Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mer 31 Aoû 2011 06:00
Message RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
« Piège à con », c’est peu dire, et c’est sur ces mots qu’il conclu son témoignage. Je voulais également poster cette vidéo sur un fil que j’avais ouvert dans un autre forum, à propos des escroqueries de l’ADIE et de RSI, … il semble que ce sujet que j’avais ouvert l’année dernière a été censuré (edit : en fait il semble avoir été supprimé par erreur), ce qui explique pourquoi il est si difficile de trouver des témoignages de victimes et pourquoi il existe peu d’information sur le Net à ce sujet.

Je vous laisse entendre ce témoignage de 5 minutes, en vous disant juste qu’il n’a pas encore connu le pire, parce que ça peut être bien pire.

Ce dont les médias officiels ne parlent jamais, quand ils chantent les louanges de ce statut, censé masquer l’inaction politique sur la question du chômage.


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 30
  • Localisation : Dans mon antre
  • Messages : 968
Jeu 9 Fév 2012 09:01
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Il sais pas faire ses déclarations ou quoi ?

C'est pas possible cette histoire...

Edit : Je reviens sur ce que j'ai dit car je ne sais pas comment ça fonctionne le statut d'auto entrepreneur avec le RSA en plus.

Par contre, c'est terrible ce qu'il dit à un moment, que si on ne gagne pas assez, ça vaut plus le coup d'être au RMI.
Calcul très grosso merdo : Si le RMI est de 500 €, il faudrait gagner (ça varie suivant l'activité de l'auto entreprise) à peut près et minimum 650 € (de CA) pour que l'auto entreprise vaille plus le coup.
Quand on est tout seul et au début de l'entreprise, c'est pas rien quand même...

"Nous sommes tous frères sous la peau. Et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver." Ayn Rand

Dernière édition par Akito le Jeu 9 Fév 2012 09:10, édité 1 fois.

Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Jeu 9 Fév 2012 09:08
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Ils se moquent des déclarations. Quand une charge est forfaitaire, tu peux n’avoir pas perçu le moindre cent, tu es censé payer quand‑même, et comme tu ne peux pas, ils ne réduisent pas la note, au contraire, ils l’augmentent.

RSI et ADIE par exemple, je me suis adressé à eux en personne, en leur demandant même s’ils savent lire ou s’essuient les fesses avec les courriers qu’ils avaient reçu à l’époque, ça les amuse au mieux. Même s’adresser à eux en personne, pour être certain que le message est bien parvenu, n’y change rien.

Je raconterai ça en détail quand j’aurai ouvert le sujet en question.

Pour en revenir aux déclarations, je n’en fait plus aucune, puisque que ça leur sert de papier toilette, au mieux.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mar 13 Mar 2012 18:17
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Tombé dessus presque par hasard, un autre exemple parmis d’autres. Celui‑ci est intéressant parce qu’il rappel encore que le status AE (Auto‑Entrepreneur) est un bon moyen de s’endetter plus en se privant plus.

Un joli piège pour les auto-entrepreneurs, le savez vous ?
Le lien ci‑dessus a écrit : 
Bonjour,
Beaucoup d'auto-entrepreneurs se sont installés avec le principe simple:
pas de chiffre d'affaire = pas de taxation

Ce n'est plus vrai.!!
Même avec aucun chiffre d'affaire, même avec un petit chiffre d'affaire, la remplaçante de la taxe professionnelle touche tout le monde et n'est pas en rapport avec le chiffre d'affaire, mais uniquement avec les décisions de la commune pour son taux d'imposition. […]


Et encore, elle ne précise pas que beaucoup d’autres charges encore, doivent aussi être payées même si vous n’avez pas gagné le moindre cent ou simplement peu (ex. 500 ou 1,500€ dans l’année, ce qui est peu).

« Travailler plus, pour être endetté plus » ou encore « Travailler pour moins qu’un salaire de Chinois, les dettes en plus » (avec fréquemment la participation de l’ADIE, et accessoirement celle des UDAFs).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mar 13 Mar 2012 18:31
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Une citation du journal Le Figaro Économie.

Citation : 
L'auto-entreprise a toujours le vent en poupe. Pourtant plus de 50% des auto-entrepreneurs ne réaliseraient pas de chiffre d'affaires.

Source : Vous êtes auto-entrepreneur ? Etes-vous satisfait ? (lefigaro.fr). Octobre 2009.

Ce qui signifie en clair, que 1 auto‑entrepreneur sur 2, s’est trouvé endetté pour ne rien gagner. À l’exception de la radio France Inter, aucun média n’en a jamais parlé pour le souligner.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 30
  • Localisation : Dans mon antre
  • Messages : 968
Mar 13 Mar 2012 19:57
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Ça me fait peur tout ça...

Je suis en train de faire les démarches pour avoir (enfin) mon statut officiel d'auto-entrepreneur.

Je me dit qu'acquérir ce statut est facile. Monter une boite qui fonctionnne, ça l'est moins.
Peut être que ces personnes ce sont lancées un peu "à l'aveuglette".
Peut être que je cherche à me rassurer... Heuuu…

"Nous sommes tous frères sous la peau. Et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver." Ayn Rand
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mer 14 Mar 2012 04:28
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Si tu veux mon témoignage personnel, le problème principal est le mensonge, la désinformation volontaire pour faire souscrire les gens à quelque chose, qui peut être un crédit, un statu, une cotisation, etc. On m’as baratiné des choses qui semblaient tellement logiques et être du bon sens, que j’ai bien voulu les croire… grave erreur. Comme par exemple cette fameuse promesses que en cas de revenu nul ou faible, on ne paie aucune taxe et aucune charge. Ou encore que si mes revenus sont faibles, genre 200 ou 300€/mois, dans tous les cas le total des taxes que j’aurais à payer ne dépasserait pas 10% à 15% des mes rentrés. Tout ça est faux, toutes les charges ont un minimum forfaitaire, mais ça, personne ne le dit, et on t’annonce même le contraire.

Méfie toi en particulier de certains organisme comme l’ADIE, une agence de crédit qui cible les chômeurs longue durée et en général les gens en situation précaire, parce que les banques ne leurs font pas de crédit. Ils reçoivent des commissions pour les crédit qu’ils font souscrire (ça ils ne te le disent pas, et ces commissions dont j’ignore le taux exacte, c’est ce qui les pousse à mentir j’imagine).

Pour te donner une idée du cynisme, celle de que j’ai vu à l’ADIE et qui m’a fait souscrire un crédit avec promesse de soutiens sous forme de conseils (dont je n’ai jamais vu la couleur, et au contraire, mais si je dis tout je vais être long), m’a même avoué plus tard alors que je l’interpellait pour lui demander des explications sur un stand au centre ville où elle tentait de racoler les précaires pour leur faire souscrire des crédits, elle m’a avoué que oui, elle savait qu’elle mentait et qu’elle voulait me le dire plus tard Complétement fada J’y crois pas . Et c’est l’UDAF de Moselle qui a exigé que je me tourne vers ces escrocs pour déclarer la petite activité à très faible revenu (qui me rapportait 70€/mois) que j’essayais de faire évoluer. Un organisme publique censé aider les précaires (totalement inutile, car il n’aide en rien, sont même réputés du contraire, et elles sont même ignorantes de tout) leur envoie des gens à plumer. C’est une honte. Je ne sais pas si elles touchent quelque chose en retour elles‑mêmes (ironie), j’ignore les raisons, mais elles sont (je dis « elles » parce que à l’UDAF, il n’y a que des femmes), complétement débiles.

Le problème est là, tout le monde baratine n’importe quoi et ce que tu veux entendre de rassurant, et même s’informer ne sert donc à rien. Je ne te donne même qu’un exemple de désinformation volontaire, parce que RSI et d’autres organismes ne sont pas en reste. Et ils ne le déplorent pas, au contraire, ça les amusent beaucoup, ça les fait rire et sourire.

Puis il y a encore la question du domaine d’activité qui fait que tu peux être ou ne pas être sous le statu auto‑entrepreneur. Et là idem, c’est une purée de pois, personne ne sait rien, et le baratinage est la règle.

Ce qu’il faudrait si tu tiens à déclarer ton activité, c’est que tu trouve un organisme qui a fait ses preuves en dénonçant ces choses justement, et qui aura ainsi démontré son honnêteté. Je sais qu’il en existe un en Alsace, mais j’ai oublié son nom. Peut‑être que je pourrai le retrouver. Je te conseillerais juste d’attendre que les élections soient passées, au cas où il se passerait des choses. Mais pour moi c’est fini, ADIE, UDAF, RSI et al, toute cette vermine, je ne veux plus en entendre parler.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 30
  • Localisation : Dans mon antre
  • Messages : 968
Mer 14 Mar 2012 09:55
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Merci pour toutes ces précisions !
Ces organismes, je n'en ai pas (encore) entendu parler. Sauf le RSI bien sûr, où il est obligatoire de passer (payer) quand on est auto-entrepreneur.

D'après les informations que j'ai pu récolter au CCI, si on ne gagne rien, on ne paie pas de taxe. Au bout d'un certain temps (1 an ou 1 an et demi ? Aucune mémoire des chiffres... Rougi ) l'entreprise est tout simplement fermée. Mais pour cela, il faut bien penser à déclarer (tous les mois ou trimestre suivant le choix de l'auto-entrepreneur) que l'on n'a fait aucun CA ! Et c'est peut être là le piège où l'on peut tomber...

"Nous sommes tous frères sous la peau. Et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver." Ayn Rand
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mer 14 Mar 2012 10:06
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Tout dépend de l’information dont on dispose et de sa fiabilité.

Une autre annecdote, est que l’on m’avait promis ces choses alors que le statu n’existait même pas encore et n’a été créé que 5 mois plus tard si je me souviens bien. C’est ce qui me fait dire avec certitude que la désinformation était bien délibérée et que tout ce qu’on me disait sortait du chapeau et de l’imagination de ceux qui « m’informait ».

Rien que pour le chiffre que tu donne, celui de la période pendant laquelle on ne paierait soit‑disant pas de taxes si on ne gagne rien, j’ai même entendu plusieurs chiffres. Tu dis un an, j’ai aussi entendu deux ans, et d’autres sources encore, trois ans.

Maintenant, question : puisque cette période pendant laquelle on ne paie pas de taxe si on ne gagne rien ou peu est limitée, ça signifie qu’ils préfèrent que les gens ne fassent rien ou paie des taxes supérieures à leurs revenus au delà d’un délais flou et variable. C’est encore une confirmation pour moi qu’il leur manque des cases.

Autre détail, mais là encore, j’imagine que l’information variera en fonction de la source et peut‑être même en fonction des phases de la lune et de la position de Jupiter dans le ciel : quand tu cesse une activité d’auto‑entrepreneur(se), avant de reprendre ce statu à nouveau pour recommencer, tu dois rester un minimum de trois ans sans aucune activité, deux ans selon d’autres sources (et peut‑être selon la forme des nuages dans le ciel).

Quel peut bien être l’utilité de cela ? Encore un autre signe que ça marche sur la tête.

J’essaierai de retrouver le nom de cet organisme en Alsace, si je retrouve (je ne suis moi‑même pas en Alsace, mais on m’a a parlé bien plus tard).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mer 14 Mar 2012 10:30
Message Re: RSA et statut auto‑entrepreneur : « piège à con »
Une partie des documents que j’avais mis en ligne sur le sujet supprimé ailleurs dont je parle dans le premier message. Ça ne concerne pas directement le statu auto‑entrepreneur, ça parle surtout de l’ADIE et du micro‑crédit, mais le statu auto‑entrepreneur n’est jamais loin derrière.

Débats sur le Microcrédit. Christian SAUTTER. Mai 2010. PDF.

"Prenons l’argent là où il se trouve : chez les pauvres" (la-bas.org). Mai 2010.
Une page du site de l’émission radio Là‑Bas Si J’y Suis, de Daniel Mermet sur France Inter.

L’émission peut toujours être écouter en ligne. Je l’intègre directement ici :
« Ce n’est plus du microcrédit, c’est de la boucherie ! » — Charlotte Perry. Mai 2010. Durée : 66 minutes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet