Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Dim 14 Mar 2021 20:36
Message Re: Plantes sauvages comestibles
En grand nombre, les graines de coquelicot, sont toxiques. Comme les graines sont petites et qu’il y en a beaucoup par fleurs, le grand nombre doit être assez rapidement atteint.

Normalement, ce sont seulement les pétales qui sont utilisées pour décorer, fraîches, pas cuites. Elles ont une consistance mucilagineuse, pas de goût marqué, et la texture de surface de la pétale donne une sensation un peu amusante. C’est juste une curiosité, je n’en ferais pas des récoltes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Dim 14 Mar 2021 20:44
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Bien que des variétés spécifiques de lupins soient cultivées pour leurs graines comestibles, le lupin en général est le plus souvent toxique, y compris la graine. Ors, il semble qu’il existe des lupins spontanés, dans les Vosges au moins. D’ailleurs, les lupins décoratifs ne sont pas garantis comestibles non‑plus.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Dim 14 Mar 2021 21:31
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Pour un mémo sur des plantes toxiques à connaitre, voir ce message : Re: Sites d’identification des plantes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Dim 14 Mar 2021 22:01
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Il y a quelques jours, a été testée la cardamine hirsute, la cardamine à petites fleurs blanches qui fleurit très tôt, parfois dès Janvier et qui monte moins haut que la cardamine des près, qui fleurit à partir d’Avril jusqu’à Juin, aux fleurs mauve violacé ou violet pastel.

Quand elle est hachée, elle a le même fort arôme de moutarde. Cet arôme disparaît vite à la cuisson, au bout de deux minutes et demi à trois minutes environ, il ne reste plus qu’une odeur piquante de choux. Après cuisson, au goût, plus rien n’évoque la moutarde. En plus, la texture était trop sèche.

Comme par sécurité, les plantes crues sont exclues et comme cuite elle ne garde pas son goût de moutarde, elle n’est pas considérée comme intéressante.

Elle pourrait être testée en saumure à l’eau, mais généralement elle pousse sans faire de rosace, qu’elle ne fait que dans de bonnes conditions. Quand elle ne fait pas de rosace, elle ne fait que quelques feuilles quasiment inexistantes, le long de la tige. Pour remplir un pot, il faudrait en récolter trop, et mieux vaut être parcimonieux avec la récolte de quelques pieds faisant une rosace.

C’est plutôt la cardamine des près qui sera testée de cette manière. Elle est plus grande, plus fournie et vivace, ce qui faciliterait son éventuelle culture.

La cardamine hirsute est censée être annuelle, mais ça me surprend, comme je vois mal comment celle qui fleurit très tôt pourrait avoir germé et grandit pendant l’hiver. Je crois qu’elle est plutôt annuelle à bisannuelle.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Mar 16 Mar 2021 17:00
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Une plante que j’identifie comme une variété d’aconit, est actuellement en fleurs. Les aconits sont parmi les poisons les plus violents de l’hémisphère nord, elles sont toutes mortelles, plus dangereuses encore que les ciguës.

Ce n’est pas la première fois que je l’observe, depuis des années en fait, mais elle fleurit tôt, pour une aconit, les plus précoces étant réputées fleurir à partir de Juin. Elle est de petite taille, une vingtaine de centimètres environ, la couleur des fleurs, qui est toujours la même sur un pied et généralement sur ceux environnants, varie selon les places, entre la couleur blanc crème un peu jaune de l’aconit tue loup et le quasi bleu roi de l’aconit de Naples.

Ses feuilles sont plus proches de celles de l’aconit tue loup que de celles des autres aconits. La forme des feuilles évoque assez celles de l’anémone des bois, dont la fleurs est tout à fait différente : fleur d’orchidée pour les aconits, pétales rayonnantes pour les anémones.

Je l’observe surtout dans les zones boisées, même si elle peut persister quelque temps dans une zone entièrement déboisée depuis pas trop longtemps.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Mar 16 Mar 2021 17:41
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Si vous voyez une consoude a l’allure un peu bizarre, dont la tige à une section carrée plutôt que polygonale, c’est peut‑être de la pulmonaire. Avec le temps, les feuilles de la pulmonaire se tache de blanc, ce qui peut faire penser à la parure de l’arum d’Italie, mais ne doit pas pour autant faire croire que la pulmonaire est toxique.

[…]

Elle est actuellement en fleurs, alors qu’elle est réputée fleurir à partir d’Avril. On ne peut pas dire que ce soit la température, ce mois de Mars étant plus froid que d’habitude.

Comparé à la consoude, le tube derrière la corolle est quand‑même perceptiblement plus long et la plante est moins haute. D’après le site de Jussieu, les pulmonaires font 40 cm au plus, tandis que les consoudes font 40 cm au moins (à la floraison).

Même en sachant qu’elle est comestible, elle n’inspire pas une cueillette tant elle fait difficilement penser à une comestible.

C’est une jolie plante, avec des fleurs de couleurs variables sur le même pied. L’aspect de ses feuilles évoque une plante de rocailles, qui n’est pourtant pas là où elle semble se préférer. Comme elle est peu répandue, alors il pourrait être intéressant de la cultiver comme plante décorative et pour préservation à la fois.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Mar 16 Mar 2021 17:56
Message Re: Plantes sauvages comestibles
La gaillet mollugine est nettement meilleur que le gaillet gratteron qui peut être ignoré. Même au moment de la récolte, le différence se sent : à la coupe de la tige, le mollugine dégage la fameuse odeur que je qualifie par défaut de céréalière. Sa texture est fondante s’il n’est pas excessivement cuit et son amertume dérange moins.

Malheureusement, le mollugine est bien moins répandu que le gratteron qui lui s’installe tellement facilement partout, que j’en ai déjà vu pousser dans la mousse sur un tronc de saule couché.

Aucune idée de comment cultiver le mollugine. Comme il est vivace, une idée pourrait être d’en prélever, mais ses racines son fragile et peu fournie, ce qui ne facilite pas l’extraction et la transplantation.

Je dis ici « gaillet mollugine » mais il pourrait aussi bien s’agir de gaillet à feuilles inégales, qui lui ressemble beaucoup et ressemble même je crois plus à celui que je récolte. Sa faible hauteur pourrait le confirmer. La comparaison que je fais, est alors peut‑être plus entre le gratteron et celui à feuilles inégales.

D’ailleurs, de même, le gaillet gratteron ressemble beaucoup à un autre, appelé gaillet à trois cornes.

Il existe au moins une quinzaine ou une vingtaine de variétés de gaillet et encore sans compter les sous‑espèces.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Mar 16 Mar 2021 18:30
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
[…]

Je dis ici « gaillet mollugine » mais il pourrait aussi bien s’agir de gaillet à feuilles inégales, qui lui ressemble beaucoup et ressemble même je crois plus à celui que je récolte. Sa faible hauteur pourrait le confirmer. La comparaison que je fais, est alors peut‑être plus entre le gratteron et celui à feuilles inégales.

[…]

Non, c’est plutôt vraiment un gaillet mollugine. Le gaillet à feuilles inégales est connu pour avoir des tiges fines, ne dépassant pas un millimètre de diamètre (si on peut dire, la tige n’étant pas ronde) et d’après des images, il semble avoir des feuilles plus effilées.

La gaillet mollugine est rarement représenté avec une tige rougeâtre, pourtant c’est presque toujours avec cette couleur de tige que je le rencontre.

Il est dit que la gaillet à feuilles inégales a tendance à noircir dans les herbiers. Je ne fait pas d’herbier, mais en saumure, j’avais remarqué qu’un gaillet faisait noircir l’eau. Mais je ne sais plus si c’était la gratteron ou le mollugine, plutôt le mollugine je crois.

À moins qu’il n’y ait du nouveau, dans le précédent message, mollugine doit bien être lu comme mollugine.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Mar 16 Mar 2021 18:31
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Un avantage de l’ail des vignes, et qu’elle se tient assez longtemps après récolte, assez bien jusqu’à une semaine ; telle‑quelle.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19728
Mer 17 Mar 2021 19:51
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Je crois qu’il y a du poireau sauvage dans le nord‑est de la france. Des gens habitant le sud en ont déjà fait mention ; il n’est peut‑être pas restreint au sud.

Il avait été oublié de le rapporter, l’observation a été faite il y a 25 jours environ. Ça doit être vérifié, comme il existe une plante nommée le poireau de chien, avec laquelle le poireau sauvage est parfois confondu.

Le poireau sauvage se multiplie comme l’ail des vignes et l’ail des ours, par division d’un bulbe, une division que la plante fait elle‑même, qu’on ne peut pas faire soi‑même.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet