Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Lun 14 Mar 2016 17:59
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Je ne sais pas s’il y a un rapport ou si c’est une coïncidence.

Dans les réseaux à fibre optique, il existe un mécanisme nommé splitter, ou en français, diviseur. À partir d’un flux, deux flux identiques sont créés. Ce mécanisme fait usage d’un prisme. Un tel dispositif a été installé par la NSA dans les locaux d’une compagnie de télécommunication aux États‑Unis.

Est‑ce une coïncidence ou est‑ce bien de là que vient le nom, Prism ? J’en sais rien

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Mar 5 Avr 2016 05:40
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Laurent Fabius a été écouté par les services secrets Allemands ? C’est une blague ou c’est sérieux ? J’en sais rien

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Jeu 14 Avr 2016 04:57
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Le citoyen moyen, c’est « faites comme je dis, pas comme je fais ». Pendant que le citoyen moyen s’offusque que les états s’espionnent entre eux, il fréquente de plus en plus les boutiques vendant du matériel d’espionnage, et s’il ne le faisait pas autant avant, ça n’était que parce qu’avant c’était trop cher pour son budget. D’ailleurs sur un forum, j’avais vu une demande de renseignement sur les moyens d’espionner les communications qu’une personne passe sur son téléphone.

L’espionnage entre proches, une tendance qui prend de l'ampleur — BFMTV

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Sam 7 Mai 2016 08:36
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Youplaa a écrit : 
L’agence américaine NSA construirait un ordinateur quantique capable de décrypter les données échangées et sécurisées sur internet. […]

Etant néophyte sur ce sujet, je pose la question, si un tel ordinateur voit le jour et est utilisé pour « craquer » le cryptage de données, est ce qu’un autre ordinateur quantique peut répondre avec un protocole pour à nouveau sécuriser l’échange de données ?

Malgré que l’on ai entendu parler du D‑Wave, qui fait débat sur son caractère quantique (il est dit hybride et ne faisant pas tellement usage de qbits), voici une citation qui pondère les effets d’annonces sur la « proche » venue des ordinateurs quantiques :

L’ordinateur quantique, un rêve prochain (la-croix.com), 6 Mai 2016.
Le journal La Croix a écrit : 
Les « ordinateurs quantiques » actuels ne sont donc que de faibles tranches de qubits, bien loin de l’« ordinateur universel », qui en nécessiterait plusieurs milliers. « Les acteurs du secteur ont tendance à faire de la communication sans grand fond », dénonce Daniel Estève, directeur du groupe de recherche Quantronics au CEA. En 2011 déjà, les annonces de la société américaine D-Wave concernant un processeur de 128 qubits avaient créé une polémique dans la communauté scientifique, certains argumentant que ce processeur ne permettait pas de véritable progrès de vitesse et de puissance de calcul.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Mer 11 Mai 2016 00:05
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
On ne s’espionne pas entre alliés … la même chose avait été dite au début des années 1990, alors que la france espionnait les États‑Unis et réciproquement.

Le documentaire ci‑dessous raconte la mutation des services de renseignement après la chute du mur de Berlin, leur reconversion dans l’espionnage économique, le beau principe énoncé plus haut, et le secret de Polichinelle qu’est sa transgression.


Nouvelles guerres d’un monde nouveau — Histoire des services secrets français — France 5

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Mar 14 Juin 2016 22:16
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Hibou a écrit : 
Le citoyen moyen, c’est « faites comme je dis, pas comme je fais ». Pendant que le citoyen moyen s’offusque que les états s’espionnent entre eux, il fréquente de plus en plus les boutiques vendant du matériel d’espionnage, […]


Ce phénomène est mentionné dans un article sur la société de la surveillance et de la suspicion :

Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher (internetactu.net), Jean‑Marc Manach, Mai 2010.

L’article a écrit : 
[…]

Dans le meilleur des mondes, les employeurs n’espionneraient jamais la vie privée de leurs salariés, pas plus que les époux jaloux, non plus que les parents suspicieux, ne se permettraient d’installer de mouchards dans l’ordinateur ou le téléphone portable de leurs maris, femmes ou enfants.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron