Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Sam 13 Fév 2021 18:10
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Il faudrait une méthode simple, pour mesurer l’azote disponible dans le sol.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Sam 13 Fév 2021 18:16
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…] Le trèfle me semblant le plus répandu, porte le nom de trèfle violet. J’ai parfois vu du trèfle blanc, mais il est plus rare, au moins dans ma région. Je n’ai jamais vu de trèfle incarnat ailleurs qu’en photo sur le web. […]

Le trèfle incarnat ne résiste pas au gel, voilà peut‑être la raison.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Sam 13 Fév 2021 18:20
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Il faut éviter d’enfouir un engrais vert, à plus de 20 cm de profondeur. Le document mentionné plusieurs jusqu’ici, faisait remarquer qu’une trop grande profondeur, nuit à la minéralisation. Cet autre document va dans le même sens : Engrais verts et cultures intercalaires (agrireseau.net) [PDF].

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Sam 13 Fév 2021 18:30
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Deux avantages du trèfle violet : il supporte bien les sols acides, contrairement à la luzerne, il démarre vite, plus que la luzerne, ce qui lui permet de concurrencer les adventices. Risque‑t‑il de concurrencer de l’avoine ou de l’orge semé avec ? Si les céréales sont semées en surface ou avec un très faible enfouissement, ça devrait aller. Réponse dans quelques mois.

Un autre avantage que je lui vois, et qu’il ne monte pas haut, contrairement à la luzerne.

Mais toujours rien sur son temps de minéralisation, même pas une indication pour une température donnée, rien.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Sam 13 Fév 2021 23:04
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Précédemment, avait été évoqué l’idée de tester le maïs sur le sol argileux non‑ameubli, ou avait été testées diverses céréales l’année dernière. L’idée était d’avoir une culture en lignes assez espacées pour pouvoir nettoyer entre les lignes, et nettement différentes des céréales, pour ne pas risquer de mélanges suite aux semis spontanés des précédentes céréales.

Ça ne se fera finalement pas, parce que c’est du maïs doux qui était prévu, et il n’y en aura pas de graines, parce que j’ai oublié de les mettre sur une commande déjà enregistrées.

À la place, ce sera une seconde grande surface d’amarante, accompagnée de trèfle, comme c’était prévu avec le maïs. L’amarante présente les mêmes avantages qui étaient attendus du maïs : production d’une bonne quantité de matière verte, d’une bonne quantité de matière ligneuse décomposable sur une année, semis en ligne espacées, grande hauteur. Elle aura deux avantages supplémentaires : longue racine pivot appropriée dans une terre desséchante et plus grande probabilité qu’il y ait quelque chose à récolter, comme elle se plait un peu partout.

Le maïs est difficile. Son grain est dur, malgré tout ce qui a été tenté pour raccourcir son temps de cuisson, ça reste encore trop long à cuire et l’enveloppe du grain reste trop dur. Le maïs doux est prévu pour la consommation de grains non‑mûrs et non‑durs, mais ça signifie aussi que ce grain ne peut pas être conservé longtemps. De cinq à dix pieds de maïs doux pour consommation dans la journée de temps en temps, pourrait être intéressant, mais pas plus. Le maïs comme céréale importante, n’est pas une bonne option, parce que ça se cultive mal, se cuisine difficilement et que ce grain est trop carencé.

En marge, concernant les semis spontanés, c’est en fait l’orge, qui s’est le mieux resemé toute seule. L’avoine n’est pas comptée, comme elle ne s’était pas du tout plut sur cette terre argileuse compacte ; sinon, elle se resème tout aussi facilement toute seule, sur une terre où elle se plait. Une petit carré d’avoine sera quand‑même encore tenté cette année sur terre argileuse, mais un carré ameublit autant que possible, pour voir si l’ameublissement préalable fait une différence notable ou si c’est vraiment l’argile tout‑court, que l’avoine n’aime pas.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Dim 14 Fév 2021 21:45
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
Attention : retour du gel en france. Dans le nord‑est au moins, les températures vont descendre jusqu’à -8 ℃ dans les 10 jours qui viennent ; les prévisions ne vont pas au delà, alors pas possible de dire si le gel durera encore longtemps après ou pas.

C’était le 7 Février. Aujourd’hui 14 Février, l’épisode de gel se termine, avec la première après‑midi sans gel.

Ce gel aura occasionné des dégâts visibles sur la végétation. Beaucoup de végétaux sauvages ont été détruits. Des séneçons communs, fréquents dans un jardin, qui attendaient depuis tout l’hiver le retour du printemps pour ouvrir leurs fleurs déjà prêtes, sont en aussi piteux état que s’ils avaient subit un soleil brûlant sans eau ; leurs fleurs sont anéanties ainsi que quasiment leurs feuilles.

Le colza, la pimprenelle et de la bourrache, qui avait été transplantés, sont complètement ratatinés. La bourrache, qui n’est pourtant pas vivace, avait réussit à passer tout l’hiver sans être abîmée. Peut‑être qu’il y aura une reprise malgré ça ; trop tôt pour le dire. Possible que la transplantation les ait rendues plus vulnérables au gel, mais les séneçons communs, eux, n’ont pas été transplantés, se sont des adventices qui avaient été laissées là pour ne pas que le sol soit totalement nu pendant l’hiver.

Même des poacées (graminées) sauvages ont subit des dommages, alors qu’elles sont habituellement résistantes au gel. Peut‑être que sans être visible, un début de retour à la végétation avait commencé et que le gel est arrivé à un mauvais moment. J’ai malheureusement oublié de vérifier l’état de l’orge qui s’était resemé spontanément.

Note. Plus haut, est fait mention de colzas repiqués. Normalement, le colza ne se repique pas, c’est seulement que croyant qu’il est annuel, après avoir découvert qu’il est finalement bisannuel, il n’y avait pas d’autre possibilité que de le déplacer, la surface sur laquelle il avait été semée, étant prévue pour l’avoine et l’orge de cette année.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Dim 14 Fév 2021 21:47
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
Dans environ deux mois, il sera possible de dire si les tubercules germés de pomme de terre, résistent au gel.

[…]

Sur certaines variétés, les germes ont été visiblement abîmés, ils n’ont pas un aspect normal, sont recouverts de quelque chose de blanc qui n’y était pas avant la semaine de gel. Il y aura peut‑être des constatations intéressantes à faire concernant la résistance ou à la faiblesse face au gel, par variété.

Il est encore trop tôt pour faire des conclusions, comme j’ai lu que les effets du gel sur les tubercules, se constatent surtout au moment du redoux.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Mar 16 Fév 2021 17:08
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]
C’était le 7 Février. Aujourd’hui 14 Février, l’épisode de gel se termine, avec la première après‑midi sans gel.

Le 16 Février, à un ou deux centimètres de profondeur, le sol est encore gelé, malgré l’impression qu’il donne en surface.

Hibou a écrit : 
Ce gel aura occasionné des dégâts visibles sur la végétation. Beaucoup de végétaux sauvages ont été détruits. Des séneçons communs, fréquents dans un jardin, qui attendaient depuis tout l’hiver le retour du printemps pour ouvrir leurs fleurs déjà prêtes, sont en aussi piteux […]

Le colza, la pimprenelle et de la bourrache, qui avait été transplantés, sont complètement ratatinés. […]

Même des poacées (graminées) sauvages ont subit des dommages, alors qu’elles sont habituellement résistantes au gel. […]

Le cresson aussi, est ratatiné.

Chardon, barbarée, bette et mauve, semblent avoir mieux supporté ce gel. Pour la bette, c’est une surprise. Plusieurs barbarées ont quand‑même changé de couleur, le vert de leurs feuilles est plus sombre ou parfois même un peu bleuté. Pour les mauves, il n’y avait plus de grandes feuilles, alors pas possible de dire si des feuilles plus grandes auraient aussi bien résisté.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Mar 16 Fév 2021 20:26
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
L’avoine de printemps dont quelques pieds spontanés avait passé l’hiver, l’année dernière et à qui ça semblait même avoir réussit, aurait‑elle supporté ce gel ?

Même si des gels vifs comme celui‑ci sont devenu peu courants, le précédent épisode rappel qu’ils restent possibles, et que les observations pouvant être faites sur la végétation passant l’hiver, ne valent pas pour ces gels, mêmes s’ils sont devenu plutôt inhabituels.

Il n’y a eu que sa température, qui n’était pas si extrême quand‑même c’est aussi la vitesse à laquelle il est arrivé (arrivée progressive ou non, ça a une importance), le moment auquel il est arrivé et sa persistance pendant une semaine.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19494
Mer 17 Fév 2021 10:33
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
L’avoine de 2020, avait été enfouie à une bonne profondeur, 2 à 3 cm, en suivant des recommandations courantes dans l’agriculture, mais pourtant elle avait mal levé. S’était posé la question d’une imprecision, de quelque chose qui n’est pas dit, peut‑être sur la signification de cette profondeur, par exemple peut‑être une profondeur de sillon plus qu’une profondeur d’enfouissement.

Peut‑être que l’explication était dans le taux d’humidité du sol :

Le document ci‑dessous a écrit : 
L'absorption de l'eau par la semence démarre le processus enzymatique qui casse ces réserves nutritives pendant la respiration. Cela demande de l'oxygène, qui est disponible dans l'air. Par conséquent, il est important que le sol recouvrant la semence soit suffisamment meuble pour pouvoir être traversé par l'air et l'oxygène. Il est tout aussi important que le dioxyde de carbone formé durant la respiration puisse s'évacuer. Un sol détrempé par de fortes précipitations après le semis peut être déficient en oxygène, causant des problèmes de germination.

Source : Exigences du lit de semences (vaderstad.com).

Quand les plantes ne font pas de photosynthèse parce qu’il n’y a plus de lumière, la nuit par exemple, elles utilisent le sucre qu’elles ont fabriqué et stocké quand il y avait de la lumière, et l’utilisent dans un processus de respiration, inverse de la photosynthèse, comme déjà noté quelque part dans le sujet « Notes en vrac sur les plantes ». Ors, comment pourrait‑il en être autrement avec un germe ou une pousse qui n’a pas encore de feuille(s) ? Il fallait y penser, et personnellement je n’y avais pas pensé.

Justement, l’avoine de 2020 avait été semée juste avant une grosse pluie qui était annoncée et qui avait bien eu lieu, espérant que ça favoriserait un bon départ. Sans le savoir, les grains avait été noyés dans une terre où l’oxygène n’arrivait pas. C’est ce qui pourrait expliquer la faible levé même dans une zone de la surface où la terre était nettement plus meuble qu’ailleurs. Le problème était alors plus dans le peu d’oxygène pouvant entrer dans le sol que dans la profondeur d’enfouissement.

Il ne faut pas jauger que la dureté du sol pour essayer de deviner si oui ou non des germes pourront le traverser, il faut aussi jauger la capacité de la couche de sol sur les graines, à laisser passer de l’oxygène, ce qui ne dépend pas que du sol, mais aussi des conditions météos après le semis.

L’avoine semée en 2019, l’avait été au contraire après une forte pluie, mais au moment du semis, la terre avait eu le temps de devenir sèche en surface et avait même été arrosée juste après le semis, par sécurité ; l’enfouissement était aussi nettement plus faible, un bon nombre de grains ayant même germé en surface (avec quelques jours de retard comparé à ceux qui étaient enfouis, car moins à l’humidité).

En bref, il ne faut pas enfouir profondément, quand des grosses pluies sont annoncées, même si on sait que le sol ne sera pas dur, à moins qu’il ne soit sûr que le grain du sol permettra quand‑même à l’air d’arriver au semis. Il faut trouver l’équilibre permettant à la fois une humidité suffisante et une arrivé d’air suffisante.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron