Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Dim 27 Oct 2013 15:02
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Hibou a écrit : 
Il y a un article quelque part que je vais lire plus tard, sur l’absence d’une réaction marquée.

Voilà. Ça ne dit pas grand‑chose, et ça dévie rapidement vers d’autres questions, comme l’usage des données personnelles par les entreprises, ce qui n’a rien à voir avec l’espionnage par la NSA.

Espionnage: Des Européens fâchés mais désarmés ? (20minutes.fr). 24 Octobre 2013.

La chose à retenir, c’est que l’UE est divisée sur cette question. Selon la Grande‑Bretagne, le cas concerne la sécurité intérieure (des états individuellement, je crois que c’est ce qu’il faut comprendre), et l’Union Européenne n’est pas compétente pour agir dans de cadre. Ça se ramène alors peut‑être à la question de la politique de sécurité commune, qui n’est toujours pas réglée (et vu les tendances souverainistes dans beaucoup de pays de l’Union Européenne, elle risque de ne pas l’être avant longtemps).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Lun 28 Oct 2013 07:44
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Image

source
http://www.liberation.fr/monde/2013/10/27/nsa-le-telephone-de-merkel-aurait-ete-sur-ecoute-des-2002_942653

Ils vont nous dire : " excusez-nous on ne le fera plus ! "

Mais. . . Peut-on leur faire confiance ?
Personnellement, je ne crois pas !

.

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Lun 28 Oct 2013 08:08
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Ric a écrit : 
Mais. . . Peut-on leur faire confiance ?
Personnellement, je ne crois pas !

Il faudra bien leur donner le droit à l’oubli un jour, on ne pourra pas en faire une vendetta permanente, mais avant cela, il va falloir réagir, et c’est l’Europe qui doit agir. Leur créditer une confiance, ce sera une nécessité, le problème est de leur créditer après avoir put les ramener sur le bon chemin, et pas avant, parce que sans ça, ce serait de la soumission.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 58
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 554
Lun 28 Oct 2013 19:12
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
L'europe va faire de l'agitation, rien de plus, car elle à remis sa sécurité extérieure dans les mains de l'OTAN. Et tant qu'elle sera lié par ce biais aux US, elle restera dépendante et soumise.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Mar 29 Oct 2013 20:45
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Les États‑Unis semblent vouloir éviter une crise diplomatique et annoncer un code de bonne‑conduite entre alliés.

On en a pas entendu parler (au moins pas moi Rougi ), il existe un accord entre plusieurs pays, un réseau de coopération appelé « Les Cinq Yeux », Composé des États‑Unis, de la Grande-Bretagne, du Canada, de l’Australie et la Nouvelle‑Zélande, qui ont un accord pour ne pas s’espionner mutuellement et accepter de s’échanger les informations entre leurs services de renseignement.

L’Allemagne avait déjà demandé à rejoindre ce réseau de coopération, sans jamais recevoir de réponse favorable. Au début de l’administration Obama, les États‑Unis avaient émis l’idée d’accepter et même d’y inclure la france. Il semble y avoir des regrets que ça n’ai pas finalement été fait, et sauf si je comprend mal l’article, j’ai l’impression qu’il est envisagé de faire maintenant ce qui aurait du être fait avant.

Source : Espionnage de la NSA : le scandale va‑t‑il changer la donne ? (nouvelobs.com). 29 Octobre 2013.

L’Espagne se montre froide à l’idée de cet accord (ce qui au passage, semble indiquer qu’il a été suggéré de faire bénéficier toute l’Europe, de cet accord).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Mar 29 Oct 2013 21:34
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Un passage intéressant du même article que dans le précédent message :

Nouvel Obs’ a écrit : 
Mais c’est peut-être du Congrès que viendra la vraie réforme. En juillet, déjà, un amendement surprise éliminant les crédits de la NSA affectés à la collecte de données téléphoniques domestiques, n’avait échoué que de six voix. Ce n’était qu’un hors d’œuvre : une douzaine de propositions de loi sont aujourd’hui dans le pipeline du Congrès.

On ne peut alors pas dire qu’ils ne font rien, ni les accuser de ne vouloir que nous endormir.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Mer 30 Oct 2013 13:18
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Les états européens s’espionneraient
mutuellement et informeraient la NSA !


Image

Source : France Inter
http://www.franceinter.fr/depeche-quand-la-nsa-explique-que-ce-sont-les-europeens-qui-fournissent-les-ecoutes

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Mer 30 Oct 2013 13:34
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Ric a écrit : 
Les états européens s’espionneraient
mutuellement et informeraient la NSA !

Oui, c’est un commentaire qui revient souvent. Avant l’Union, c’était même encore pire. La france elle‑même n’a pas un passé léger en matière d’espionnage… et d’opérations obscures, et apparemment même encore de nos jours.

Ceci dit, ce qui choque, ce n’est pas tant le fait que les États‑Unis aient fait usage d’espionnage, tout le monde le sait et tout le monde en fait autant; c’est surtout à quel point ils se sont lâché et se croyaient chez eux.

Par exemple sur Décembre 2012 et Janvier 2013, pour 70 millions d’appels téléphoniques en france et 60 millions d’appels téléphoniques en Espagne, ils ont noté les numéros de cartes SIM, les date et heures d’appel et les durée d’appel.

Ils n’ont pas écouté réellement 70 millions de conversations, ils ont plutôt identifié les communications, ce qui est quand‑même énorme, vu les quantités d’identifications effectuées. Je crois que c’était pour établir un graphe des relations entre les gens, pour savoir qui est en relation avec qui, et essayer de voir s’il n’y aurait pas des personnes influentes de l’ombre qui leur échapperait.

Les quantités sont telles que c’en est devenu indécent. Il y a de l’espionnage en Europe (moins qu’avant l’Union Européenne, mais il y en a sûrement toujours), mais assez sûrement pas dans ces quantités.

Je crois qu’en déballant cette histoire d’espionnage en Europe, ils veulent atteindre l’opinion publique et y semer le trouble et le doute. Je ne crois pas que ce déballage soit à destination des politiques eux‑mêmes.

C’est un problème de démesure surtout cette affaire, il y sont allé comme s’ils étaient chez eux (et encore, même si c’était chez eux, ce serait assez intolérable aussi qu’ils surveillent leurs populations comme ça).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16058
Sam 2 Nov 2013 17:47
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Prévisible, suspecté et maintenant confirmé.

Des serveurs web sont aussi surveillés par les États‑Unis et sa NSA.

Les États-Unis accusés d'espionner le cœur des serveurs de Google et Yahoo! (lefigaro.fr). 31 Octobre 2013.

Le Figaro a écrit : 
Les renseignements américains ont ciblé les échanges entre les centre de stockage de Google et de Yahoo! pour aspirer secrètement des données de leurs utilisateurs, révèle un nouveau document.


Google et Yahoo! ne sont pas complices; tout s’est passé dans leurs dos. Dans une période proche de celle concernant la récupération de données d’appels téléphoniques en Europe, c’est ici au mois de Janvier 2013, que des données sur 181 millions d’échanges d’internautes, incluant des e‑mails, ont été collectées.

Cette opération n’a pas eu lieu aux États‑Unis même, mais apparemment aux Royaumes‑Unis, qui a offert sa collaboration.

Les données n’ont pas été conservées, elles sont été détruites après 5 jours, après avoir été étudiées en espérant y trouver on ne sait quoi (ce n’est pas précisé).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 58
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 554
Sam 2 Nov 2013 21:33
Message Re: PRISM : le grand‑public est‑il espionné ?
Si la collecte de données s'effectue par l'intermédiaire des serveurs web, alors le fait de protéger l'échange d'information par cryptage sert à rien! J’y crois pas
Profil
cron