Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Jeu 10 Nov 2016 13:35
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Les plantes poussant dans des milieux humides (ce qui inclut le cas célèbre des cressons, mais pas seulement), peuvent être infestées par des parasites de quelques dizaines de millième de millimètre et donc invisible à l’œil nu.

Le lavage peut aider à s’en prémunir, mais le lavage ne suffit pas, le seul moyen sûr de se débarrasser de ces parasites dans la nourriture, c’est la cuisson. La congélation est sans effet, elle n’élimine pas ces parasites.

Un site donne des temps et températures de cuissons permettant de se débarrasser de la douve du renard, et on peut raisonnablement supposer que ces valeurs sont valables pour les autres douves, et même les autres parasites, en se donnant une marge de sûreté en plus : Echinococcose alvéolaire humaine (lasante.net), date inconnue.

  • 10 minutes au minimum si cuisson à 60 ℃ ;
  • 5 minutes au minimum si cuisson à 70 ℃ ;
  • 1 minutes au minimum si cuisson à 100 ℃.

Il faut cuire les plantes sauvages poussant en milieux humides, à 60 ℃ au minimum pendant 10 minutes au minimum (j’ai personnellement pour habitude de cuire les légumes et végétaux pendant 10 à 12 minutes à une température de 90 à 100 ℃).

J’ignore si la saumure élimine ces parasites ou pas.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Jeu 10 Nov 2016 19:06
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Une page de conseils pour les gens faisant des récoltes de plantes sauvages. Je me suis reconnu dans presque tout, à l’exception de deux points à la fin (voir plus bas) : Conseils aux cueilleurs en herbe (sauvagement-bon.blogspot.fr).

Quand il dit que sa référence pour la comestibilité et la toxicité des plantes sauvages, est le livre « Guide des plantes sauvages commestibles et toxiques » de François Couplan : il n’est pas toujours à la page car déjà un peu ancien (mais je ne sais pas si les nouvelles éditions ont été mises à jours). Par exemple F. Couplan ne mentionnait pas la toxicité de la consoude en consommation régulière, alors que cette toxicité était déjà connue à l’époque de la première publication de son livre.

Quand il dit qu’il faut préférer les cuissons à la vapeur parce que les autres formes de cuissons détruisent les molécules complexes comme les vitamines : c’est un mythe démonté depuis longtemps. Parfois des vitamines sont détruites, mais parfois des vitamines sont libérées. Par exemple la tomate est diététiquement meilleure longuement cuite, et pas une cuisson à la vapeur, mais à la poêle.

À part ces deux points, ils donnent de bons conseils que j’endosserais assez.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Sam 12 Nov 2016 21:47
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
[…]

À part ces deux points, ils donnent de bons conseils que j’endosserais assez.

Un troisième point sur lequel je diverge, est que pour couper des feuille, j’utilise une paire de ciseau plutôt qu’un petit couteau.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Sam 12 Nov 2016 21:50
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Les feuilles de guimauve hachées, ont une odeur de farine de blé ou de pâte à tarte pas cuite Gné ?! .

Il y a des mucilages dans toute cette plante, dans les feuilles aussi, même si c’est la racine qui en contient le plus je crois.

Y‑a‑t‑il des mucilages dans la farine de blé ? Ou alors l’odeur vient d’un autre point commun ?

J’essaierai de hacher des feuilles de mauve sylvestre, une plante qui elle aussi contient du mucilage (ce qui explique peut‑être les deux noms similaires).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Sam 12 Nov 2016 23:16
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Une recette de fondue végétale, si ça intéresse des gens, tirée d’un livre de l’honorable François Couplan : Fondue végétale (yoann.hue.free.fr).

La recette est à base de feuilles de mauve sylvestre (la mauve qui a comme une tache violet sombre sur la feuille, à la jonction du limbe et du pétiole). Les ingrédients comptent du beurre, mais ça doit être possible de faire sans (en mettant plus d’huile ou en mettant autre chose).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Sam 12 Nov 2016 23:29
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
[…]

J’essaierai de hacher des feuilles de mauve sylvestre, une plante qui elle aussi contient du mucilage (ce qui explique peut‑être les deux noms similaires).

Je n’y ai pas trouvé cette odeur de farine que j’avais trouvé avec les feuilles de guimauve, mais une odeur avec un léger piquant, tenant à la fois du pois et de l’ortie. Les feuilles de mauve une fois hachées, mise dans un peu d’eau à cuire, m’ont fait à nouveau penser à l’ortie. Et après 15 minutes, c’était flagrant : une odeur de poisson proche de celle que donne l’ortie cuite à l’eau.

Il doit y avoir des composants communs significatifs entre la mauve sylvestre et l’ortie.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Dim 13 Nov 2016 00:12
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Khobiza et bakoula, sont les deux noms donnés à un même plat Marocain fait avec des feuilles de mauve. C’est intéressant, parce que ces deux plats semblent courants au Maroc alors que en Europe la mauve n’est pas (ou plus) utilisée comme légume. Puis ça signifie que les mauves poussent aussi au Maroc ; je n’aurais pas crus.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Mer 16 Nov 2016 22:06
Message Re: Plantes sauvages comestibles
L’ortie, la plante sauvage comestible la plus célèbre, n’est pas la meilleure d’un point de vue cuisine. Elle a besoin d’être accompagnée. Quand je le dis, je ne compte pas le riz ou les pâtes comme un accompagnement, je parle d’une autre plante.

Seule (ex cuite avec du riz) et même bien cuite, elle garde un goût sec et une texture faisant penser au papier.

Je trouve qu’en cuisine le plus simple est une bonne chose et qu’il ne faut pas se lancer tête‑baissée dans les mélanges, mais l’ortie est une exception, elle le nécessite.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Jeu 17 Nov 2016 01:37
Message Re: Plantes sauvages comestibles
C’est presque l’hiver, la saison qui se prête plus aux récoltes de racines qu’aux récoltes de feuilles et fleurs. Voici une liste de légumes racines dont certains sont spontanés : Légumes anciens ou oubliés, à racine comestible (hortimail.over-blog.com), Mars 2012.

Mais pour récolter des racines, il faut déjà bien connaitre la plante en question, suffisamment bien la connaitre pour pouvoir la reconnaitre dans l’état où elle est en hiver.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16068
Ven 18 Nov 2016 21:14
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Je me demande s’il n’y aurait pas des mucilages dans la berce spondyle.

En mixant de la berce dans de l’eau, j’ai trouvé qu’elle absorbait la plus grande partie de l’eau. Hier j’avais mixé de la chicoré dans les mêmes proportions de plante et d’eau (80 g de plante et 200 g d’eau) et ça ne réagissait pas comme ça.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron