Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20298
Mer 22 Sep 2021 21:48
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les limaces aiment encore plus les feuilles des haricots que celles des radis fourrager. Elles aiment probablement au moins autant celles des colzas que celles haricots, peut‑être plus encore.

Même à environ 15 cm, une pousse de haricot reste intéressante pour les limaces. Sur environ 190 poquets à trois grains chacun, c’est comme si rien n’avait été semé, il ne reste que quatre pousses de Saxa, mal en point. Fin Août est une date trop tardive, à cause des limaces, pas à cause du climat, qui au contraire leur convient bien. Au lieu d’un semis fin‑Avril, c’est un semis début Avril, qui sera tenté l’année prochaine. L’objectif est que les haricots ne manquent pas d’eau au moment de la première floraison. Cette année était moins sèche que les précédentes, fin‑Avril qui était une bonne date pour cette année, ne l’aurait pas été pour les précédentes et donc les plus probables suivantes. Un semis tardif sera quand‑même retenté l’année prochaine, mais en couvrant les poquets avec la terre du sillon, au lieu de les couvrir de compost, qui a probablement amené des petites limaces avec lui. Pour le semis de début Avril, une variation décrite plus tard, sera testée.

Avec les petites limaces, le compost a apporté quelques graines de radis fourrager. Il y en a eu quelque pousses dans les lignes de haricots. Ils ont aussi été grignotés par les limaces, mais elles en ont laissé. Ça ne signifie pas que les limaces n’y font pas des ravages. Dans les radis fourragers semés le 15 Août, il ne reste presque plus rien et là encore, ce sont des limaces. Elles aiment moins les feuilles de radis fourrager que les feuilles de haricot, mais elles aiment beaucoup celles du radis fourrager quand‑même. Le semis du 10 Avril, était indemne. Mieux vaut s’en tenir à début Avril, toujours à cause des limaces, pas du climat, qui au contraire leur conviendrait bien.

Il n’y a eu aucune repousse de colza après le second semis, ce qui est inattendu, vu que les conditions d’humidité du sol sont assez bonnes. Faute de pouvoir comparer directement, il n’est pas évident de dire si les limaces préfèrent le colza au haricot, mais il est certain qu’elles l’aiment plus encore que le radis fourrager, comme les deux semis étaient proches. Il y a une raison de penser qu’elles l’aiment encore plus que le haricot. En 2020, un semis de colza, le 10 Avril, avait été dévasté vers mi‑Mai, tandis que le semis de haricots le 4 Mai, n’avait pas été touché. Cela fait une raison de penser qu’elles aiment encore plus que la feuille de colza que la feuille de haricot.

Ailleurs, elles ont grignoté des feuilles de navet assez tardivement, mais ne touchent pas du tout aux feuilles d’onagre.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20298
Jeu 23 Sep 2021 10:18
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
D’après le document lié ci‑dessous, pour 2013 / 2014, dans une région non‑précisée, les périodes de plus faibles activité des limaces, sont la semaine 16 et les semaines 25 à 31, soit, transposé aux semaines de 2021, du 19 au 25 Avril, en gros la seconde quinzaine d’Avril, et du 21 Juin au 8 Août, en gros du solstice d’été à la première semaine d’Août.

Le document semble confirmer qu’il y a plus de limaces en automne qu’au printemps, mais dit aussi qu’elles sont quand‑même bien présentes au printemps. Leur période de plus faible activité est en gros, Juillet. Mais ça dépend des années et des conditions qu’elles présentent.

Voir : Les limaces : biologie, influence du milieu et prévisions des risques (gembloux.ulg.ac.be) [PDF], 2017.

D’après ce document, les limaces aiment beaucoup le trèfle. Sur la surface où les haricots ont tous été ravagés, du trèfle avait été semé au printemps avec les céréales. Le document confirme la forte appétence des limaces pour le colza.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20298
Jeu 23 Sep 2021 11:18
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
À la page numérotée 50, page 4 du PDF, du document ci‑dessous, un tableau montre qu’il y a une différence de vulnérabilité entre les graines et les pousses, variable selon les espèces. Par exemple, bien que les limaces aient une forte appétence pour le colza, elles aiment moyennement leurs graines, tandis que à l’inverse, elles aiment moyennement les pousses de blé, avoine et épeautre, mais aiment beaucoup leurs grains.

En plus d’aimer le trèfle, elles aiment autant la luzerne. Mais elles n’aiment pas autant toutes les fabacées, elles semblent moins aimer celles qui sont appelées les légumineuses, comme les pois, pois‑chiche et lentilles. Il a été observé qu’elles aiment beaucoup les pousses de haricot, qui sont des fabacées, mais pas des légumineuse en vert, mais le sont en sec, alors cette règle doit avoir des exceptions.

Voir : Limaces en grande culture (agriculture-de-conservation.com) [PDF].

Comme déjà dit il y a un an ou deux, le problème avec les limaces, est que les périodes et techniques qui sont favorables à la végétation, sont aussi favorables aux limaces. Par exemple le semis en sillons profonds plusieurs fois décrits ici, est certes favorables à la levé, mais est aussi une aubaine pour les limaces. Idem pour la couverture du sol, comme le paillage : dans l’idéal, pour la végétation, le sol doit être couvert, mais la couverture est favorable aux limaces.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20298
Jeu 23 Sep 2021 20:27
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Classement des quatre variétés de haricot testées cette année.

Pour le rendement, objectivement : Mascaret (à confirmer), Saxa, Purple Queen, The Prince.

Pour le goût, subjectivement : The Prince, Saxa, Mascaret, Purple Queen.

Le rendement, en détail.

  • Mascaret: 3594 g sur environ 10 poquets, soit 5 kg 400 / m² (à confirmer)
  • Purple Queen: 1689 g sur environ 15 poquets, soit 1 kg 700 / m²
  • Saxa: 5971 g sur environ 37 poquets, soit , soit 2 kg 400 / m²
  • The Prince: 1651 g sur environ 15 poquets, soit 1 kg 600 / m²

La valeur par m² est en supposant des poquets espacés de 15 cm, en lignes espacées de 40 à 45 cm, soit à l’arrondi environ, 15 poquets par m². Les poquets étaient à trois grains, sur deux lignes espacées d’environ 30 cm, ce qui s’est avéré un peu trop rapproché, d’où les 40 à 45 cm préférés plus haut. Cependant, les 30 à 35 cm ne sont pas une mauvaise distance, c’est juste que ça gêne un peu la récolte, une ligne tombant facilement sur l’autre. L’année prochaine, c’est un interligne de 40 cm, qui sera testé.

Pour Mascaret, le rendement est important, il peut surprendre, mais ne m’étonne pas tellement vu le nombre de gousses sur chaque poquet et la longueur de ces gousses. C’est à confirmer quand‑même, comme un problème avec le semis initial a nécessité un second semis épars, avec un cafouillage sur le choix des poquets à réserver pour la récolte de grains à semer. Le nombre de poquets est approximatif. À confirmer l’année prochaine. Bon rendement, récolte plus commode que sur les autres variétés, mais goût moyen. Même si le rendement est bon, ne pas en faire une trop grande surface, le goût me semblant juste moyen ; prévoir de la place pour d’autres variétés à côté de celle‑ci. Intéressante quand‑même pour la récolte plus facile et pour assurer de bonnes quantités.

Le rendement de Saxa est encore plus élevé cette année que l’année précédente. Trois choses l’expliquent. D’abord le climat de cette année était favorable, l’été n’a pas été trop sec, même s’il a été chaud. Le semis a eu lieu plus tôt, le 27 Avril cette année 2021, au lieu du 4 Mai en 2020. La culture a été laissée en place tout l’été au lieu d’être retirée début Août, des récoltes non‑négligeables ont put à nouveau être faites à partir de la seconde quinzaine d’Août et en Septembre. Rendement correcte, goût dans une bonne moyenne, pas exceptionnel, mais pas décevant, texture farineuse évoquant celle des pommes de terre cuites.

Le rendement de Purple Queen est plus faible qu’il ne semblait en apparence. C’est peut‑être parce qu’il n’y a pas eu de dernière récolte aujourd’hui, les pieds semblant avoir été entièrement dévastés par je ne sais quoi, ils n’avaient plus ni feuilles ni gousses, alors qu’il y a 12 jours, ils avaient encore de petites gousses après la récolte et même quelques fleurs. Goût décevant, gousses trop riches en eau, variété peu résistante, mais jolie en fin de floraison et début de formation des premières gousses.

Le rendement de The Prince est moyen, mais c’est un bon haricot. Il fait de grosses gousses, mais peu nombreuses. Il n’y a pas eu de dernière récolte aujourd’hui, seuls quelques gousses trop petites et sans grains, ont été trouvées ; elles n’ont pas été gardées. Le meilleur goût de haricot que je n’avais jamais connu, texture tellement fine qu’elle en est lisse, mais rendement moyen et récolte moins étalée qu’avec Saxa et Mascaret. À ne pas cultiver seul, pour assurer de bonnes quantités, mieux vaut au moins prévoir une part de place à Saxa, qui complétera, sans décevoir par le goût.

La bilan est rapporté aujoutd’hui, sans attendre une récolte début Octobre, qui avait été envisagée. La raison est que les pieds sont en trop mauvais état, qu’une variété a même disparu mystérieusement, il n’en reste presque plus rien et que les petites limaces noires ont été plus actives que précédemment, surtout sur les Mascaret. Sur cette dernière récolte, une quinzaines de gousses avaient été grignotées, alors que c’était plutôt rare jusque là.

Chaque variété avait été semée sur deux lignes pour chacune, une seule ligne étant récoltée en vert, l’autre, réservée à la récolte de grains secs pour en faire des semis. Ce n’est pas pratique, mieux vaut des carrés séparés. La quantité de gousses sur la ligne réservée à la récolte de grains, était nettement plus faible que sur la ligne régulièrement récoltée. La récolte de grains secs a été bien plus faible que prévue, surtout en comparaison de ce qui a été récolté sur la ligne en face. C’est comme si laisser les gousses à mûrir sur les pieds, empêchait l’apparition de nouvelles gousses. C’est une supposition à confirmer. L’année prochaine, les poquets réservés à la récolte de grains secs, seront semés dans une zone plus nettement séparée.

Mascaret, Saxa et The Prince sont maintenues pour l’année prochaine, Purple Queen ne sera pas reconduite, parce que trop facilement abîmée et sans goût intéressant.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20298
Mar 5 Oct 2021 20:00
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les sangliers sont plus insistants que les biches et les chevreuils (je dit les biches, parce que même si j’en ai entendu une fois, je ne crois pas voir de cerfs, ou alors avec des petits bois seulement).

Je crois que comme ils sont moins hauts, ils ont tendance à plus facilement essayer de passer là où même des chevreuils, moins grands que les biches, mais plus hauts que les sangliers, ne tenteraient pas.

Un essai de semis d’automne sur argile, fait il y a dix jours (25 Septembre), a été retrouvé retourné. Ce sont bien des sangliers, signé toujours de la même manière.

Les passages possibles restants, ont été encombrés, sans encore savoir si ce sera suffisant. Il faut donc savoir que les sangliers sont plus insistants et il est plus difficile de lire le passage qu’ils empruntent pour arriver, que de lire le remue‑ménage beaucoup plus visible qu’ils laissent sur place. Peut‑être qu’à l’occasion d’une chute de neige ce serait plus facile, mais maintenant il neige peu et il faudrait qu’ils passent juste après une des rares chutes de neige.

Tant‑pis pour ce test dont les conclusions auraient dut être connues vers Mars ou Avril prochain. Des tests de semis d’automne seront quand‑même poursuivis sur limon (commencés mais non‑achevés). D’autres seront refait sur argile, mais ils n’auront pas la priorité, comme le risque est trop important qu’ils soient à nouveau retournés, faute de savoir si cette fois les passages sont assez fermés.

Faute de temps, la préparation de deux sols prenant plus de temps que prévu, et pour cause du même risque de retournement du semis que plus haut, l’essai de semis de céréales en automne sur argile, n’aura pas lieu non‑plus. À la place, sera fait un autre test peut‑être autant intéressant : un semis de céréale sur argile à la mi‑Avril. La raison est qu’il est possible que les semis de céréales de fin‑Février, aient été visités par les limaces, que la disparition des pousses et des grains, n’était peut‑être pas le seul fait des oiseaux. Comme les limaces ont un creux d’activité dans la seconde quinzaine d’Avril, un essai de semis de céréales sur argile, sera fait à cette date, pour savoir si ce n’est pas trop tardif pour une récolte et si l’humidité reste suffisante pour une levée.

Un ancien proverbe dit « avoine de Février, remplit les greniers, avoine de Mai, avoine de geai ». Ce proverbe signifie que que Mai est une date limite pour l’avoine, à partir de laquelle la récolte est faible, tandis que Février est une bonne période de semis. La seconde quinzaine d’Avril risque alors de faire une récolte faible et de plus, ça ne dit rien sur les autres céréales. Ce test permettra de le savoir.

La manière dont le sol argileux avait été préparé (seulement une petite surface pour le moment, l’argile, c’est difficile), sera décrite une autre fois.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20298
Mar 12 Oct 2021 08:07
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une chose qui manque aux prévisions météos, c’est des prévisions de rosées. Mais peut‑être que ça peut se déduire des prévisions d’humidité de l’air et de température.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet