Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Jeu 4 Nov 2021 21:09
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Pour la première fois sur le limon, un essai de semis sans ameublissement préalable, avec seulement un nettoyage et un grattage de la surface. Une herse serait utile, mais faute de herse, le grattage a été réalisé avec un croc à quatre dents fines.

Ce ne sont pas des semis en vu de récolte, mais en vue de couverture et de diversification. La diversification est dans la folle avoine, qui est semée pour voir comment les oiseaux se comporteront avec et si ce qu’ils y prendront permettra quand‑même un semis spontané ou d’en récolter des graines pour resemer l’années suivante. Elle est accompagné de cosmos, avec la main légère sur la quantité de graines, comme elles ne semblent pas aimer pousser trop denses. Il est espéré que les cosmos seront soutenues par les folles avoines et que les deux iront bien ensemble. Comme le trèfle semé en début d’année a bien poussé malgré qu’il ait longtemps fait craindre de ne pas lever et qu’il rend bien sur le sol, qu’il fait une agréable sensation de sol de prairie au point de regretter de ne pas en avoir semé plus, du trèfle violet a été semé aussi. Par ordre d’importance pour les quantités de graines, qui n’ont malheureusement pas été pesées : trèfle violet, folle avoine, cosmos.

Ce n’est pas tout ce qui poussera, le sol renferme inévitablement des semis spontanés d’espèces cultivées et sauvages. Le semis de ces trois espèces ne signifie pas que c’est tout ce qui y poussera.

La folle avoine est grande, bien plus grande que l’avoine cultivée. Elle rend bien au soleil, surtout quand il n’est pas loin de se coucher.

Sur environ deux tiers de la surface, rien n’a été fait. Des semis modérément tardifs (courant Août), volontaires et spontanés s’y sont installé. Ils sont bien ainsi et ce sera l’occasion d’observer leur comportement en hiver et leur reprise au printemps. La mauve royale semée en début d’année, en fait partie. Elle restera en place peut‑être trois ans au total (cette année et les deux suivantes). S’il s’avère qu’elle pousse assez bien ainsi, elle pourrait suivre les rotations, mais en restant en place tout le temps d’une rotation. À la fin de chaque cycle, une nouvelle colonie temporaire serait resemée, mais pas au même endroit. Si ça marche bien ainsi, alors ça pourrait être une alternative intéressante à une colonie permanente, qui nécessiterait de préparer une surface dédiée.

Sur la même surface, auront lieu l’année prochaine, les semis de lentilles et de pois‑chiche, qu’il est prévu de tester. Pas à partir de graines du commerce alimentaire, mais à partir de variétés d’un semencier. Elles seront semées en grands carrés, en laissant de large bandes de ce qui aura poussé, dont ce qui a été semé aujourd’hui.

Même pour le semis de lentilles, le sol ne sera pas bêché, il sera simplement nettoyé et gratté, comme pour le semis d’automne d’aujourd’hui.

Quand un sol est assez propre a été assez ameubli et retourné (nécessaire pour éviter les grandes inhomogénéités), il n’est peut‑être pas nécessaire de le ré‑ameublir tous les ans. L’année prochaine dira le résultat. Pour la même raison et aussi parce qu’il semble que pour l’amarante le sol ne doit pas être trop meuble, sous peine de déchaussement, le semis d’amarante prévu pour début Avril, se fera aussi sans ameublissement.

Le reste sera ameublit juste avant semis, l’année prochaine, laissé tel‑quel pour l’hiver.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Ven 5 Nov 2021 22:22
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Plus déchaîné que les sangliers, à part les éléphants, je ne sais pas si ça existe.

Une partie du mystère s’éclaircie : ils arrivent à passer par des ouvertures pas très larges, malgré qu’ils soient plus larges que ces ouvertures. D’une manière ou d’une autre, ils arrivent à s’aplatir sur les côtés pour passer. Une ouverture de 60 cm de largeur environ, semble leur suffire. Une mesure demain, corrigera peut‑être, c’est une approximation. Ce point là est une certitude. Moins sûr, juste une suspicions, peut‑être qu’ils peuvent ramper un peu, mais je ne sais pas trop jusque sous quelle hauteur (peut‑être 60 cm aussi, environ).

Je crois que « paradoxalement », s’il s’est ou s’ils se sont (plutôt, ils sont généralement plusieurs ensemble) autant déchaîné, c’est peut‑être d’être entrée et d’avoir eu du mal à trouver une sortie, qui les a peut‑être fait tourner en rond. Ce n’est pas une certitude, juste une idée. Mais par prudence, tant qu’à fermer, autant le faire au mieux, pour éviter ce cas. Mais possible aussi qu’ils aiment vraiment le lieux ; en tous cas ils y reviennent régulièrement, toujours pour retourner les mêmes choses (excepté qu’à leur dernier passage, ils ont fait la tourné générale, et consciencieusement).

Pour avoir une idée de leurs points d’entrées, pas besoin d’attendre de la neige, un sol assez humide peut suffire.

En résumé. Pour éviter que les sangliers ne retournent tout, il faut fermer, mais bien fermer, pour qu’ils n’entrent pas en ayant des difficultés à trouver une sortie et finissent par s’éterniser là où on préférerait qu’ils n’aillent pas. Ils peuvent passer par des passages moins larges qu’ils ne le sont eux‑mêmes et peut‑être qu’ils peuvent un peu ramper. Comme déjà rapporté, ils ont un goût prononcé pour le retournement des tas de composts en tout genre, que ce soit de feuilles, brindilles, écorces, etc, autant que pour le retournement du sol.

Précédemment ils avaient été dit qu’une idée peut être de leur semer des espèces qu’ils apprécient, dans un lieu dédié et isolé de là où ils ne doivent pas aller. Une autre chose pourtant évidente n’avait pas été dite : leur y installer des tas de feuilles, brindilles et écorces.

J’ignore ce qu’ils cherchent dans ces tas, je n’y vois rien qui pourrait les intéresser, mais c’est dit sans savoir ce qui les intéresse, justement. En les remontant, j’y ai bien trouvé une odeur de champignon, mais peu de champignons et sans même savoir si les quelques uns aperçus sont comestibles pour eux.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Dim 7 Nov 2021 18:37
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
[…]

Une partie du mystère s’éclaircie : ils arrivent à passer par des ouvertures pas très larges, malgré qu’ils soient plus larges que ces ouvertures. D’une manière ou d’une autre, ils arrivent à s’aplatir sur les côtés pour passer. Une ouverture de 60 cm de largeur environ, semble leur suffire. Une mesure demain, corrigera peut‑être, c’est une approximation. […]

Entre 45 et 50 cm environ et même plutôt 45 cm, autant incroyable que ça puisse paraître. Les traces ayant été accidentellement effacées, la mesure a été faite sur une ouverture d’environ le même espacement, la mesure doit être assez fiable quand‑même. C’est moins que 60 cm, c’est sûr.

Je n’ai jamais vu un sanglier de face, alors peut‑être que je n’avais jamais remarqué une lointaine parenté avec les poissons.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Dim 7 Nov 2021 19:01
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Haha, ce qui suit n’est pas de moi, juré :

Sangliers (cosmovisions.com).
La page a écrit : 
Le Sanglier a beaucoup de points communs avec le Cochon domestique, et l'on peut conclure de l'un à l'autre. Tous ses mouvements sont rapides et impétueux, quoiqu'un peu lourds et maladroits. Sa course est assez vive, et il va ordinairement droit devant lui. La manière dont il pénètre dans un fourré, d'apparence impraticable, est singulière. Sa tête pointue, son corps étroit lui permettent de se frayer un passage dans des endroits où un autre animal ne saurait trouver un passage. Son groin, trace la voie, le corps le suit, et ainsi il s'avance comme une flèche. Les marais et les bras de mer ne les arrêtent pas; ils les traversent à la nage, et on a vu des Cochons domestiques passer, d'une île à une autre. La conformation de ces animaux leur rend d'ailleurs la nage facile. Leur corps en forme de Poisson, leur épaisse couche de graisse, leur permettent de se soutenir sur l'eau, et il ne leur faut que faiblement agiter les jambes pour pouvoir rapidement avancer.


C’est confirmé, ils sont connus pour pouvoir se faufiler dans les passages étroits.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Dim 7 Nov 2021 19:42
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Quelqu’un a réussit à filmer des sangliers en pleine journée. Vers la fin, on y voit des sangliers et des biches dans un même près.

Les sangliers — mblanj — 2007

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Lun 8 Nov 2021 21:04
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
En fait les sangliers ne s’intéressent pas aux onagres, comme précédemment crut. D’ailleurs, à ce moment là, il avait été précisé qu’ils n’avaient remué qu’un bout de la ligne, là où poussait un navet décalé de sa ligne.

Justement, la ligne de navets a entièrement disparu à leur dernier passage. Idem pour les carottes et les choux raves.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Dim 14 Nov 2021 22:42
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
En fait les sangliers ne s’intéressent pas aux onagres, comme précédemment crut. D’ailleurs, à ce moment là, il avait été précisé qu’ils n’avaient remué qu’un bout de la ligne, là où poussait un navet décalé de sa ligne.

Justement, la ligne de navets a entièrement disparu à leur dernier passage. Idem pour les carottes et les choux raves.

Des aromatiques aussi, dont la verveine, mais sans savoir si c’est accidentel ou s’ils s’y intéressent vraiment, vu que d’autres, dont la mélisse, sont restées indemnes. Ce n’était peut‑être qu’un hasard, mais à noter quand‑même, au cas où.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Lun 15 Nov 2021 22:23
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Quand un compost a reçu certaines essences de bois, surtout des résineux, son pH devrait être testé avant usage.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Mar 16 Nov 2021 20:17
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le séneçon est assez toxique, pour qu’il soit recommandé de l’arracher avec des gants, pas à mains nues. Le risque d’intoxication par contacte est présent en cas de blessures aux mains, même des petites blessures. La particularité de la toxine de ce genre de plante, est de s’accumuler dans le foi sans jamais pouvoir être éliminé, ce qui justifierai cette prudence.

Voir la vidéo ci‑dessous et cet autre message : Re: Plantes sauvages comestibles.

Plantes toxiques : où se cache le danger ? — Xenius / ARTE — 2020

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Jeu 18 Nov 2021 21:08
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
Hibou a écrit : 
En fait les sangliers ne s’intéressent pas aux onagres, comme précédemment crut. D’ailleurs, à ce moment là, il avait été précisé qu’ils n’avaient remué qu’un bout de la ligne, là où poussait un navet décalé de sa ligne.

Justement, la ligne de navets a entièrement disparu à leur dernier passage. Idem pour les carottes et les choux raves.

Des aromatiques aussi, dont la verveine, mais sans savoir si c’est accidentel ou s’ils s’y intéressent vraiment, vu que d’autres, dont la mélisse, sont restées indemnes. Ce n’était peut‑être qu’un hasard, mais à noter quand‑même, au cas où.

Erreur : la verveine est toujours là, tellement dépourvue qu’elle avait été prise pour autre chose (la verveine avait mal poussé, contrairement à la mélisse). Ce sont deux pieds de thym, qui sont disparus.

Même remarque : difficile de savoir si c’est accidentel ou s’ils s’y intéressent.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet