Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Mar 20 Avr 2021 10:58
Message Re: Plantes sauvages comestibles
L’alliaire peut être confondue avec deux autres plantes dont le statut toxique ou comestible n’est pas connu.

L’adénostyle à feuilles d’alliaire fleurit à partir de Juillet et l’adénostyle glabre qui fleurit à partir de Juin. Ce sont deux astéracées, pas des brassicacées. Elles font toutes les deux des fleurs rosées. La lampsane avait déjà été rapportée comme faisant des feuilles pouvant évoquer l’alliaire. La lampsane fait des fleurs jaunes. Il doit en exister une autre fleurissant beaucoup plus tôt et faisant des fleurs rose‑violacée et qui n’est pas une astéracée ; je l’ai observé il y a peut‑être environ un mois, elle fleurit donc au moins dès Mars.

Mieux vaut récolter les feuilles d’alliaire sur des colonies connues ou sur des plants cultivés ou au moins toujours vérifier l’odeur de la feuille froissée.

Si les deux espèces mentionnées plus haut étaient dangereusement toxiques, elles seraient probablement connues comme telles, mais mieux vaut éviter le risque.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Mar 20 Avr 2021 15:32
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Le lierre terrestre a été re‑testé après longtemps, après en avoir trouvé avec une teinte violacé.

En passant sur le fait prévisible que la teinte ne résiste pas à la cuisson, il peut être intéressant pour les personnes aimant la sauge (pas mon cas personnellement), comme son odeur en début de cuisson y fait penser. Mais elle ne persiste pas longtemps et le goût laissé est amer.

Il faudra le retenter sous forme séchée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Jeu 22 Avr 2021 18:51
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Si vous voyez actuellement au pied de buissons le plus souvent, une multitude de fleurs blanches à cinq pétales bifides, portées sur une tige élancées portant des feuilles nettement lancéolées, c’est peut‑être de la stellaire holostée. Elle est de la même famille que le stellaire intermédiaire, comestible aussi mais réputée un peu ligneuse et légèrement laxative.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Jeu 22 Avr 2021 22:07
Message Re: Plantes sauvages comestibles
La passerage drave commence à fleurir à plusieurs endroits. Elle préparait des bourgeons floraux depuis une dizaine de jours au moins. Elles ne sont pas partout au même stade, sur certaines places, les bourgeons floraux ne sont pas encore apparus.

Les inflorescences se récoltent quand les fleurs ne sont pas encore ouvertes. Les fleurs sont petites et blanches, regroupées en grappes en haut de la hampe. Les inflorescence avant l’ouverture des fleurs, sont d’une sorte de gris verdâtre.

Ce n’est pas mauvais, mais pas remarquable non‑plus.

La passerage drave est surnommée le brocoli sauvage, mais pas la seule, les inflorescences encore vertes de la barbarée commune, sont parfois utilisées de la même manière.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Jeu 22 Avr 2021 22:09
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Plusieurs merisiers préparent des petits fruits verts, au milieux des restes séchés de leurs fleurs d’origine.

Les pommiers sont en fleurs ou s’apprêtent à fleurir, selon les variétés et les places. Ils ne fleurissent pas tous, c’est « normal », c’est l’alternance.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Jeu 22 Avr 2021 22:35
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Sous les saules marsault, il neige de la soie. Ce ne sont pas des graines de pissenlit.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Ven 23 Avr 2021 20:19
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Si vous voyez actuellement au pied de buissons le plus souvent, une multitude de fleurs blanches à cinq pétales bifides, portées sur une tige élancées portant des feuilles nettement lancéolées, c’est peut‑être de la stellaire holostée. Elle est de la même famille que le stellaire intermédiaire, comestible aussi mais réputée un peu ligneuse et légèrement laxative.

Elle a été testée aujourd’hui. Ce n’est pas un peu ligneux, c’est nettement trop ligneux. Mais ça dépend de la partie. Quand elle est en fleurs, les quelques centimètres du haut sont convenables. Je l’avais cueillis fleurs par fleur en coupant tout en bas de la tige de chaque fleur, d’où la trop grande part de ligneux. Il aurait fallut ne récolter que la partie haute.

Pendant la cuisson, un peu d’arôme de la stellaire intermédiaire est reconnaissable, mais il y a quelque chose en plus, quelque chose de presque autant marqué que les arômes des lamiacées. En dehors des parties ligneuses, la texture est très fondante et semble mucilagineuse, la même texture qu’avec la stellaire intermédiaire.

Comme c’était trop ligneux malgré tout, j’ai jeté dans un récipient réservé à ce qui est destiné au compost. À cet instant, j’ai reconnu une odeur d’épluchure de pomme terre, bouillie. Cette odeur était déjà en arrière plan, mais devient plus perceptible quand la plante cuite a refroidit.

Je dirais qu’elle est intéressante, mais moins commode à récolter que la stellaire intermédiaire, parce qu’ils faut faire attention à ne pas récolter de ligneux. D’après les environnements dans lesquels elle pousse, je crois qu’elle est peut‑être plus facile à cultiver que la stellaire intermédiaire.

Contrairement à la stellaire intermédiaire qui se resème bien, la stellaire holostée est connue pour faire des graines qui ne germent que rarement. Elle est vivace et se propage plutôt par ses rhizomes. Ceci dit, ses graines doivent bien avoir un petit taux de germination, même faible, pour qu’un pied s’installe initialement quelque part. Mais pour la cultiver, mieux vaut apparemment prélever des rhizomes et les transplanter.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Mer 28 Avr 2021 20:26
Message Re: Plantes sauvages comestibles
La floraison de l’ail des ours est nettement retardée par rapport aux années précédentes. C’est sûrement un effet des mois de Mars et Avril moins chauds que d’habitude.

L’année dernière, la plus grosse récolte de fleur avait été faite le 26 Avril (une seconde, plus faible, le 3 Mai). À cette date, la large majorité des bourgeons floraux étaient ouverts et beaucoup de fleurs étaient déjà sèches. Cette année, le 28 Avril, la hampe portant le bourgeons de la grappe de fleurs, n’a pas encore atteint une hauteur la portant au dessus des feuilles, souvent même pas à la hauteur du limbe, les bourgeons sont encore quasiment cachés au pied parmi les pétioles des feuilles.

Plusieurs arums tachetés — toxiques — ont déjà fleurit, les arums sont toujours en avance d’au moins une dizaine de jours sur les ails des ours.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Ven 30 Avr 2021 22:27
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Un pommier rapidement observé aujourd’hui, est à peine en fleurs, et déjà il sent déjà la pomme. Il y a de quoi avoir hâte de découvrir quel goût auront ces pommes.

Il y a un peu plus longtemps et ailleurs, un autre pommier a été remarqué ; il est un mystère. Il a deux troncs, soudés à la base, ce qui laisse penser qu’ils sont issus de la même souche. Les feuilles des deux troncs ont la même forme et la même taille, de même pour les fleurs qui ont la même aspect. Mais la couleur des feuilles n’est pas la même. Toutes les feuilles des branches partant d’un des deux troncs, étaient vertes, toute les feuilles des banches partant de l’autre tronc, étaient rouge sombre. Ce pommier est une colle. Il sera bientôt revisité pour voir si les feuilles rouge sombre sont maintenant devenues vertes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20061
Sam 1 Mai 2021 18:49
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Certaines aubépines sont en fleurs ; pas toutes.

C’était le 4 Mars. Des aubépines ont été aperçues commençant seulement à fleurir. Les fleurs du 4 Mars étaient peut‑être plutôt des fleurs de prunellier. À mieux vérifier l’année prochaine. Je m’étais peut‑être trop fié aux épines sans faire attention à l’écorce.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron