Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Jeu 10 Oct 2019 19:40
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Complément au précédent message.

Après séchage d’une vingtaine d’heures environ, je compte 35 g de graines. Elles ont été obtenues à partir de 27 fleurs de poireau de tailles diverses (les fleurs). Le sachet de Bleu de Solaise acheté en début d’année, contenait 3 g de graines, ça correspond donc à 11 ou 12 sachets. Ça me semble raisonnable, même si je m’inquiétais, trouvant la méthode laborieuse et sujette à des pertes importantes. Peut‑être que finalement cette manière de faire convient.

Je ne m’attendais pas à rencontrer un cas si particulier avec l’extraction des graines de poireau.

Les fleurs de poireau ont été récupérées dans une sorte de friche anciennement cultivée et je ne suis pas sûr de savoir comment ces poireaux errants étaient arrivés là. Du coup, j’ignore la variété, mais ils poussent bien dans le climat et la terre de la région, c’est une certitude.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Ven 11 Oct 2019 09:54
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Un bilan de l’extraction de graines d’amarante.

De l’amarante parfaitement sèche dont les épis avaient récoltés en 2017 (je n’avais pas pris le temps de m’en occuper avant), a donné 143 g de graines et 521 g de résidus végétaux (rachis, enveloppes, etc), c’est à dire 143 g de graines à partir d’un total de 664 g d’épis. Comme le poids parle peu, je précise que le volume occupé était une cagette en carton de 40 x 59 x 8 cm³.

Cette amarante faisait de gros épis bouffis. Je ferai l’extraction des graines d’une autre récolte de la même année (2017) dont les épis étaient plus fins. J’ignore si la différence est une différence de variété ou de conditions.

Les graines d’amarante sont difficiles à vanner, comme elles sont toutes petites et donc légères ; il reste un peu de résidus même après vannage (*). Ce n’est pas un problème pour des semis, mais ça peut être un problème dans l’optique de cuisiner les graines (la plus grande partie sera semées l’année prochaine, le reste sera peut‑être testé à dinner).

Les graines de l’amarante sont rouge‑sombre à quasiment noir, brillantes, autant petites que les grains d’une semoule de céréale.


(*) Peut‑être faudrait‑il passer par une décantation dans l’eau comme avec les graines de poireau, mais je ne suis pas rassuré de tremper des graines dans de l’eau et je crains que les graines d’amarante ne soient plus difficiles à faire sécher que les graines de poireau.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Ven 11 Oct 2019 10:39
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Complément au précédent message.

Je viens de tester la décantation des graines d’amarante dans l’eau. Contrairement à ce qui est avec les graines de poireau, ça ne convient pas du tout avec les graines d’amarante. Beaucoup trop de graines flottent, et en remuant, les débris finissent pas couler aussi.

Un vannage délicat est la seule solution. Pour qu’il soit assez délicat, il faut s’assurer d’avoir un souffle rasant. Ainsi, les débris partent plus facilement que les graines. Les récipient que j’utilise pour vanner se prêtent mal à un souffle rasant, raison pour laquelle ça ne m’était pas apparu évident avant.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Ven 11 Oct 2019 10:40
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Avec les graines de poireau, comme beaucoup de graines sont assez grosses, la décantation dans l’eau peut servir à sélectionner les meilleures graines. Mais la décantation dans l’eau n’est peut‑être la seule solution ; je n’aime d’ailleurs pas cette solution. Je ne pourrai pas refaire de nouveau tests avant l’année prochaine, car plus de fleurs de poireau.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Ven 11 Oct 2019 11:26
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Bilan de l’extraction des graines du second lot d’épis d’amarante.

124 g de graines et 211 g de résidus végétaux, soit 124 g de graines à partir d’un total de 335 g d’épis. Le volume occupé était moins de la moitié du précédent lot.

Le taux de poids de graines était d’environ 21 % avec le précédent lot, il est de 37 % avec celui‑ci.

Avec ce lot, les graines étaient extraites plus facilement ; les épis étaient aussi nettement plus doux au toucher. Je crois que c’est une différence de variété et non‑pas une différence de conditions.

Je ne me souviens plus où j’avais fait ces récoltes. En tous cas, c’était une année où il y avait beaucoup d’amarante, je n’en ai pas revu autant depuis, ni l’année dernière ni cette année (les épis ont été récolte en 2017).

Bien que le second lot semble être une meilleure variété, je sèmerai quand‑même les deux, pour les comparer. Une comparaison peut être utile pour savoir s’il y a une différence de facilité de culture, d’entretient et aussi savoir si les feuilles de l’une sont meilleures que celle de l’autre, comme dans l’amarante, les feuilles aussi sont bonnes.

J’espère que ces graines (des deux lots) n’ont pas perdu leurs capacités germinatives. je suis emballé à l’idée de cultiver de l’amarante, ça me semble au moins autant intéressant que l’avoine pour les graines et pour la matière organique produite, ça me semble autant intéressant que le maïs, avec en bonus, des feuilles comestibles et bonnes, ce qui n’existe pas avec les céréales.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Sam 12 Oct 2019 09:13
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le radis fourrager n’aura pas le temps de faire des graines. J’ai malheureusement omis de noter la date du semis, mais je crois que c’était fin‑Août ou début Septembre. Il aurait peut‑être fallut le semer en Juillet. En tous cas il a assez poussé pour nécessiter un éclaircissement.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Sam 12 Oct 2019 09:15
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Les feuilles de radis fourrager sont étonnamment bonnes. À la cuisson sur le riz elles dégagent une odeur un peu rustique et un peu épaisse mais pas lourde, avec un léger arôme de navet. Je ne saurais pas décrire le goût, mais ça donne du crémeux au riz, j’ignore par quel phénomène. À peine 50 g suffisent à faire cet effet.

Je précise que je l’ai cuisiné avec les racines qui sont encore toutes petites.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Sam 12 Oct 2019 21:23
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
C’est le moment de récolter des graines d’astéracées. Plusieurs sont déjà à maturité tandis que d’autres sont encore en fleur, ce qui permet de se faire une idée des graines de quelles fleurs on récolte.

Faire attention à ce qu’elles soient vraiment à maturité : la fleur séchée n’est pas un signe suffisant. Par exemple les cosmos sont trompeuses, la fleur sèche puis plus tard de longue graines allongées se substituent à la fleur (il faut les prendre délicatement dans la main, elles tombent facilement pour un petit choc).

La période actuelle est propice à l’observation des fleurs à plusieurs stades, ce qui permet de voir s’il existe un stade ultérieur à celui qu’on pense à tord être celui de la maturité complète des graines.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Dim 13 Oct 2019 00:09
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Retour sur les profondeurs de semis …

J’avais fait un autre test de semis de radis fourrager, ailleurs. L’une de deux lignes a été semée a une profondeur modérée, l’autre ligne a été semée à même le sol, sans aucun enfouissement. La ligne sans aucun enfouissement présente une levée nettement plus régulière que celle avec un enfouissement pourtant modéré.

Les graines de radis fourrager ne sont pourtant pas parmi les plus petites, ce constat ne peut que être plus vrai encore avec des espèces végétales dont les graines sont encore plus petites, ce qui inclus par exemple les carottes, les poireaux, les basilics, etc.

Le semis sans aucun enfouissement présente quand‑même trois risques. Le premier est celui que les graines ne soient trop tentantes pour les oiseaux, le second est le risque de manque d’humidité pour la graine, le dernier est celui du vent, mais celui‑ci est peu probable, le vent étant faible en surface du sol et difficilement rasant.

Je ne peux rien dire du second point, car sur cet autre site il y a peu d’oiseaux (quoiqu’il y en a plus depuis que j’ai commencé à le nettoyer). Je penses pouvoir confirmer le second point, la ligne sans aucun enfouissement ayant levé plus tardivement ; elle ne semble avoir levé que quand les pluies régulières de ces derniers temps sont arrivées, alors que je l’arrosais pourtant régulièrement aussi.

Il devrait être possible de remédier à ces risques en recouvrant quand‑même les graines d’une fine couche de terre. Pour que la couche soit fine, il faut que la terre soit bien tamisée. Mais pour l’eau ne ruisselle pas dessus, elle ne doit pas être trop limoneuse ; et pour qu’elle ne durcisse pas, ce qui enlèverait l’intérêt d’une fine couche, elle ne doit pas être argileuse. Il faudrait donc recouvrir avec une fine couche contenant une part majoritaire d’humus. Mais si c’est surtout de l’humus, mieux vaut alors utiliser un tamis pas trop fin, parce que l’humus  (ou le terreaux) contient souvent beaucoup de miettes qui ne passeraient pas à travers un tamis fin.

Si la couche recouvrant les graines doit être fine, il ne faut alors pas compter dessus pour être un apport. S’il doit y avoir un apport à même la ligne, il n’y alors pas d’autre choix que le faire comme lit de semence.

Ce sont ces principes qui seront appliqués l’année prochaine, j’ai bon espoir qu’ils ne me décevront pas, mais la certitude est impossible pour le moment.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17500
Dim 13 Oct 2019 09:10
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le jaunissement des arbres avance, ils ne sont pas loin du tiers a être entrés dans ce stade. Dans deux à trois semaines ce sera le moment de faire l’épandage de feuilles d’automne.

Pour des raisons pratiques, il faudra tout de même choisir une période où il n’aura pas eu de pluie pendant au moins les deux ou trois jours précédents, ne serait‑ce que pour la peser. Ça n’arrivera peut‑être pas en Octobre, il faudrait peut‑être alors attendre Novembre.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron