Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L’hypocrisie féministe : the topic
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Dim 17 Avr 2016 13:27
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Une courte citation, suffisante pour illustrer comment le féminisme, n’est pas un humanisme. La citation, pour être comprise, demande des explications qui sont données juste après.

Feminist obsession with rape is not about rape, it’s about supremacist power (nowhitefeather.com), Octobre 2014.

L’article a écrit : 
Ignoring and suppressing half of rape, based on who is the victim, is not opposition to rape.

Traduction a écrit : 
Ignorer ou effacer la moitié des viols, selon qui en est la victime, ce n’est pas être contre le viol.


Pour comprendre cette phrase, il faut savoir que beaucoup d’hommes sont victimes de viols dans les prison aux États‑Unis, mais aussi en france. Ces viols n’intéressent pas les féministes, ne font jamais la une de la presse. La citation veut dire que vu que les féministes ne condamnent fermement le viol que lorsque ce sont des femmes qui en sont victimes, pas quand se sont des hommes, elles ne luttent pas véritablement contre le viol, car sinon elles le condamneraient avec avec la même loquacité, quelqu’en soient les victimes. C’est sans parler des cas où les femmes sont coupables : la loi n’autorise pas la condamnation d’une femme pour viol, ce délit n’étant même pas reconnu. Au mieux, elle peut être condamné pour agression, bizutage, mais jamais le chef d’accusation de viol, ne sera reconnu quand « le » coupable est une femme.

Sur la non‑reconnaissance des cas de viols subits par des hommes, selon la définition légale du viol, leur non‑prise en compte dans les statistiques qui sont plutôt à finalité féministe, voir cet article : Men reported being “made to penetrate” at virtually the same rates as women reported rape (time.com). Désolé pour l’article en Anglais, mais là encore, autant que la violence conjugale d’origine féminine, cette question est tellement tabou chez nous, qu’il n’y a rien sur la question, et encore moins dans des journaux grand‑public. Outre‑Atlantique, c’est autre chose …

C’est une illustration de la différence qu’il y a entre l’humanisme et le féminisme, que, plus explicitement, le féminisme n’est pas un humanisme.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Dim 17 Avr 2016 14:04
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Hibou a écrit : 
[…] pendant longtemps, les féministes ont « justifié » de ne pas s’intéresser à la violence conjugale d’origine féminine, en prétextant que ce ne sont généralement « que des insultes », que la violence d’origine féminine ne serait donc pas grave. Mais de plus en plus dans les journaux, et encore récemment j’ai vu la une d’un journal à ce propos, les disputes et les injures sont comptabilisées comme violence conjugale. […]

Pendant que les féministes, toujours prompt à gonfler les chiffres de la violence conjugale, et pour y parvenir, se sont trouvé un nouveau dada dans les disputes et les insultes, ont attend toujours qu’elle s’intéresse à la violence conjugale d’origine féminine.

Un article et deux vidéo que j’ai retrouvés de mémoire. L’article est en français, pour une fois, les deux vidéos, sont en Anglais.

Hommes battus, les oubliés des violences conjugales (francesoir.fr), Novembre 2008.
L’article a écrit : 
Près de 10 % des hommes seraient victimes de violences conjugales. Mais à en croire plusieurs études américaines et canadiennes, le nombre d’hommes battus est largement sous-estimé. Ils seraient même tout autant victimes d’agressions physiques et psychologiques au sein du couple que les femmes.

[…]

8 à 10 % d’hommes seraient victimes de violences conjugales.

En 2006, 31 d’entre eux sont décédés, ssoit un décès tous les 13 jours.

Par comparaison, 10 % des femmes se déclarent victimes de violences conjugales et une femme est tuée par son compagnon tous les 4 jours.


Maintenant, comptez le nombre de foyer pour hommes battus dans votre ville … Si vous en trouvez un seul, c’est un exploit. Il en existe trois ou quatre aux États‑Unis, je ne serais pas étonné qu’il n’en existe aucun en france.

Il n’y a pas de « journée de l’homme », donc on ne verra jamais de visage d’homme battu sur des affiches pour sensibiliser sur la question de la violence conjugale dans ce sens là. Message pour les femmes : impunité garanti (et plus largement encore, mais j’y reviendrai plutôt un autre jour).

Deux vidéos qui illustrent la différence de traitement de la violence, selon le sexe de la victime et le sexe du/de la coupable. Des féministes ont déjà vu ces vidéos, et pour elles, c’est « normal », elles n’ont rien à en dire de plus. C’est en Anglais, mais il suffit de voir les réactions, il n’est pas nécessaire de comprendre ce qui est dit, les images parlent assez.

D’après les féministes, il prendre la violence au sérieux, pour ne pas la dissimuler et la cautionner … enfin, ça dépend du sexe de l’intéresser : « faites comme je dis, faites pas comme je fais ».

Quand madame tape sur monsieur, quand elles sont interrogées, les féministes et même les femmes en général, leur pensée est « il l’a bien cherché ». Il suffit d’imaginer une seconde les mêmes propos tenus dans le cas réciproque, pour prendre la mesure de l’hypocrisie féministe.

Une exception tout de même dans la deuxième vidéo, où une femme réagit, et dit que pour elle, cela ne fait pas de différence qu’une femme frappe un homme, et que ce qu’elle calcul, c’est que quelqu’un(e) frappe quelqu’un(e). Mais même dans cette seconde vidéo, les réactions classiques domine, il leur a fallut attendre le passage de centaines de témoins pour voir deux exceptions, et le bilan : c’est jugé normal et même encouragée dans un sens, et jugé inacceptable seulement dans l’autre sens.


Quand un homme se fait maltraiter par sa femme en public


Hommes battus en public : personne n'intervient !

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Dim 17 Avr 2016 14:57
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Hibou a écrit : 
[…]

Un article et deux vidéo que j’ai retrouvés de mémoire. […]

Un autre que je viens de découvrir plus ou moins par hasard.

Des « hommes battus » ca existe ? (affairesfamiliales.wordpress.com), Décembre 2011.
L’article a écrit : 
270 000 à 280 000 hommes victimes (déclarées) de violence conjugale, en France en 2010 (ONDRP, 2011)

Les violences conjugales n’épargnent pas non plus les hommes : Il apparaît que les hommes et les femmes sont proportionnellement autant victimes de violences conjugales les uns que les autres. A noter également, qu’un nombre très faible d’hommes "conscient" d’être victime de violence conjugale dépose une plainte (seulement 2% d’entre eux – contre 11% pour les femmes)


… mais c’est moins vendeur, ça ne fait pas autant vendre les feuilles de choux, et c’est censuré sur les blogs et forums féministes, au mieux raillé ou l’importance en est diminué.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Dim 17 Avr 2016 15:05
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Hibou a écrit : 
[…] que la pédophilie d’origine féminine soit traitée avec complaisance, […]

Ou qu’elle soit tabou.

Un documentaire à ce propos, que je n’ai pas encore eu le temps de voir. Je le poste pour en garder la trace.

Pédophilie au féminin : fin du tabou ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Mar 19 Avr 2016 19:32
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Hibou a écrit : 
zen a écrit : 
Hibou, tu es le premier à dénoncer le fait qu'à cause d'une minorité musulmane, les intégristes, on finit par penser que tous les musulmans sont pareils et on devient racistes, etc...
Tu es entrain de faire exactement la même chose avec les féministes. […]

Ce n’est pas une minorité, c’est tout le mouvement qui est ainsi, la preuve par les lois féministes qui distinguent le droit selon le sexe, et personne n’a jamais entendu aucune féministe s’en plaindre.


Je te parle des féministes qui sont une minorité par rapport aux reste des femmes mais tu es tellement obnubilé par ces féministes que tu ne vois qu'elles.

Au fait, je suis venu voir ta réponse mais comme je l'ai dit, je ne lirais pas le reste de ce qui me semble être un très long monologue plein de rancœur contre ces femmes.

Image
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mar 19 Avr 2016 19:56
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
zen a écrit : 
Je te parle des féministes qui sont une minorité par rapport aux reste des femmes mais tu es tellement obnubilé par ces féministes que tu ne vois qu'elles.

J’ai déjà répondu à ça : si elles ne sont qu’une minorité, où sont les autres et que sont leurs actes ?

C’est une réponse à cette question qu’il faut donner, sinon ça tourne en rond.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mer 20 Avr 2016 04:36
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Un magistrat, dont je retrouverai le nom plus tard, dans le reportage précédent, sur le tabou de la pédophilie féminine, à propos du fait que en france, les femmes ne peuvent pas être condamné pour viol, parce que la loi ne les reconnait pas comme auteur de viol :
Magistrat a écrit : 
Lorsque par une loi du 23 Décembre 1980, le viol a pour la première fois été défini légalement, il est certain que l’hypothèse la plus courante, qui était dans les têtes des députés et des sénateurs qui ont défini le viol, est que c’était des actes commis par des hommes, et pas par des femmes. Je crois que la prise de conscience de cette réalité [il parle des agressions sexuelles par des femmes], pourrait conduire à des remaniements législatifs, quand aux qualifications à utiliser par les magistrats.


Au Québec, la notion de viol n’existe pas, ils n’ont conservé dans leurs lois, que la notion d’agression sexuelle, et ces crimes ne sont pas chez eux, jugés en fonction du sexe de l’auteur. Je le tiens d’une remarque d’un Québécois, pour qui en france, on est des attardés, pour faire encore cette différence.

Le magistrat cité plus haut, précique que cela ne signifie pas non‑plus qu’en france il ne soit pas possible de condamner une femme pour ce type d’acte, mais la qualification n’est pas la même, la qualificatif d’agression sexuelle, signifie la cours correctionnelle, tandis que le qualificatif de viol, signifie la cours pénale. En d’autres mots, si je le comprends pas, quand une femme est coupable, ça n’est pas un crime. Peut mieux faire …

Il faut aussi préciser que les députés et sénateurs qui ont conçus cette loi adoptée en Décembre 1980, étaient majoritairement des hommes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Jeu 28 Avr 2016 21:03
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Plusieurs illustrations de l’hypocrisie féministe, dans ce reportage faisant la promotion du féminisme. Je n’ai pas le temps de tout reprendre maintenant, et il faudrait peut‑être même un sujet spécifique pour ce reportage. Mais ça peut être une bonne idée aussi de laisser tel‑quel, pour laisser les gens chercher les hypocrisies qu’on y entend et y voit (il n’y a quasiment que ça, à quelques exceptions près).

Macho politico — Cyrille Eldin — Canal+

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mer 4 Mai 2016 09:09
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Vallaud-Belkacem face au « camp d'été » interdit aux blancs (challenges.fr), Avril 2016.
L’article a écrit : 
A l'Assemblée, Najat Vallaud-Belkacem a condamné la tenue d'un séminaire antiraciste à Paris 8 et l'organisation prochaine d'un camp d'été décolonial, tous deux interdits aux blancs. Problème : au PS, tout le monde ne parait pas penser comme la ministre.

[…] Najat Vallaud-Belkacem a condamné sans ambiguïté la tenue du séminaire Paroles non-blanches : "Sur le plan des principes, que les choses soient claires, je condamne absolument la tenue de ces réunions" […]

Les féministes, c’est « faites comme je dis, faites pas comme je fais ».

Les groupes de discussion interdits aux hommes qui se prétendent antisexistes, ça ne la dérange pas, la féministe. Le droit différencié selon le sexe non‑plus …

Si elle trouve ça raciste, il serait bien inspirée de trouver le féminisme sexiste.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mar 17 Mai 2016 14:14
Message Re: L’hypocrisie féministe : the topic
Dédicace à celles qui se plaignent d’être traitées comme des objets, mais qui s’accrochent à ce statut.

Image

L’image a écrit : 
Mr est allé sur la Lune, a pris 5 photos.

Mmme est allée au toilettes, a pris 37 photos.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet