Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Jeu 29 Mar 2012 20:50
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Un blog centriste de français résidant au Canada/Québec, explique comment Jean‑Luc Mélenchon pourrait faire ré‑élire Nicolas Sarkozy. Leur analyse est la même que la mienne, en gros Jean‑Luc Mélenchon rend la gauche suffisamment repoussante pour qu’un hypothétique deuxième tour Hollande/Sarkozy, se solde par la réélection de Sarkozy, par rejet de Hollande, pour ne pas risquer d’amener avec lui le candidat autoritaire de gauche, alors que sans Mélenchon, Hollande aurait moins de difficultés contre Sarkozy (en supposant un second tour Hollande/Sarkozy, ce qui n’est qu’une extrapolation, car nous ne savons évidemment pas encore ce que sera ce second tour).

Mélenchon, idiot utile du Sarkozysme... (bayrou2012-canadaquebec.over-blog.org). Mars 2012.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Jeu 29 Mar 2012 21:24
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Un article que je trouve assez bien écrit pour l’instant, même si je n’ai pas encore fini de le lire. J’en cite juste un extrait pour donner une idée. L’auteur dit dans le chapeau de l’article, avoir voulu soigner ses mots, et c’est réussi. Attention : le début, le second paragraphe après le chapeau, n’est pas de l’auteur, c’est une citation d’une autre personne, celle précisément qui a inspiré cet article.

Pourquoi Monsieur Mélenchon est-il un homme dangereux ? (enquete-debat.fr). Mars 2012.

L’article a écrit : 
M. Mélenchon est un homme d’autorité. Certes, il n’y a pas un homme politique qui ne soit un homme d’autorité. Pour être un leader politique dans un système de partis, il faut pouvoir mener un camp à la bataille politique, et donc se montrer fort et autoritaire. Mais, chez M. Mélenchon cet autoritarisme a une forme exacerbée. Malgré la mise en scène des émissions de télévision, lorsque M. Mélenchon discute avec quelqu’un, citoyen ou responsable politique, sur un plateau de télévision, il frappe par son arrogance, son style hautain et professoral.

J’ai choisi cette citation pour représenter l’article, parce qu’elle décrit bien ce qui a commencé à me faire m’interroger sur Mélenchon, dont j’ai pensé un temps être partisan, avant de comprendre qui il est et de m’aviser de mon erreur.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Jeu 29 Mar 2012 21:47
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Finalement j’ajoute une autre citation du même lien que dans le précédent message, parce que cette citation introduit bien un prochain message que je posterai dans ce sujet, à propos du totalitarisme.

Le même lien a écrit : 
Enfin, la dernière grande critique que je voudrais formuler à l’égard de M. Mélenchon s’inscrit dans l’éternel débat entre le socialisme et le libéralisme. M. Mélenchon est un homme de passion. Il constate des inégalités criantes et une pauvreté difficilement tolérable en France et choisit l’instrumentalisation de l’État pour résoudre ces problèmes. Il y aurait évidemment énormément à dire sur la critique du socialisme, à laquelle se rapporte des centaines et des centaines d’ouvrages. Je voudrais n’énoncer qu’un mot à ce sujet : la responsabilisation. Ou plutôt la déresponsabilisation. Car ce à quoi conduit tout programme socialiste, et d’autant plus lorsqu’il s’affirme profondément socialiste, par opposition à la sociale démocratie, c’est à la déresponsabilisation des individus et des acteurs économiques. Le socialisme dit : « ne vous occupez de rien, on s’occupe de tout ! On vous dira dans quelle école envoyer vos enfants, on leur dira quoi apprendre et donc comment penser, on vous dira combien de temps travailler, comment vous comporter, etc etc. »

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Ven 30 Mar 2012 08:57
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Pour changer des insultes envers les journalistes, voici un exemple d’événement révélateur de la personnalité excessivement autoritaire de Mélenchon, un événement rapporté par l’AFP (à l’AFP, ce sont sûrement des « pourris » aussi, tiens) en Septembre 2011. Je re‑cite le texte de la dépêhe et donne la source plus bas.

AFP a écrit : 
Quand Jean-Luc Mélenchon somme un militant communiste de "dégager"

PARIS, 25 sept 2011 (AFP) - Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à la présidentielle, s'en est pris, lors de la dernière Fête de l'Humanité, à un militant communiste qui l'interpellait sur la présence de plusieurs candidats à la primaire PS, en le sommant de "dégager".
Dans un reportage filmé la semaine dernière et diffusé dimanche sur Canal+, on voit un militant s'approcher de M. Mélenchon juste après la visite de Martine Aubry et lui lancer: "je voudrais savoir s'il y a un débat ou si c'est juste pour la télé ? Il y avait Martine, elle ne s'est pas exprimée et on ne sait pas ce qu'elle est venue faire à la Fête de l'Humanité..."
Très agacé, M. Mélenchon lui répond sans ménagement: "bon, redescends (de la tribune), s'il te plaît. Dehors !".
- Le militant: "Non, pourquoi je redescendrais ?"
- M. Mélenchon: "Si tu es un militant, tu es discipliné !"
- Le militant: "Non, attends, tu vas pas me faire la leçon !"
- M. Mélenchon: "Si, je te la fais. Dégage !"
Le militant communiste est ensuite poussé hors de l'estrade par l'entourage de M. Mélenchon tout en lançant: "Il n'a pas à me dire ça... Moi, je suis pas journaliste, Jean-Luc !".

Source : Jean-Luc Mélenchon: étude d'un cas 26/09 (rtl.fr). Septembre 2011.

Chacun(e) appréciera le traitement donné à ce militant par Mélenchon, et la raison qui lui a valu ce traitement.

Le lien donne aussi un décryptage intéressant de la scène, que je ne re‑cite pas ici, mais vous invite à lire.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Ven 30 Mar 2012 10:21
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Une démonstration du caractère totalitariste de Mélenchon.

Christophe Ramaux est un économiste, ancien militant du Partie de Gauche de Mélenchon. Il en a démissionné pour les deux raisons citées ici, dont l’une, est encore une fois l’autoritarisme (ou même, totalitarisme, à la vue de ce qu’il décrit) de Jean‑Luc Mélenchon.

Citation : 
Récemment, l'économiste Christophe Ramaux, a démissionné du Parti de Gauche.

Il l’a fait sans tintamarre, mais les raisons qu’il invoque sont très instructives.

Elles sont de 2 ordres, avec d’une part l’absence de programme sérieux (il va jusqu’à qualifier de « long tract » la motion d'orientation élaborée par le dernier congrès), parlant même d’une ligne idéologique trop aléatoire et peu sérieuse (on s’en était aperçu)!

D’autre part, il explique également sa décision par le mode de fonctionnement du Parti de gauche : « Je m'imaginais un parti ouvert, où l'on réfléchit, discute, débat (…). Le PG fonctionne, au contraire, comme un petit groupe 'discipliné' », il parle de la personnalisation à outrance (Mélenchon), de « phénomènes d'autosatisfaction et de cour en cascade » (Mélenchon), de « l’énergie disproportionnée mise à critiquer les médias » (Mélenchon)… en bref un mode de fonctionnement mélenchonnesque qui sous certains aspects, rappelle celui du… FN !

Source : Mélenchon - Le Pen, la même manière exécrable de faire de la politique ! (blog.vaches-a-la-une.fr). Janvier 2011.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Ven 30 Mar 2012 13:38
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Une remise de prix Nobel de la paix, est un événement qui normalement réjouis tout le monde. Enfin, sauf Mélenchon visiblement, qui boycott la remise d’un prix Nobel de la paix à un dissident Cubain. Son prétexte ? Il trouve qu’on a déjà trop donné de prix Nobel de la paix à des dissidents Cubains, que trois ça fait trop, et que Cuba n’est selon lui pas une dictature.

Le journal Libération a écrit : 
Jean-Luc Mélenchon aime la dictature cubaine et le dit (bis)

Cuba « n’est pas une dictature, pour moi clairement non ». Mercredi, sur France Inter, le député européen du Front de Gauche a clairement dit tout le bien qu’il pensait du régime cubain, alors que Patrick Cohen l’interrogeait sur son départ de l’hémicycle lors de la remise du prix Sakharov du Parlement européen pour les droits de l’homme au dissident cubain Guillermo Farinas. Un boycott très discret que ce blog avait révélé, ce qui m’a valu une attaque haineuse de l’ancien sénateur socialiste sur son blog, attaque que je n’ai pas laissée sans réponse.

Source : Jean-Luc Mélenchon aime la dictature cubaine et le dit (bis) (bruxelles.blogs.liberation.fr).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Ven 30 Mar 2012 14:47
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Désolé de parler beaucoup de cet individu en ce moment, mais je trouve que c’est important, parce que autant il est inscrit dans l’inconscient collectif et depuis longtemps, que les Le Pen sont dangereux, autant ce nouvel arrivant dans le populisme, mais de l’autre bord, n’éveille pas assez de méfiance, alors que ça devrait.

Je ne comprenais pas bien une parole qu’il avait prononcé, que je donne juste après. Maintenant elle s’éclaire ici, avec cette citation d’une parole de Mélenchon, rapporté par Le Courrier International :
Jean‑Luc Mélenchon a écrit : 
Vous savez pourquoi le NPA est fichu ? Parce qu'on ne transforme pas un groupuscule d'intellectuels juifs du Quartier latin en parti de masse des banlieues musulmanes.

Source : Christophe Barbier, Jean-Luc Mélenchon et Maquillages (III) (science21.blogs.courrierinternational.com).

Eh bien maintenant je comprend la manipulation qu’il avait à l’esprit, quand il a dit (Mélenchon), qu’il trouve que l’intégrisme catholique est plus dangereux que l’intégrisme musulman. Comment peut‑on comparer deux intégrismes religieux d’un trait ? Le minimum de sagesse aurait suggéré de tout simplement ne pas faire de comparaison de ce genre.

Je comprend maintenant que en populiste typique, il a choisi sa cible (les musulmans de banlieue) et il la drague en jouant avec le feux au point de s’être permis cette comparaison, espérant peut‑être plaire à une communauté, qui pourtant elle‑même juge que l’intégrisme est dangereux, et qui ne demande pas qu’on le banalise même juste un peu.

Maintenant je comprend aussi pourquoi il a été hué lors de son arrivé à Toulouse après les meurtres à l’école Juive.

Ça ne rend également aussi que plus hypocrite son discours de La Bastille, au cours duquel il s’est revendiqué de la résistance (en même temps, il se revendique de tout et n’importe quoi ayant fait l’histoire).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Lun 9 Avr 2012 18:27
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Un commentaire d’un article de journal en ligne, qui renvoit Mélenchon au communisme Chinois. C’est cinglant.

Voyage au pays des Mélenchonistes — Commentaires — Page 6 (lefigaro.fr). Avril 2012.
Michel Benghasi — Commentaire du 9/04/2012 à 10:13 a écrit : 
Melenchon trompe les naïfs qui l'écoute . Qui pourrait croire a une augmentation du Smig à 1700€ net ? obligatoirement le prix du pain va augmenter ,celui de la viande, des légumes , le plombier qui va augmenter son ouvrier ou l'électricien ?? par contre les produits importés vont encore être moins cher favorisant les usines chinoises !! Melenchon veut taxer les importations mais aucun européen ne le suivra et Melenchon vous dira aprés " c'est l'Europe qui veut pas " ;
Je pense que ce monsieur ,trés intelligent , fait réver les français qui croient encore au Pére Noel ?? et tout ça pour son ambition personnelle !
Il ferait mieux d'aller dire aux dirigeants chinois communistes que le peuple chinois a besoin d'une protection sociale , que le peuple chinois devrait avoir une protection chomage et une retraite !!
Les Russes ont vécu 70 ans en régime communiste ,beaucoup d'hommes et de femmes sont morts sous ce régime ou pour le fuir ou en déportation politique et aujourd'hui des français révent de ce régime !Le QI des français a vraiment baissé !

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Lun 9 Avr 2012 18:51
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Un écart sur le sujet, avec un commentaire qui oppose le programme du MoDem de François Bayrou, à celui de Mélenchon, pour ramener un peu de réalisme dans un monde de fous qui perdent la boule.

Voyage au pays des Mélenchonistes — Commentaires — Page 5 (lefigaro.fr). Avril 2012.
'un type022' — Commentaire du 9/04/2012 à 10:48 a écrit : 
Le programme de Mélenchon est pour le moins curieux.

D'un trait de plume, on passe directement le SMIC à 1700 euros (et pour les salaires au-dessus on fait quoi ?).

D'un trait de plume, on titularise les 850000 précaires de la fonction publique. Pourquoi ? A-t-on vraiment besoin d'autant de monde ? Va-t-on les faire bosser à temps plein ou les maintenir dans la précarité avec un emploi à temps partiel ? Et tant qu'on y est, pourquoi pas créer 4 millions d'emplois publics stables (comme ça, plus du chômeurs) ?

Et on va tout régler en faisant cracher leur pognon aux plus riches (au-dessus d'une certaine somme, on prend tout). Ce qui suppose au passage de faire disparaître les paradis fiscaux grâce auxquels les plus riches arrivent déjà à payer pas ou peu d'impôts (souvenez-vous de Liliane Bettencourt et son imposition sur le revenu comparable à celle d'un cadre qui gagne 3000 euros par mois.

Mais avec Mélenchon, c'est facile : il suffit de demander. Un trait de plume et hop ! plus de paradis fiscaux !

Je signale au passage qu'à l'heure actuelle les recettes de l'imposition des riches c'est peanuts par rapport à l'ensemble des recettes fiscales (ce qui rapporte le plus c'est la TVA). Vous pourrez toujours le doubler, tripler, quadrupler,... ça restera peanuts.

Donc ce n'est pas avec ça qu'on va régler le problème de la dette et des déficits.

Non, franchement tout ça n'est pas très sérieux.

Remarquez, ce n'est pas pire que les programmes de Sarkozy et Hollande qui se moquent du monde avec leur multiplication de promesses intenables et leur programme qui repose sur des prévisions de croissance totalement fantaisistes. Ou encore que Le Pen fille qui manie le simplisme comme l'artiste peintre manie le pinceau.

Le seul candidat sérieux, le sel qui a un programme qui tient la route, c'est Bayrou.

A ce propos, il est de bon ton de le décrire en père fouettard mais son programme ce n'est pas que la rigueur. Il y a aussi tout ce qui concerne le produire en France et l'éducation (ainsi que le contrat démocratique avec moralisation de la vie politique).

Et même sur la rigueur, il a démontré qu'on pouvait réduire les dépenses sans saigner le bon peuple. Par exemple avec les urgences des hôpitaux. En mettant un sas à l'entrée de ces urgences, composé de médecins de ville et de médecins hospitaliers et où seraient traités tous les cas qui ne relèvent pas des urgences, on ferait des économies car une consultation en médecine générale ça coûte 23 euros et une consultation aux urgences 70 euros. Avec ça, pas de saignée ni de dégradation du service public de la santé (au contraire il s'en trouverait amélioré).

Il n'y a que dans l'imaginaire mélenchonien et un tantinet caricatural que rigueur = saignée.

En plus, il s’exprime et écrit bien, lui au moins, ce commentateur Petit sourire .

Son commentaire me fait penser qu’en plus du sujet déjà ouvert en réponse aux affirmations que l’Europe est responsable de tous nos malheurs, il faudrait ouvrir un sujet en réponse aux affirmations que le programme du MoDem serait un programme de rigueur contre le p’tit peuple. La fin de son commentaire montre un bon exemple du contraire : ne pas confondre la bonne gestion et l’économie avec la rigueur et la privation.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15974
Lun 9 Avr 2012 19:27
Message Re: Le totalitarisme de l’extrême‑gauche
Citation d’un anonyme, de belles lettres.

Un Anonyme, sur le Net a écrit : 
Mélenchon promet la lune, et tous les mélenchonistes courent chercher la grande échelle.


On pourrait en dire autant à propos de tous les programmes de promesses, qu’ils soient de Droite ou de Gauche.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet