Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Jardinage : supports de culture et cultures
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Mer 7 Aoû 2019 18:04
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le potassium est peu mobile dans le sol, sont apport doit donc être convenablement dispersé.

Le lien ci‑dessous a écrit : 
Le potassium est absorbé par les plantes à partir d'un flux de masse et de la diffusion sous la forme de l'ion K+. La mobilité des ions K+ dans le sol, bien que supérieure à celle des ions PO43-, n'est pas très élevée (de l'ordre du centimètre).

Source : Les cycles des cations (fertilisation-edu.fr).

Il se fixe fortement à l’argile, les apports doivent donc être revus à la hausse en sols argileux (à ne pas confondre avec les sols limoneux).

Le même lien a écrit : 
Inclus entre les feuillets des argiles, et donc peu échangeable.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Ven 9 Aoû 2019 16:05
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Houla, la grosse‑grosse pluie qui tombe ! Wazaa !

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Sam 10 Aoû 2019 10:47
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
J’ai fini  de traiter les glumes d’avoine et leurs grains, le bilan définitif est que le poids de grain représente 74 % du poids de glumes avec leurs grains. C’est assez conforme à l’estimation initiale. Il y a bien environ 5 Kg de grain, comme la moitié avait mal poussé et/ou fait peu ou pas de grain, dans de bonnes conditions de culture on peut attendre au moins 10 Kg de grain d’avoine pour 100 m², probablement un peu plus. Pour une consommation de 5 Kg d’avoine par mois, une fourchette haute où l’avoine serait assez prépondérante dans la cuisine (ex. en remplacement du riz, qui ne peut pas être cultivé partout), il faudrait donc pour une personne, environ 600 m² de culture d’avoine.

J’ai juste gardé 600 g environ de glumes avec leurs grains, non‑traitées, pour pouvoir tester un instrument dédié à la séparation du grain qu’il faudra bien mettre au point, la méthode précédemment indiquée étant trop laborieuse bien que praticable.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Sam 10 Aoû 2019 12:37
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Hibou a écrit : 
Un peu moins de 16 Kg de bois vert, 15 Kg 900 je penses, que j’ai brûlé pour mesurer, ont donné 318 g de cendre. Un poids de cendre donné, provient donc d’environ 50 fois le même poids de bois vert.

[…]

600 ml de cendre de bois pèse 180 g, soit 300 g pour un litre, ou encore pas trop loin de 5 Kg pour un seau agricole de 16 l et demi bien rempli.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Sam 10 Aoû 2019 12:49
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Pour les « épandages » de végétaux dont je parlais précédemment, il faut compter 20 mn pour ramasser soit 5 Kg 500 de consoude, 4 Kg 500 de tanaisie en fleurs, 4 Kg d’ortie, qui tiennent chacun dan un sac Ikea. Pour 100 m², il m’a fallut faire trois voyages pour chaque.

Pour l’astéracée en fleurs, j’ai opté pour la tanaisie, parce qu’il y en a beaucoup, qu’elle est en fleurs en ce moment, qu’elle fait une floraison dense, et que c’est la fleur qui concentre le plus le phosphore. Plus tôt dans l’année, le pissenlit serait une meilleur option.

La consoude, la tanaisie et l’ortie, sont toutes vivaces. Si la racine n’est pas arrachée, la plante n’est pas détruite. Il faut quand‑même éviter de ramasser tous les ans au même endroit, et pratiquer une rotation là aussi. Il ne faut pas s’étonner de ne pas pouvoir trouver une assez grande colonie tout‑près, une distance 2 à 4 Km est normale.

Pour la consoude, la coupe était presqu’au raz du sol, pour la tanaisie et l’ortie, la coupe était à environ 45 cm en partant du haut.

Les quantités indiquées dans un précédent message, me semble bonne, même si la couverture du sol n’est pas complète, l’apport n’est de toutes manières pas encore complet, comme il manque les feuilles d’arbres qui ne seront ramassées et épandues qu’en automne. Je donnerai une idée du temps de ramassage et du volume à ce moment là.

Je crois que pour cet épandage, ramasser (et mettre en réserve) les végétaux verts de début Juin à la mi‑Juin, serait préférable, ils sont alors en meilleur état. Il faudrait alors les peser quand ils sont verts, pas au moment de l’épandage quand ils sont secs. Je crois qu’il serait aussi préférable de ramasser en automne les feuilles pour l’année suivante, à fin de pouvoir les épandre en même temps que les végétaux verts (même s’ils sont épandus secs), à fin d’avoir un temps de compostage au sol assez long aussi pour les feuilles ; de même pour tout autre épandage organique (ex. marrons d’Inde pilés).

Pour 100 m², un stockage d’1 m³ devrait suffire, mais ce n’est qu’une estimation au pifomètre pour le moment. Il faudrait quand‑même compartimenter ce stockage, pour garder séparés les matériaux de chaque épandage, sinon il serait trop difficile de le faire de manière homogène : il faudrait sinon mélanger correctement tout ce paquet ensemble, ce qui est moins commode que d’épandre séparément en surveillant l’homogénéité de visu. Si une broyeuse à végétaux est disponible, c’est différent, des végétaux hachés serait plus faciles à mélanger ensemble.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Lun 12 Aoû 2019 00:47
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Sans source, j’avais noté quelque part que les brassicacée concentrent le phosphore. Ça en ferait une autre option à la place des astéracées en fleurs. En cherchant une source, j’ai trouvé mention que la moutarde blanche en particulier concentre l’azote, le phosphore, le potassium et rend le phosphore plus assimilable : Les engrais verts de la famille des Brassicacées (rustica.fr). Une autre source mentionne les brassicacées comme concentrant le calcium, le soufre, le phosphore et le potassium, mais sans préciser d’espèces : Les plantes de couverture — crucifères (supagro.fr).

La réputation qui leur est attribuée plus haut, de concentrer beaucoup d’éléments, n’est peut‑être pas volée, comme cette famille se débrouille bien même sans mycorhize (*), au point d’être considérée comme une famille de plantes pionnières, c’est à dire qui parvient à s’installer en premier là où aucune plante ne s’est installé avant.

La concentration en soufre ne fait aucun doute, c’est de là que vient leur goût particulier, piquant ou brûlant.

Je pensais justement ajouter un épandage de brassicacée, pour le soufre. Les remarques plus haut font une bonne raison supplémentaire. Je penses opter pour la bunias d’Orient, comme elle est fréquente. En trouver en fleurs serait l’idéal, mais elle ne l’est plus en ce moment, à moins qu’elle ne re‑fleurisse plus tard dans l’année, mais je préfère ne pas attendre pour finir l’épandage de matériaux verts.

Je vais peut‑être en étendre autant que les autres, au lieu de seulement la moitié comme j’y avais pensé initialement, alors seulement pour un apport en soufre qui me semble important pour la résistance aux maladies.

(*) Voir par exemple : Les symbioses mycorhiziennes (supagro.fr). Mais il existe apparemment une exception : Un nouvel exemple d’interactions entre plantes et champignons du sol (lafranceagricole.fr), 2016.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Lun 12 Aoû 2019 09:53
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Le semis de plantes destinées à être fauchées sur place, est appelé un engrais vert, une expression que je trouve trompeuse. Le mot « engrais » suggère un apport, ors, un semis puis un fauchage pour un compostage, tout sur place, ne peut pas être un apport (ou seulement modérément et seulement si les racines des plantes choisies sont assez profondes, et les racines des herbacées ne vont généralement pas si loin, ce ne sont pas des arbres).

Un engrais vert peut maintenir la présence et la disponibilité des nutriments dans le sol (c’est à dire limiter les pertes), améliorer la structure du sol si les végétaux sont un minimum ligneux, mais ne peut pas apporter au sol ce dont il manque. Ajouter de la valeur nutritive au sol pour les végétaux, ne peut que nécessiter un apport venant de l’extérieur, ce qui d’un point de vue environnemental, plus large, équivaut à une répartition.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Mar 17 Sep 2019 14:46
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Comparaison des pommes de terre Cheyenne et Monalisa.

Les Monalisa font peu de tubercules, mais ses tubercules sont gros. Ils ont tendance à bourgeonner ; certains de ces bourgeons grossissent tellement que quelques pommes de terre sont en fait un petit agglomérat de pommes de terre plus petites soudées entre elles. C’est marrant à voir …

Les Cheyennes font des tubercules de taille ordinaire, plus nombreux que ceux des Monalisa. La récolte est aussi plus abondante : le rendement des Cheyenne est environ 160 % de celui des Monalisa.

Je trouve que les Cheyenne ont meilleur goût que les Monalisa. Ces premières se délitent aussi moins à la cuisson que ces dernières. Je précise que je cuisine toujours les pommes de terre avec l’épluchure, le plus souvent rissolées ou environ.

Les Cheyenne ont tendance à germer facilement si on ne les récolte pas assez tôt. J’aurai attendu trois mois et dix jours avant de récolter, ce qui était apparemment trop long, mais je voulais attendre comme que je craignais que l’année n’ai été trop mauvaise (forte chaleur et sécheresse de Juin à Août surtout). Quelques tubercules de Monalisa présentaient des signes de germination, mais bien moins avancés et aussi moins nombreux qu’avec les Cheyenne, qui me semblent plus précoces malgré qu’elles continuent à fleurir plus tard (ce qui m’a induit en erreur sur leur précocité, je les en ai cru tardives).

Je dirais qu’il ne faudrait pas attendre plus de trois mois avant de récolter des pommes de terre ; quelque soit leur précocité, ce délais me semble être un délais limite à ne pas trop dépasser.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Mar 17 Sep 2019 23:38
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Une autre différence entre les Monalisa et les Cheyenne, est seules les Monalisa ont fructifié, même si peu, je n’en aurai récupéré que deux fruits qui comme ils étaient de couleur verte, je ne sais pas s’il était mûrs, le pétiole était sec en tous les cas. Je ne sais pas encore s’ils contiennent des graines, ils sont tout secs maintenant.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17511
Mar 17 Sep 2019 23:41
Message Re: Jardinage : supports de culture et cultures
Je peux confirmer que pour les pommes de terre, il ne faut pas descendre en dessous de 70 cm pour la largeur de bande. J’avais une bande de 50 cm de large, et ça ne laissait pas assez de marge avec les cultures voisines.

La distance de 40 cm entre chaque pied ne me semble pas devoir être révisée, même s’il me semble qu’une distance de 50 cm ne serait pas du gâchis.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron