Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Ven 6 Avr 2012 23:04
Message Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Comme tout le monde tape « en veux‑tu, en voilà » sur l’Europe, autant à Droite qu’à Gauche, je pense qu’il est intéressant de répondre à ces attaques sur l’Europe, accusée d’être responsable de tous nos malheurs.

« L’Europe tire les salaires vers le bas »


L’argument invoqué est celui de l’ouvrier polonais venant concurrencer l’ouvrier français et faire chuter son salaire. Soit. Mais alors, fermer les frontières changerat‑il la situation du plombier polonais ? Il continuera à être exploité dans son pays. L’ouvrier polonais est‑il une cause de dumping sociale en france ? Non, parce qu’ils sont peu nombreux, et exigent les mêmes salaires, le cout de la vie en france étant ce qu’il est. Il y a cependant un manque d’harmonisation sociale en Europe, … que la fin de l’Europe ne ferait qu’aggraver.

« L’Europe nous impose la rigueur »


L’argument prétend que c’est à cause de l’Europe que nous sommes obligés de réduire l’endettement. Soit. Mais alors un ménage endetté l’est‑il à cause de la france qui exige qu’il résorbe sa dette ? Dire que c’est l’Europe qui impose la rigueur, c’est comme dire que les radars routiers sont responsables des accidents dus aux excès de vitesse. L’Europe, comme le radar routier, dit en effet stop à l’endettement, si on rejète l’Europe à ce motif pour continuer à s’endetter, alors le résultat sera encore pire à échéance, parce qu’un état qui fonctionne en augmentant sa dette en permanence, ça fini toujours mal, Europe ou pas Europe. Personne ne peut tricher avec les réalités, et derrière cette chose abstraite qu’est la dette, il y a un déséquilibre économique, entre ce qui est produit et ce qui est consommé.

« L’Europe est responsable de la situation Grec »


L’argument prétend que c’est à cause de l’Europe que la Grèce est en déficit. Soit. Mais alors quels sont les dépense que l’Europe aurait imposé à la Grèce ? La réalité ressemble plutôt à celle que l’on peut opposer à celle qui dit que c’est à cause de l’Europe que nous sommes menacés par une forme de rigueur si nous ne faisons rien à temps et rapidement, l’Europe n’a pas créé la dette Grec, elle a seulement dit « Stop, ça ne peut plus continuer ». D’ailleurs, si la Grèce était vraiment victime de l’Europe, on se demande pourquoi elle a voulu y adhérer et n’a pas choisi d’en sortir. En fait, elle bénéficie suffisamment de la protection de l’Europe, à un point où si elle quittait l’Europe, sa situation serait encore pire, car sa monnaie aurait tellement peu de valeur qu’elle ne pourrait rien importer de l’étranger, dont elle dépendrait beaucoup, car isolée. Voir aussi : La crise Grec un peu plus formellement.

« L’Europe nous impose une concurrence débridée »


Nos déséquilibres commerciaux ne sont pas dus aux échanges économiques avec les autres pays Européens, mais principalement dus aux échanges avec les pays émergents, qui ne sont pas en Europe. De plus, ce n’est pas l’Europe qui impose ces importations en provenance des pays émergents, ce sont les consommateurs Européens, y compris français, qui en sont demandeurs, eux‑mêmes, pour des raisons de prix les plus bas possibles.

« L’Europe est une anti‑chambre des États‑Unis »


Ou encore « L’Europe a été voulue par les USA pour mieux nous contrôler ». Passons sur le racisme anti‑Américain, ils ne sont pas plus une race inférieure que ne le sont les Européens ni même aucune autre ethnie sur Terre. L’affirmation ne tien pas debout, et au contraire, les États‑Unis, s’ils avaient put choisir, n’aurait pas voulu de l’Europe, et surtout de sa monnaie, l’Euro, parce qu’ils y voyaient une menace sur leur propre situation dominante dans les échange économiques mondiaux, dans lesquels le dollar régnait.

« L’Europe est anti‑souverainiste »


Ça oui, c’est la seule chose vraie. Mais c’est bien la moindre des choses. Si on veut avoir une réglementation sociale commune, entre autres règles communes, il faudrat bien qu’elle arrive un jour à être la même pour tout le monde et qu’une part des réglementations nationale soient issus de décisions Européennes. Si on refuse l’harmonisation sociale, par exemple, au motif du souverainisme, alors on ouvre la porte au dumping sociale, celui dont justement se plaigne les anti‑Europe. Ça fait bien longtemps également en france, que la Bretagne n’est plus souveraine. Les mêmes commentaires valent pour l’environnement, l’économie, les normes sur les produits, etc. Croire qu’on est en france, les seuls intelligents qui savent ce qui est bon, est que tous les autres ne sont que des idiots finis, est suspects. Et ça ressemble à une blague quand on ajoute que les souverainistes des autres pays Européens en disent autant d’eux‑mêmes, eux seraient les seuls à avoir tout compris, et nous sommes pour eux des idiots finis. Refuser les négociations, ne résous pas le problème de l’absence d’accords, et nous assure au contraire de ne jamais pouvoir le résoudre.

« L’Europe est une dictature »


Pour simplifier, au contraire, c’est l’Europe qui par exemple défend la liberté d’expression en france, notamment de la presse est du journalisme. La france est en effet avec l’Italie, championne d’Europe du musellement de la presse, à un point où la presse en france est encore plus menacée que dans les pays de l’Est (ou que en Turquie, mais la Turquie n’est pas en Europe). Sans Europe, il n’y aurait aucun recours contre le délit d’opinion en france, et le forum La Bulle a put en faire l’expérience au cours de ce sujet polémique : un sujet polémique, au milieux de la page 2. Vous pourrez y constater que ce qui a put dissuader l’application du délit d’opinion, typiquement français (et Italien, mais ça n’était pas applicable ici), c’est le droit Européen.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Ven 6 Avr 2012 23:48
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Hibou a écrit : 
Voir aussi : La crise Grec un peu plus formellement.

Justement, dans ce sujet, a été rapportée une citation d’un journaliste :
Franz‑Olivier Giesbert a écrit : 
les Français se comportent et pensent comme les Grecs.

Cette remarque est fondée. Comme la Grèce, la france semble croire qu’il n’y qu’à rendre légale l’endettement sans limite pour ne plus entendre parler de la dette, et comme la Grèce, la france toise l’Europe d’un air lointain qui dit « je n’en fais pas parti, ça ne me concerne pas » (*). On a vu le résultat…

(*) Une anecdote à ce sujet : il m’a été rapporté que pour les Grecs, partir en vacances en Europe, c’est partir à l’étranger, parce qu’ils considèrent que la Grèce n’est pas en Europe, alors qu’ils sont membres de la Communauté Économique Européenne depuis 1962.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Dim 14 Juin 2015 18:44
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Dans la série « La crise Grecque, c’est la faute à l’Europe », voir ce message : Re: La crise Grec un peu plus formellement, du 14 Juin 2015.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Mer 16 Déc 2015 19:32
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Il est souvent dit que l’Europe à 28, c’est trop, et que c’est une des causes de la crise économique. Mais la zone Euro ne compte pas 28 pays, elle n’en comporte que 19 (à ce jour en 2015) : Carte des pays membres de la zone euro (touteleurope.eu).

Sur cette carte de l’Union Européenne, les pays de la zone Euro sont en bleu marine, les pays hors‑zone Euro sont en vert hachuré.

Image

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Jeu 17 Déc 2015 18:20
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Pour les gens qui disent que l’Union Européenne est un gouffre financier : le budget de l’Union Européenne pour un an, est aux environs de 135 milliards d’€ [1], à comparer au budget d’un seul pays comme la france, qui est aux environs de 375 milliards d’€ [2]. L’UE tourne avec un budget 2,7 fois plus faible que celui d’un seul pays comme la france, pour une population 8,3 fois plus importante. Et ce n’est pas tout, j’en dit plus encore plus tard …

[1] Voir Le budget de l'Union européenne (touteleurope.eu), Octobre 2014.

[2] Voir PLF 2016 (finances.gouv.fr) [PDF], à la page 7, via Où trouver les chiffres clés du budget de l’État ? (economie.gouv.fr).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Dim 3 Jan 2016 23:59
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Mar 19 Avr 2016 01:29
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
L’idée reçue que l’Union Européenne est anti‑démocratique.

Je passe sur la complainte que tout ce qui n’obéit pas à la volonté propre de monsieur ou madame le citoyen moyen, est jugé anti‑démocratique, une problème qui n’a pas de solution, puisque la solution serait le libéralisme, mais que monsieur ou madame qui a cette complainte, est aussi anti‑libéral.

La question du dysfonctionnement des institution de l’UE, plus raisonnable et fondée, peut quand‑même se voir opposer que sans l’UE, ce ne serait pas un déficit de démocratie à ce niveau, mais une absence de démocratie à ce niveau. On ne pourrait que subir, sans voter, même si des choses dysfonctionnent pour l’instant.

Reste le problème des gens qui préfèrent rien plutôt que pas assez, pour ne pas avoir à subir la frustration que le pas assez ne soit pas plus, et préfèrent le rien, qui en plus est une aubaine de prétexte parfait pour les programmes politiques du style « c’est pas de notre faute et on ne peut rien y faire ».

Pour les gens qui ne sont pas dans ce cas là, et qui pensent que l’UE n’est pas anti‑démocratique mais pas assez démocratique, alors une piste constructive est de se pencher sur les dysfonctionnements des institutions de l’UE, abordées dans le court reportage de ce message : Re: Union Européenne : les critiques générales.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Dim 26 Juin 2016 03:35
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Selon une certaine croyance, l’Union Européenne, en s’étendant aux pays de l’est, plus pauvres, aurait produit un nivellement vers le bas dans les pays riches de l’ouest. Sans parler de la question de l’égocentrisme illusoire qui pourrait être posée, c’est aussi une croyance erronée. La richesse des ces ex‑pays pauvre a nettement augmenté, même si cet accroissement de leur richesse a été stoppé par la crise, mais à ce propos, il faut noter que la crise a impacté tous les pays.

Les élargissements de 2004, 2007 et 2013 : les nouveaux membres (ladocumentationfrancaise.fr), Janvier 2014.

ladocumentationfrancaise.fr a écrit : 
[…]. Ces élargissements ont bouleversé la donne : la superficie de l’UE a augmenté de plus de 25 %, sa population de plus de 20 %, mais sa richesse d'environ 5 % seulement. Le PIB moyen par habitant de l’Union Européenne a de ce fait diminué de plus de 10 % et les disparités régionales sont deux fois plus importantes. Cependant, depuis l'adhésion, les écarts entre les anciens et nouveaux membres se sont réduits, du moins jusqu’à la crise économique mondiale, qui a durement frappé les nouveaux États membres à partir de 2009. Cette dernière a stoppé net la croissance de ces pays et les a privés d'une bonne partie de leurs recettes d'exportation.


Quoiqu’il y ait eu une crise économique mondiale, il y a une tendance au nivellement vers le haut, qu’a favorisé l’intégration de ces pays.

Pour une mesure chiffrée de l’évolution des pays de l’est, voir le graphique № 3 (taux de croissance) et le tableau № 1 (PIB par habitant) de cette page d’un autre site : 2004‑2014 : bilan d’une décennie d’élargissements (robert-schuman.eu), Avril 2014.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Ven 1 Juil 2016 21:57
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
Hibou a écrit : 
L’idée reçue que l’Union Européenne est anti‑démocratique.

[…]

L’exemple en particulier du référendum de 2005 en france et d’autres pays, sur la Constitution Européenne, est systématiquement pris comme exemple de non‑respect de la démocratie par l’Europe.

Le Non a pourtant bien été respecté, la constitution rejetée par référendum n’étant jamais entrée en vigueur et ayant été remplacée par une version fortement élaguée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17694
Sam 2 Juil 2016 00:18
Message Re: Anti‑Europe : les faux arguments et simplifications
La croyance que l’Europe détruit les nations …

 … actuellement, ce sont les nationalismes qui fragilisent les nations en fragmentant leurs populations, comme on le voit après le brexit (*), et comme on le verrait sans doutes ailleurs aussi, si d’autres pays voulait suivre le même chemin (idem, une partie du pays voudrait rester dans l’UE et l’autre pas).

(*) Voir le sujet « La Grande Bretagne par rapport à l’UE ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron