. Des clients les essayaient, trouvaient que ça leur allait bien et passaient en caisse. À la caisse, on les informe que le vêtement est un vêtement femme et là, ils changent d’avis et préfèrent ne plus prendre ce qu’ils avaient pourtant choisi après un essayage.

L’auteur de la vidéo rapporte qu’une seule fois une vendeuse s’est montré réticente à le voir visiter le rayon femmes pour s’habiller.

Le constat du pauvre choix dans les boutiques hommes est assez partagés, comme en témoigne un lien autre, posté à la suite de la vidéo. Et encore, personne ne parle de sous‑vêtements, parce que de ce côté là, c’est encore pire : soit ce sont des horreurs impossibles à porter (motifs « pas beaux » à couleurs criardes), soit c’est correcte, mais c’est alors à peu de chose près, le choix unique (à une époque, il y avait au moins le choix entre le noir et le beige, maintenant il n’y a plus que le noir). Malheureusement, des sous‑vêtements féminin peuvent difficilement être portés par des hommes, pas pour des raisons de norme de social, mais pour des raisons d’adéquation ; quoique des sous‑vêtements mixtes seraient probablement possible à concevoir aussi (on ne parle pas de soutient‑gorge pour les hommes ici, ce n’est pas du tout le propos).

Faire attention quand‑même : certaines chemises par exemple ont une coupe en haut devant, faisant que les hommes ne peuvent pas les porter sans que ça ne fasse bizarre et même que ce soit désagréable, mais ça se voit ou se sent tout de suite à l’essayage et avec l’habitude, on les reconnait même avant essayage. Mais après‑tout, ces chemises par exemple, vont‑elles à toutes les femmes ? On peut deviner que non, tout autant d’ailleurs qu’il est impossible pour certaines hommes de s’habiller aux rayons femme, pour des raisons de coupe aussi. Un autre bémol encore : se donner la liberté de s’habiller aux rayons femme, ça garantie pas non‑plus d’y trouver son petit bonheur (ce qui fait une bonne raison de préférer choisir des vêtements qui dureront longtemps, mais c’est une autre question).

S'habiller au rayon femme : vraie ou fausse bonne idée ? — Luca Gallaccio — 27 Mars 2022


Sur les choix limités aux rayons homme : Pourquoi les hommes ont moins de choix de vêtements que les femmes dans les rayons ? (quora.com). Une mère rapporte que pour les filles et les garçons avant 6 ans, c’est cependant plutôt l’inverse : choix de couleurs limité pour les filles et large choix de couleurs pour les garçons.

La réciproque est plus répandu et n’inspire pas de polémique : Cinq bonnes raisons de s'habiller chez l'homme (madame.lefigaro.fr), 24 Février 2019 et Ce rayon que tout le monde oublie est le meilleur pour acheter des vêtements canons (cosmopolitan.fr), 23 Novembre 2023. En marge pour anecdote, Cosmopolitan, alias Cosmo’, est le magazine féminin le plus lu par les hommes ; une affirmation du magazine lui‑même il y a une vingtaine d’années après un sondage. Au passage, il y aurait à dire sur les différences entre les magazines masculins (que personnellement je n’aime « pas trop ») et les magazine féminins.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22279
Sam 23 Mar 2024 19:49
Message Re: Théorie des Genres (Gender Studies), enseignée en France
À voir : Les vêtements et les stéréotypes de sexe (vd.ch) [PDF], 14 Novembre 2019. Non résumé car pas encore lu dans son entièreté.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron