Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Mer 6 Fév 2019 22:02
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]

En nettoyant à la serfouette d’abord, il m’a fallut 6 semaines (je ne compte pas les jours où je n’ai rien put faire) pour nettoyer 90 m² (sans le second passage à la fourche‑bêche, qui aura lieu en Mars). J’applique la nouvelle manière de procéder sur une surface plus petite, 32 m², une extension d’une surface nettoyée l’année dernière. Je comparerai le temps mis en proportion quand ce sera fini. Je comparerai aussi l’épuisement que ça fait devoir supporter.

Il m’aura fallut deux jours pour le premier passage à la fourche‑bêche, une journée pour le second passage perpendiculaire, puis trois jours pour ramasser ce qui était remonté (l’ameublissement à la fourche‑bêche, fait remonter des rhizomes et quelques pierres à la surface) et ramasser un peu en profondeur à la serfouette. Il aura donc fallut 6 jours pour 32 m ² avec cette manière de procéder ; disons l’équivalent de 5 m ² par jour. Si j’avais fait les 90 m ² de la même manière, ça m’aurait pris 17 jours environ au lieu de 42 jours environ (quand je compte en semaine, il faut comprendre sept jours sur sept) ; au lieu de disons l’équivalent de 2 m ² par jour. Cette manière de faire est donc deux fois et demi plus rapide.

La première manière nettoyait plus en profondeur, mais avec une profondeur variable. La seconde nettoie avec une profondeur plus constante, mais moindre. Je suspecte qu’il reste moins de racines et rhizomes dans la terre avec la première manière, mais je ne peux pas encore le confirmer.

La deuxième manière est moins éreintante que la première, mais elle l’est quand‑même, toujours au moment du passage à la serfouette. La serfouette est un outil utile et efficace, mais éreintant, il faut le manier en pensant qu’il peut provoquer des douleurs au dos, au bras, à l’épaule ou même aux côtes.

La seconde manière est à retenir pour les grandes surfaces. La première manière est à retenir pour des petites surfaces de l’ordre de dix ou quinze mètres carré ou moins, devant être nettoyées et ameublies en profondeur (plus de 25 cm).

Je dois maintenant re‑labourer à la fourche bêche, une surface de 90 m ² préalablement nettoyée, avec nettement moins de cailloux et de racines ou rhizomes que la terre initialement inculte (la surface nettoyée l’année dernière et son agrandissement de cette année, partiellement superposé). Je dirai combien de temps ça aura pris quand ce sera fini, sachant que quand j’en ai nettoyée 74 m ² l’année dernière, ça m’avait pris deux semaines (en gros, la même vitesse que pour l’agrandissement de la deuxième manière).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Jeu 7 Fév 2019 09:56
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Je parlais précédemment de ne pas semer les céréales de printemps trop tôt pour éviter la destruction des plants par un possible fort gel, mais dans le même temps, la précocité du semis semble décidément avoir un effet important sur la productivité. Une citation d’un document le souligne.

Document ci‑dessous a écrit : 
Céréales de printemps

Il est pratiquement impossible de semer des céréales de printemps trop tôt, à moins que le sol ne soit complètement détrempé. Devant les résultats spectaculaires produits par les semis précoces, certains producteurs envisagent de semer sur le sol gelé. Le temps frais et humide du printemps favorise le tallage et la production de gros épis. Dans ce cas, la date de floraison est également plus précoce, de sorte que la culture échappe aux chaleurs et à la sécheresse qui se produisent souvent à la fin juin et en juillet


Source : Céréales (omafra.gov.on.ca) [PDF].

À part ça, j’en suis encore à me demander si je dois semer à la volée ou en ligne. Je crois qu’il est préférable de semer en ligne pour avoir une levée plus régulière et un meilleur recouvrement évitant que les grains ne soient chipés par les oiseaux ou plus tard les germes mangés par les limaces. Si c’est bien le bon choix, je me demande aussi quelle est la bonne distance entre les lignes. Apparemment, environ 10 à 12 cm ?

L’avantage du semis à la volée est quand‑même la rapidité. Il semble qu’on peut pallier aux effets mentionnés plus haut, en augmentant de 10 % la quantité de grains semés.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Jeu 7 Fév 2019 10:08
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
D’après le document ci‑dessous, le semis ne doit pas être trop profond, 2 cm au plus. Pourtant j’avais lu 3 cm ailleurs, mais c’était pour l’avoine de printemps et la document parle de blé d’hiver. Pourtant encore, le document semble parler de 2 cm pour les céréales en générale.

Document : Semis des céréales (chambres-agriculture.fr).

Le document a écrit : 
Ne semez pas trop profond

Plus le semis est superficiel et plus le blé est vigoureux. La profondeur de semis des céréales ne devra pas dépasser 2 cm.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Jeu 7 Fév 2019 10:25
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…] Si c’est bien le bon choix, je me demande aussi quelle est la bonne distance entre les lignes. Apparemment, environ 10 à 12 cm ?

[…]

J’avais lu ça quelque part, et c’est confirmé par ce document qui suggère d’avoir des interlignes par trop grands : Semis de blé tendre : serrez les rangs (arvalis-infos.fr). Un graphique dans la page, semble indiquer un interligne autour de la dizaine de centimètres. Le document parle du blé tendre, mais les phénomènes à l’œuvre sont assez valables pour toutes les céréales.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Jeu 7 Fév 2019 20:15
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Un jour, pas maintenant, j’aimerais aussi faire de l’orge et du blé dur. Je me demande si ce schéma de rotation serait crédible : orge, suivie de fabacée (ex. petits pois), suivie de blé dur, suivi à nouveau d’orge, et ainsi de suite. Cette rotation aurait lieu dans une autre zone, où il y aurait des arbres fruitiers.

Si des gens connaissent assez pour me dire (*) si c’est crédible ou pas …


(*) Pour s’inscrire sur le forum, voir ce sujet : Inscription.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Jeu 7 Fév 2019 23:15
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Maladies des céréales, à surveiller :

  • Ergot (tristement célèbre, pas que sur le seigle)
  • Fusariose (produit des mycotoxines, faiblement fréquente)
  • Helminthosporiose (atteint surtout l’orge)
  • Mildiou (oui, sur les céréales aussi)
  • Oïdium (aspect spectaculaire, mais peu nuisible)
  • Piétin
  • Rhynchosporiose
  • Rouille (l’une des plus destructrice)
  • Septoriose (la plus fréquente)
  • Verse

Ce sont des maladies fongiques, et avec les maladies fongiques, il n’y a pas qu’un risque de perte de rendement ; avec la fusariose et l’ergot, il y a encore plus un risque de mycotoxines, qui ne sont pas nécessairement détruites par la cuisson. La mycotoxine produite par la fusariose, s’appel déoxynivalénol ou DON (en majuscules).


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Ven 8 Fév 2019 11:25
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les résidus de seigle en décomposition, ont des effets allélopathiques (empêchent la pousse d’autres végétaux, y compris de culture). Le seigle a aussi tendance à repousser de lui‑même là où il en a été cultivé.

Le seigle a donc une tendance envahissante.

Comme la farine de seigle n’est pas commode, même si elle est intéressante en association avec la farine de riz, je dirais que le seigle n’est pas intéressant à cultiver.

En plus, le battage du seigle est difficile.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Ven 8 Fév 2019 20:33
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Je parlais précédemment de la précocité des semis de céréale, qui favorise le rendement (et de le difficulté à éviter les dégâts du gel dans le même temps). La profondeur du semis a la même importance : semer trop profond équivaut a semer trop tard. Chaque centimètre de profondeur en trop équivaut à cinq jours de retard.

La profondeur de semis idéale pour les céréales, est de deux centimètres et demi, mais à condition que la terre soit humide à cette profondeur. Si elle n’est humide que plus en profondeur, il faut semer plus en profondeur quand‑même. Si elle est trop humide en surface, il faut émietter et laisser la surface sécher un peu avant de semer ou alors semer plus en surface mais au risque d’un mauvais enracinement rendant les plantules vulnérables aux vents (qui peut les détruire en cassant la racine). Un semi trop peu profond est plus mauvais qu’un semis trop profond.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Ven 8 Fév 2019 21:57
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
La perte de rendement des céréales en cas de semis trop tardif, et de 7 g au m ² par jour de retard.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17208
Ven 8 Fév 2019 22:36
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Si la précocité des semis de céréale présente un risque de destruction des plantules par le gel, la précocité aide à écarter le risque des fortes chaleurs qui peuvent commencer dès le moi de Juin.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet