Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Lun 1 Juin 2015 23:51
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Le Soleil connait au moins trois cycles distinctes, qui se superposent : un cycle de 11 ans (le plus connu et presque le seul connu du grand‑public), un cycle de 90 ans et un cycle de 200 ans.

Image

Source de l’image attachée : L’effet du Soleil sur le climat — 4ᵉ partie (la.climatologie.free.fr)

Le cycle de 11 ans, malgré qu’il soit le plus connu, n’est pas celui qui a la plus grande amplitude. Comme le plus long cycles est de 200 ans et qu’en plus il est celui qui a la plus grande amplitude, les variations de températures sur Terre, qui sont imputables aux cycles solaires, suivent un « cycle » de 200 ans. Je met des guillemets, parce qu’il s’agit plus de périodes que de cycles, les périodes ne se répétant pas nécessairement à l’identique (dut à la durée des trois qui n’ont pas de rapport entier ou suffisamment petits entre eux).

Sur l’image, la courbe en bleue, montre les variations de températures résultantes.

Un cycle de 200 ans, c’est trop petit pour parler de changement d’ère climatique, mais c’est cependant assez important à l’échelle humaine.

Les variations de températures sur Terre peuvent avoir plusieurs causes qui se cumulent. Si les variations de l’activité Solaire sont sûrement l’une de ces causes, restent à en mesurer le poids. Si ce poids est important ,ou plus encore, le plus important de tous (ce qui me semble probable), alors on ne pourra rien faire d’autre que s’y adapter, parce que aucune activité ou changement d’activité sur Terre, ne peut influer les cycles Solaires.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Mar 4 Aoû 2015 16:03
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Une chose simple, pas encore dite ici.

Je me demande si l’affaire du réchauffement climatique, n’est pas une adaptation dans le dogme scientifique, des prophéties cataclysmiques, anciennement dans les dogmes religieux, vu que pour beaucoup de gens, la science a remplacé la religion, mais que la fascination pour les prophéties annonçant la fin du monde ou de l’humanité, ne semblent pas, elles, avoir disparu.

Je ne dis pas que cette explication sociologique explique toute l’affaire, seulement qu’elle en explique peut‑être au moins une partie ; dans quelle mesure, … ça resterait à déterminer.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Sam 12 Sep 2015 21:34
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Il y a quelques jours (avant‑hier, il me semble), j’entendais une conférence de presse de F. Hollande, sur le réchauffement climatique. Les climato‑septiques, sans que le terme ne soit nuancé, y était jugés non‑fréquentables, et l’être, présenté comme presqu’un délit.

Ce n’est pas très scientifique, ça m’a donc choqué, puis je me suis bêtement remis à l’esprit que la politique et la science, ce n’est pas la même chose.

Et voilà justement le problème : le discours sur le réchauffement climatique, n’est plus que politique, il n’est plus scientifique depuis longtemps.

Cela va‑t‑il durer toujours ? Les scientifiques retrouveront‑ils un jour le droit à une parole libre sur cette question ? (libre, c’est à dire sans menace de coupure des crédits pour ceux / celles qui le mettraient en doute ou le nuanceraient)

Sciences ou politique, il faut choisir. Je suis plutôt porté à faire passer les sciences avant la politique, les sciences étant les faits, la politique étant ce que l’on en fait.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Dim 13 Déc 2015 08:41
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Hibou a écrit : 
Le Soleil connait au moins trois cycles distinctes, qui se superposent : un cycle de 11 ans (le plus connu et presque le seul connu du grand‑public), un cycle de 90 ans et un cycle de 200 ans.

Image

Source de l’image attachée : L’effet du Soleil sur le climat — 4ᵉ partie (la.climatologie.free.fr)
[…]


Pendant ce temps, COP21 — comprendre l’accord sur le climat en quatre étapes (francetvinfo.fr), 13 Décembre 2015.

L’article a écrit : 
Le texte de l'accord de Paris a été adopté par les 196 parties au Bourget.

Après 15 jours (et quelques nuits) de négociation, la délivrance. L'accord de Paris sur le climat a été adopté, samedi 12 décembre, à l'unanimité par les 195 pays (auxquels s'ajoute l'Union européenne) réunis au sein de la COP21. Il est destiné à encadrer la lutte contre le réchauffement climatique au niveau mondial, avec pour objectif de le limiter "bien en deça de 2°C".


Nos valeureux dirigeants vont donc lutter contre le Soleil ? Complétement fada

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Dim 13 Déc 2015 22:51
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Hibou a écrit : 
Nos valeureux dirigeants vont donc lutter contre le Soleil ? Complétement fada

J'espère plutôt que ce sera contre les pollueurs qui en ajoutent "un peu plus" à l'effet de serre. Parce que, je ne veux pas dire mais jusqu'à présent, les plus gros pollueurs ne devaient payer qu'une taxe (ou amende, je ne sais plus) qui leur donnait droit de continuer à polluer. Super ! Pffff… Est ce qu'ils payaient seulement cette taxe (ou amende), ça reste encore à prouver.

Image
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Dim 13 Déc 2015 23:43
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
zen a écrit : 
J'espère plutôt que ce sera contre les pollueurs qui en ajoutent "un peu plus" à l'effet de serre.

Sans dire que la pollution est normale, le problème est que la cause solaire est délibérément exclue du discours politique. Et le C02 a un effet de serre plutôt faible, même plus faible que la vapeur d’eau. Ça aussi, c’est absent du discours politique.

La science a déserté du discours politique sur la question, depuis longtemps. Ce n’est pas que les scientifiques ont fuient, c’est la politique qui a fait pression.

La pollution en générale, c’est une autre question.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Lun 14 Déc 2015 23:50
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Hibou a écrit : 
[…] Et le C02 a un effet de serre plutôt faible, même plus faible que la vapeur d’eau. Ça aussi, c’est absent du discours politique.[…]

Étant donné le matraquage médiatique ambiant, j’imagine que beaucoup de gens douteront de cette affirmation, alors j’en donne une source.

La vapeur d’eau est-elle un gaz à effet de serre ? (futura-sciences.com)

Futura Sciences a écrit : 
La vapeur d’eau, contenue dans les nuages ou les fumées des tours des centrales nucléaires est un puissant gaz à effet de serre (GES).

Il s’agit même du principal gaz à effet de serre, puisque la vapeur contribue pour 60% à l’effet de serre planétaire, contribution qui monte jusqu’à 90% si l’on considère aussi les nuages.

(l’article dit autre chose ensuite, que je commente plus loin)

Jusqu’à 90% de l’effet de serre est le fait de la vapeur d’eau. Et que se passe‑t‑il quand l’activité solaire augmente ? Réponse : on reçoit plus de rayonnements du soleil, et il y a plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère.

Il y a un truc qui produit toute la chaleur que l’on connait sur Terre, et ce truc s’appel le Soleil. Pas un(e) seul(e) politique n’en a jamais entendu parler ou n’en parle jamais.

Il y a des trucs dans le ciel, parfois blancs, parfois invisibles, constitués d’une matière qui renvoi les rayonnements infrarouges presque comme du verre. Ces trucs dans le ciel, s’appellent des nuages. Pas un(e) seul(e) politique n’en a jamais entendu parler ou n’en a parler. La matière dont sont constitués ces trucs qui s’appellent les nuages, s’appel de l’eau à l’état de vapeur. Pas un(e) seul(e) politique n’en a jamais entendu parler.

Question : sur quelle planète vivent les politiques ?

Un truc à apprendre aux politiques : ces trucs qu’ils ne connaissent pas et qui s’appellent des nuages, produisent ce qu’on appel la pluie. Si encore ils savent ce qu’est la pluie …

Futura Sciences a écrit : 
Les émissions de vapeur d’eau jouent donc un rôle direct très négligeable dans l’augmentation de l’effet de serre.

Un rôle négligeable dans l’augmentation supposée, mais en notant qu’elle joue un rôle majeur : 90%.

Une question : de quelle augmentation parle‑t‑on, quand on a une cause majeure autant importante ? La marge en dehors de cette cause majeure, est de 10%.

Une autre question : comment l’effet de serre est‑il mesuré ? Réponse : en mesurant les températures … au motif qu’elles ne seraient attribuables qu’à l’augmentation de l’effet de serre (qui ne peut tenir que dans une marge de 10%, 90% étant dut à la vapeur d’eau). Et c’est là que ça ressemble à une blague : « on » démontre un phénomène sous l’hypothèse que « on » le considère démontré par à priori !

Alors sous l’hypothèse que je considèrerais à priori que la Terre est plate, je pourrais affirmer que la Terre est plate et je pourrais le poser comme une vérité indiscutable Complétement fada ?

Mesurer l’augmentation des températures, ça n’est pas mesurer l’augmentation de l’effet de serre, c’est seulement mesurer l’augmentation des températures.

Pour démontrer que l’augmentation des températures serait principalement dut à la part de l’effet de serre dut au CO₂ excédentaire (et démontrer que l’effet du Soleil serait négligeable, et démontrer que les 90% de l’effet de serre dut à la vapeur d’eau, sont aussi négligeables J’ai un doute ), il faudrait pouvoir comparer avec et sans CO₂ excédentaire. Il faudrait trouver une région dans la monde où il y n’a pas CO₂ excédentaire (d’ailleurs, quelle serait la référence pour la quantité de CO₂ jugée normale ?), et comparer avec une région comparable par ailleurs, où il y a plus de C0₂. Mais l’atmosphère ne connait pas de frontière, il n’y a probablement que difficilement deux régions comparables modulo la quantité de CO₂ dans chacune de ces deux régions.

Tout ceci en oubliant pas qu’il est reconnu que 90% de l’effet de serre est dut à la vapeur d’eau, et personne ne semble surveiller la quantité de vapeur d’eau dans l’atmosphère, et que l’activité du Soleil a un effet sur l’évaporation de l’eau, ce dont aucun(e) politique ne parle jamais.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Ven 12 Fév 2016 02:26
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Hibou a écrit : 
Le Soleil connait au moins trois cycles distinctes, qui se superposent : un cycle de 11 ans (le plus connu et presque le seul connu du grand‑public), un cycle de 90 ans et un cycle de 200 ans.

Image
[…]

Il faudra que je vérifie s’il s’agit de la même chose, il existe des cycles nommés cycles de Milankovitch, pour expliquer l’alternance des périodes chaudes et glaciaires que connait la Terre. Les cycles de Milankovitch sont qualifiés de théorie astronomique du climat, par le CNRS, ce qui me fait penser que c’est peut‑être en fait le nom des cycles illustrés par ce graphique.

Voir Système et facteurs climatiques — Le théorie astronomique du climat (cnrs.fr)

J’ai recopié le titre du lien, tel‑quel, avec la coquille Grand sourire . Ils ont écrit « le théorie », la faute n’est pas de moi Tire la langue .

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Jeu 17 Mar 2016 15:25
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
À la fin du reportage posté dans le message « Re: L’énergie nucléaire en questions », il est dit que le réchauffement climatique par le CO₂ n’intéresse plus personne, en suggérant plus ou moins qu’il n’est plus mis en avant que comme prétexte à la poursuite de l’exploitation des centrales nucléaires en france, en mettant en avant que les centrales nucléaires produisent beaucoup d’électricité pour pas du tout de dioxyde de carbone.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15805
Sam 26 Mar 2016 20:50
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
L’ère glaciaire, qui porte un petit peu mal son nom, était en fait entrecoupée d’ères interglaciaires, présentant un cycle alternant une période de refroidissement de par exemple 15 milles ans, suivit d’une période douce pendant de par exemple 5 ou 6 milles ans.

Il faudrait vérifier si nous ne serions pas actuellement dans l’une des ces périodes interglaciaire.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet