Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Ven 7 Oct 2016 21:05
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
La température de fusion de l’acide lactique, est de 16.8℃. S’il se solidifie en dessous de cette température, c’est sûrement un problème pour la fermentation lactique, et pas que pour celle du levain, pour celle utilisée dans la conservation des aliments aussi.

La température de fusion de l’acide acétique est de 17℃.

En dessous de 17℃, la fermentation des bactéries du levain, est probablement arrêtée ou très ralentie. Rappel : les températures au delà de 23 à 26℃, par exemple 30℃, favorisent surtout la fermentation lactique au détriment de la fermentation acétique.

Produit de la fermentation alcoolique des levures, la température de fusion de l’éthanol, est de -114℃.

En dessous de 17℃, les levures restent donc potentiellement actives.

Je me demande si l’acide acétique et l’acide lactique, restent antifongiques, même quand ils sont gelés. Ça peut être important, pour savoir si quand une quantité suffisante à été produite, la levure ou les aliments conservés dans l’acide lactique ou acétique, peuvent être amenés à des températures inférieures à 17℃, sans risquer de voir des moisissures apparaître.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Mar 11 Oct 2016 22:04
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Hibou a écrit : 
[…]
Je ferai un essai de levain à l’ail, comparé à un levain identique, tous les deux démarrés avec de la pomme râpée, de la farine de seigle, de l’eau bouillie, l’un avec une gousse d’ail et l’autre sans. Mais j’attends d’avoir une balance électronique pour en refaire, et aussi de trouver deux grands bocaux.

Je n’ai pas pensé à prendre deux bocaux, je n’en ai pris qu’un seul, alors je ferai le test une autre fois, avec deux levains dérivés du levain chef que je suis en train de faire.

Je l’ai démarré avec 50g de farine de seigle complète, 50g d’eau et 50g de pomme râpée avec l’épluchure et non‑lavée (des petites pommes, d’un pommier pas sauvage mais spontané en dehors d’un verger). C’était il y a trois jours, je l’ai donc nourrit pour la première fois aujourd’hui, il n’a pas beaucoup démarré, à cause du froid, mais je lui ai trouvé une petite odeur de miel J’y crois pas , qui m’a surpris. Je l’ai nourrit avec 50g d’eau et 50g de farine de farine de blé T150 (complète) au lieu de T65 (semi‑complète), comme je n’avais pas de T65.

À dans trois jours, pour le bilan au prochain nourrissage. Peut‑être que d’ici là j’aurai un thermomètre, et que je pourrai donner des précisions sur la température.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Mer 12 Oct 2016 14:58
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Pas sur le levain, mais en rapport, c’est à propos du rôle du sel dans le pain, avec des références au levain : Pain avec ou sans sel ?.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Mer 12 Oct 2016 22:01
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Hibou a écrit : 
[…]
À dans trois jours, pour le bilan au prochain nourrissage. […]

Un bilan dès maintenant : 24h après ce dernier nourrissage, le levain fait voir plus de bulles (que je vois sur les côtés du bocal) qu’il n’en faisait voir au bout de trois jours après l’avoir démarré. La farine T150 semble lui avoir plut.

S’il présentait peu de bulles trois jours après le démarrage, c’est peut‑être parce qu’il a été démarré avec de la pomme. On m’a rapporté ailleurs qu’il est plus difficile à démarrer avec de la pomme, en supposant que c’est dut à l’acidité. Mais s’il est plus difficile d’en démarrer un comme ça, la surprenante odeur de miel que j’ai constaté, est assez intéressante pour qu’il vaille de noter cette méthode. Je me demande s’il gardera cette odeur un peu ou pas du tout.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Jeu 13 Oct 2016 06:20
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Un document sur les principales propriétés du levain, sur son rafraîchissement et sur les étapes de la constitution de pâte à pain à partir de levain chef : Quelles techniques pour bien réussir son levain (aveyron-bio.fr) [PDF], Pierre Boisseleau, 2013.

C’est une variante parmi quelques autres, d’autres sources donnant des proportions différentes de farine et d’eau pour le rafraîchissement et pour les délais entre deux nourrissages (l’autre nom des rafraîchissements) ; une tendance semblant faire l’unanimité se confirme cependant : un levain doit être nourrit au moins une fois tous les trois jours.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Dim 16 Oct 2016 13:51
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Après avoir nourrit mon levain avec son propre poids de nourriture, la nourriture étant constituée pour une moitié de farine de seigle complète (farine de seigle T150) et d’eau pour l’autre moitié (en poids), le levain ne monte presque pas pendant la première heure, puis après la première heure, commence à monter nettement plus rapidement, de plus en plus vite, jusqu’après deux heures et demi environ, après quoi il ralenti, pour stagner voir commencer à descendre un peu (surtout si le bocal est même légèrement secoué), au bout de trois heures. Après être un peu retombé, il peut continuer à monter très lentement (environ comme pendant la première heure, mais plutôt plus lent), puis redescendre à nouveau après plus d’une vingtaine d’heures, sans plus du tout remonter.

Je referai des mesures plus précises une prochaine fois.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Sam 22 Oct 2016 01:34
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Les conditions de culture du levain, sélectionnent les bactéries et levures s’y trouvant. C’est probablement le cas avec la proportion d’eau par rapport à la farine, dans la nourriture qu’on donne au levain.

Je me demandais si des gens savent quelle sélection la quantité d’eau exerce, sur quelles types de bactéries et de levures. Lesquelles sélectionne‑t‑on quand on met peu d’eau et lesquelles sélectionne‑t‑on quand on beaucoup d’eau ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Dim 23 Oct 2016 20:08
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Intéressant … alors qu’il avait une odeur d’acétone (signe qu’il avait très faim), en le remuant après lui avoir donné sa nourriture, il avait une odeur de lait caillé. Au moins c’est sûr, c’est de la fermentation lactique.

Je précise que je le nourrit maintenant exclusivement à la farine de sarrasin.

Les odeurs qu’il a eu jusque maintenant :

  • Une odeur de miel, 3 jours après l’avoir démarré avec de la farine de seigle et de la pomme non‑lavée râpée avec l’épluchure ;
  • Une odeur de vinaigre aigrelette, plus tard après l’avoir nourrir à la farine de blé T150 ;
  • Une odeur d’acétone après l’avoir nourrit à la farine, qu’elle soit de blé, de seigle ou de sarrasin, alors qu’il avait faim ;
  • Une odeur de lait caillé, immédiatement après l’avoir nourrit alors que je le remuait.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Sam 29 Oct 2016 19:24
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
L’ail contient des composés soufrés similaires à ceux de la moutarde, c’est ce qui leur donne un goût piquant. J’avais fait un pain à la feuille de moutarde haché, et je l’avais trouvé plus long à lever, mais il a levé quand‑même.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15320
Sam 29 Oct 2016 19:29
Message Re: Levain : ingrédients, nourrissage et utilisation
Hibou a écrit : 
Intéressant … alors qu’il avait une odeur d’acétone (signe qu’il avait très faim), en le remuant après lui avoir donné sa nourriture, il avait une odeur de lait caillé. […]

C’est maintenant systématiquement le cas : odeur d’acétone, et odeur de caillé quand je le remue.

Peut‑être que l’odeur d’acétone est produite par des bactéries se portant le mieux au contact de l’air. Mais je sais que l’odeur d’acétone est aussi un signe chez les diabétiques, et que alors elle peut aussi simplement signifier que le levain a épuisé son énergie.

Alors peut‑être est-ce plutôt que l’odeur d’acétone est produite par tout le levain et que l’odeur de caillé n’est produite que par le levain qui n’est pas au contact de l’air, qui est bien enfoui.

Une autre chose devenue habituelle avec ce levain, c’est que quand je le nourri, il lui faut environ 80 minutes (1h20) pour commencer à s’activer. J’attends toujours 180 à 210 minutes (3h à 3h30) avant de prélever le levain qui sera utilisé pour la pâte à pain, parce que j’avais déterminé auparavant qu’il est à son pic d’activité au bout de trois à quatre heures.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron