Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Dim 28 Juin 2020 19:35
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les Kerpondy semblent être de bons porte‑graines.

Cette année, les Kerpondy et les Blue Belle ont fructifié, mais les Blue Belle semblent mal supporter le poids des fruits, et les fruits des Kerpondy me semblent gros. L’année dernière, seule les Monalisa avaient fructifié, et leur fruits étaient tout petits, en comparaison.

Note : les fruits des pommes de terre sont toxiques !. S’ils sont gardés, ça ne doit être que pour leurs graines et pas pour les cuisiner.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Dim 28 Juin 2020 19:38
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les chicorées mangées par une laie il y a environ deux semaines, se sont repris et vont fleurir.

Elles n’ont pas reformé de hampes florales, mais plusieurs départs autour, plus fins, qui montrent des signes de formation de bouton floraux.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Dim 28 Juin 2020 19:40
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les pousses de colza qui avaient été entièrement mangées par des limaces, se sont reprises depuis plusieurs jours. Je m’attendais à ce qu’elles soient à nouveau grignotées, mais étrangement, finalement non, les limaces semblent maintenant les bouder.

Coup de chance ? Réaction de défense des pousses ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 1 Juil 2020 12:36
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une première fleur s’ouvre sur les haricots rouges.

J’ai l’impression qu’il y a peu de boutons floraux, mais peut‑être qu’il en viendra plus dans les jours à venir.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 1 Juil 2020 12:42
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une autre confirmation que quatre lignes sur une largeur de 140 cm, est trop pour les haricots vers.

Précédemment, j’avais rapporté qu’ils semblent manquer de place et versent dans les allées. Il se confirme en plus que ça produit trop de concurrence pour l’accès aux nutriments dans le sol. Les feuilles sont trop jaunes et le même phénomène se constate sur le maïs semé avec, qui lui aussi est d’un vert trop jaune et plus petit que celui semé seul ou avec les haricots rouges. Les haricots rouges ont été semés de la même manière, mais une seule petite ligne, ce qui en pratique correspond à une densité moindre.

Tous les autres semis ultérieurs, de haricots verts, ont été faits avec trois lignes au lieu de quatre sur la même largeur, le nombre de grains par poquets a aussi été réduits de huit à six, il sera donc possible de comparer. S’il s’avère que c’est encore trop dense, il faudra attendre l’année prochaine pour tester une densité encore moindre.

Il faudrait aussi peut‑être réduire le maïs à un poquet sur deux. Ce sera testé en retirant le maïs un poquet sur deux, sur les dernières lignes semées, ce test n’aura donc pas besoin d’attendre l’année prochaine.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 1 Juil 2020 13:41
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les chicorées et les laiterons sont tellement variables qu’il faut passer par la sélection et le maintient d’une variété.

Autant pour la chicorée que pour le laiteron, les pieds issus de semis sont nettement différent de ce qui était attendu, nettement différent des pieds sur lesquels les graines avaient été récoltées.

Je crois qu’il faut couper les fleurs sur les pieds les moins intéressants, ceux dont la forme des feuilles ou le goût des feuilles sont les moins intéressants. Couper ces fleurs, évitent qu’elles ne pollinisent les autre et assure de ne pas se tromper en récoltant les graines, comme il n’y en a alors que sur les pieds qu’on trouve les plus intéressant.

Vu la variabilité, la sélection nécessite probablement quelques années … et encore, si elle est stable.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 1 Juil 2020 13:49
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
La porcelle a été testée hier. Elle est issue de semis. Sa rosace est tellement collée au sol, que ça ne m’a jamais rassuré de la récolter dans la nature.

La terre d’un jardin étant bien plus meuble qu’une terre sauvage, elle ne se récolte pas en coupant au pied comme on le fait avec les pissenlits sauvages, mais en déracinant, simplement, ça vient tout seul. La racine a donc aussi été testée.

Contrairement à ce que j’appréhendais, l’aspect légèrement rêche des feuilles, ne laisse pas de sensation désagréable, même crue, bien qu’elle a surtout été testée cuite.

La racine n’est que très légèrement amère. Bien qu’elles semble proches, la racine de la porcelle est nettement différente de celle du pissenlit ou de la chicorée. Elle contient un peu de ligneux, mais plus de tendre que de ligneux, excepté dans la partie la plus fine vers le bout de la racine. La racine me fait assez penser à celle de la guimauve, ce qui est inattendu, comme elle ne se ressemblent pas et ne sont même pas de la même famille (astéracée pour la porcelle, malvavée pour la guimauve).

La feuille a un léger goût d’endive. Son goût et discret est doux. La texture est moelleuse.

Je suspecte la présence de mucilage dans toute la plante, les feuilles et la racine.

La feuille et la racine peuvent être récolté même sur des pieds qui ont formé une hampe florale, alors que souvent les plantes deviennent plus coriaces à ce stade. En fait, avec la porcelle, il est même préférable d’attendre ce stade, parce que c’est à ce stade que les feuilles sont les plus grande.

La douceur et la discrétion de la porcelle, sont comparable à ce qu’il en est avec la bette. Mais la texture est différente.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 1 Juil 2020 23:40
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Aujourd’hui, ont été mis en petits pots, des pousses d’arbres issus de semis de l’Automne passé. Il y a du bon et du mauvais.

Les pépins avaient été semés en plaquette de semis. Mais l’ouverture au fond de chaque mini‑godet étant assez grosse par rapport à la taille du mini‑godet, les racines des pousses sont sorties par là, et sont entrée dans la terre du sol sur lequel étaient posés ces plaquettes de semis. Il a été impossible de soulever les plaquettes de semis sans casser les pousses d’arbres, le sol en dessous étant trop dur et retenant trop fermement les racines qui s’y étaient ancré. Il n’y aura donc pas de pousse de pommier, ni de poirier ni de cognassier, cette année. Il faudra encore une fois attendre une année de plus.

L’idée de la plaquette de semis pour les pépins me semble pourtant toujours bonne, il faudrait juste les poser sur de larges pierres plates ou de grosses briques en ciment ou un sol fait d’une épaisse couche de cailloux ; des assiettes à jardinière ne conviendraient pas, ça baignerait trop dans l’eau, les hivers étant humides et pluvieux, surtout en Janvier et Février.

Comme rapporté précédemment, les semis avait été protégés pendant l’hiver, par un grillage fin posé au dessus d’une bordure de grosses briques en ciment entourant les contenants des semis. Les semis avaient bien été protégés pendant l’hiver, mais ne l’ont plus été à partir de Mai, moment auquel le grillage avait été retiré, par nécessité, comme les pousses de noyers allaient se prendre dedans. Revoir un précédent message pour plus de détails.

Donc en Mai, les souris ont mangé les noisettes, une bonne partie des noix et des châtaignes, y compris ce qui avait déjà germé et fait des pousses. Les noyaux de cerise, prune, griotte et mirabelle, en ont subit autant.

Il en reste quand‑même : essentiellement des noyers, un mirabellier, huit pruniers, deux noisetiers et peut‑être un châtaignier (il y a un doute sur cette pousse et sa viabilité). Mais le substrat utilisé n’était pas idéal, l’extraction des pousses a été difficile et certaines ont cassé ou perdu les cotylédons auxquels elles auraient dut rester attachées.

Le substrat utilisé pour le semis de l’Automne 2018, avait formé des blocs trop durs, c’était un sable grossier argileux. Le substrat utilisé pour le semis de l’Automne 2019, s’était trop réduit sous le poids de l’humidité et j’ai découvert aujourd’hui, qu’il était en plus devenu collant ; c’était de l’humus de forêt grossièrement tamisé.

Pour éviter le compactage sous le poids de l’humidité, il aurait fallut un tamisage plus fin.

Si le substrat est devenu collant, je crois que c’est par la production de mucus par des bactéries. Ça m’a en effet semblé, non‑seulement collant, mais aussi légèrement gluant. J’ai déjà entendu parler de bactéries produisant un mucus dans certaines conditions, je penses que c’est ça. Malheureusement, j’avais oublié de prendre des notes à ce propos.

Pour éviter que le substrat ne devienne collant, je crois qu’il faudrait ajouter du sable. Pas le même sable qu’en 2018, plutôt du vrai sable, comme celui du fond des rivières. Mais il faut aussi que le substrat maintienne de l’eau, et le sable est drainant. Il faudrait donc y ajouter quand‑même encore de l’humus tamisé, mais tamisé fin cette fois‑ci, comme expliqué plus haut. Peut‑être moitié‑moitié en volume, pourrait être un premier bon test. Le sable et l’humus tamisé seront provisionné avant l’automne, parce que c’est plus difficile à faire en automne.

Pour ce qui est de garder l’eau, l’humus de forêt s’est révélé un bon choix.

Pour la mise en pot, de la terre plus sèche, argilo‑sableuse, finement tamisée, a été utilisée. Le tamisage fin, était pour que le terre entre bien en contacte avec les racines des pousses d’arbres mis en pot. Pendant la mise en pot, la terre était plutôt sèche, pour éviter de former des gros paquets qui ne se seraient pas bien mis au contact des racines. La terre n’a été humidifiée qu’après le mise en pot.

Cette année confirme l’observation de l’année dernière : ce sont les noix qui lèvent le mieux.

Les pousses seront laissées en petits pots un an, et celles qui resteront (je ne me fais pas d’illusion, certaines dépériront, pour diverses raisons, quelques unes ont eu la racine trop cassée), seront mise en pépinière l’année prochaine, la pépinière n’étant pas prête.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 1 Juil 2020 23:56
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Un détail pratique.

Les contenants des semis avaient été numérotés au marqueur rouge. Sur un carnet, avait été rapporté quelles espèces d’arbre correspondent à quels numéros. J’ai eu la surprise de constater que ces marquages étaient devenus à peine lisible. Alors que le marqueur indélébile était rouge, il ne subsistait que de faibles traces blanchâtres. J’en ignore la raison : le froid, l’humidité, les variations de température ?

Je crois qu’il faudrait utiliser des étiquettes autocollantes en plastique, blanches, et numéroter sur ces étiquettes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Jeu 2 Juil 2020 09:34
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
L’orge a mal supporté les coups de vent d’une journée précédente. C’est le blé tendre qui l’a le mieux supporté.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron