Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Jeu 6 Mai 2021 16:26
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Ça ressemble à une alliaire à fleurs violettes.

Début Avril, j’ai eu la surprise de voir ce qui semble être une alliaire à fleurs violettes, les fleurs étant même plus grosses que sur les alliaires. Elles étaient à proximité d’une habitation, alors j’ai pensé à une variété ornementale, me demandant comment elle avait put être obtenues.

Mais par la suite, j’en ai vu plusieurs ailleurs, au bord d’une route et encore un pied isolé aujourd’hui, dans un coin perdu.

La seule plante pouvant assez correspondre par la fleur, serait l’arabette de printemps, mais la forme des feuilles, la hauteur de la plante et même la taille des fleurs, ne correspondent pas. Comme elle n’est pas identifiée, rien ne dit qu’elle soit comestible, ni toxique.

Un autre détail, est que c’est la première année que je les vois, à moins que je ne les avais jamais remarqué avant, mais possible qu’elle soit une nouvelle arrivante.

Elle ne semble pas commune, alors des graines seront récoltées.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Jeu 6 Mai 2021 16:28
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Les cataires sont déjà en fleurs. Elles semblent plus réagir à la durée des jours qu’aux températures.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Mar 11 Mai 2021 15:21
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Ça ressemble à une alliaire à fleurs violettes.

Début Avril, j’ai eu la surprise de voir ce qui semble être une alliaire à fleurs violettes, les fleurs étant même plus grosses que sur les alliaires. Elles étaient à proximité d’une habitation, alors j’ai pensé à une variété ornementale, me demandant comment elle avait put être obtenues.

Mais par la suite, j’en ai vu plusieurs ailleurs, au bord d’une route et encore un pied isolé aujourd’hui, dans un coin perdu.

La seule plante pouvant assez correspondre par la fleur, serait l’arabette de printemps, mais la forme des feuilles, la hauteur de la plante et même la taille des fleurs, ne correspondent pas. Comme elle n’est pas identifiée, rien ne dit qu’elle soit comestible, ni toxique.

Un autre détail, est que c’est la première année que je les vois, à moins que je ne les avais jamais remarqué avant, mais possible qu’elle soit une nouvelle arrivante.

Elle ne semble pas commune, alors des graines seront récoltées.

Une complication supplémentaire, est qu’il existe une autre plante avec la même fleur mais des feuilles différentes, plutôt lancéolées mais pas à bord régulier. Celle‑ci pourrait être une arabette de Californie, une plante ornementale, ce qui pourrait être confirmé par les lieux où je la vois. Une autre arabette encore, ornementale aussi, a les mêmes fleurs mais pas les mêmes feuilles, l’arabette du Caucase pinkie, seulement la pinkie, comme elle est normalement blanche.

Ça ne dit toujours pas ce qu’est la plante initialement vue, ressemblant à une alliaire à fleurs violettes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Mar 11 Mai 2021 15:23
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Du lin a été aperçu en fleurs aujourd’hui. C’est sûrement un lin de variété ornementale, vu le lieu. Ses fleurs sont plus grandes que celles du lin semé l’année dernière, mais c’est peut‑être le sol qui fait la différence.

Pour que ce lin soit en fleurs si tôt, il a dut passer l’hiver, ce n’est pas possible autrement, comme son cycle n’est pas assez court pour qu’il l’ait commencé il y a deux mois environ.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Mar 11 Mai 2021 15:26
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Les salsifis des près commencent à fleurir.

Les cerfeuils (toxiques) se sont tous mis à fleurir ensemble d’un coup partout en même temps.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Mar 11 Mai 2021 23:07
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Une plante que j’identifie comme une variété d’aconit, est actuellement en fleurs. Les aconits sont parmi les poisons les plus violents de l’hémisphère nord, elles sont toutes mortelles, plus dangereuses encore que les ciguës.

Ce n’est pas la première fois que je l’observe, depuis des années en fait, mais elle fleurit tôt, pour une aconit, les plus précoces étant réputées fleurir à partir de Juin. Elle est de petite taille, une vingtaine de centimètres environ, la couleur des fleurs, qui est toujours la même sur un pied et généralement sur ceux environnants, varie selon les places, entre la couleur blanc crème un peu jaune de l’aconit tue loup et le quasi bleu roi de l’aconit de Naples.

Ses feuilles sont plus proches de celles de l’aconit tue loup que de celles des autres aconits. La forme des feuilles évoque assez celles de l’anémone des bois, dont la fleurs est tout à fait différente : fleur d’orchidée pour les aconits, pétales rayonnantes pour les anémones.

Je l’observe surtout dans les zones boisées, même si elle peut persister quelque temps dans une zone entièrement déboisée depuis pas trop longtemps.

Ce message datait du 16 Mars. Il y a une semaine environ, vers fin‑Avril, des aconits ornementales ont été vues, ressemblant parfaitement à des aconits. Elles sont effectivement plus grandes, ce qui les distingue bien, mais leurs feuilles sont bien les mêmes, cependant que la fleur est différente (à revérifier) et une différence dans la forme de la fleur, si elle est importante, est révélatrice. Mais il y a encore un mais, ces fleurs que j’identifie comme des aconits avec des doutes, ont bien un bulbe, comme les aconits, alors elles en sont peut‑être effectivement.

Les flores présentent sur le web, sont toutes obsolètes, elles se basent sur des flores datant d’au moins un siècle en arrière (le prix de la gratuité). Il n’est pas impossible qu’elle ne soit pas connue des anciennes flores et qu’elles ne pourra être identifiée qu’avec le Flora Gallica, que je n’ai pas encore.

Même s’il n’est pas certain que ce soit des aconits, il est préférable de s’en méfier comme s’il était sûr qu’elles en sont. Pour rappel, elles fleurissent surtout dans les sous‑bois, tôt dans l’année, à partir de Mars, jusqu’à une partie d’Avril et sont de couleurs variées entre les pieds, la couleur variant par place et étant constante sur un pied. Leurs feuilles sont encore présentent, la disparition des fleurs ne les rend pas moins dangereuses, les feuilles évoquent un peu celle des anémones des bois, toxiques aussi.

Notes : le mot « flore », plus haut, est à comprendre au sens du livre qu’on appel une flore.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Ven 14 Mai 2021 17:03
Message Re: Plantes sauvages comestibles
La floraison de l’ail des ours aura finalement eu 20 jours de retard par rapport à l’année dernière. Ce retard est encore plus important que le retard constaté de la sortie des feuilles, qui avait environ une dizaine de jours de retard par rapport à 2020.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Lun 17 Mai 2021 23:36
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Voir aussi le message « Re: Jardinage : supports de culture et cultures ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Lun 28 Juin 2021 13:43
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Distinguer par les feuilles, avant floraison, l’onagre, la saponaire et la solidage.

Seule la première est comestible (c’est la racine qui semble intéressante), la seconde est utile pour la fabrication de savon, la troisième a éventuellement des usages dans le traitement de certains eczéma, mais ne pas s’y fier. Surtout, la troisième qui a un enracinement fort et est vivace, peut être encombrante dans certaines cultures, surtout qu’elle a peut d’intérêt et n’est pas menacée, peut être à distinguer en priorité distinguée des deux premières, avant la floraison.

Toutes les trois se distinguent bien par la floraison. L’onagre fait de grosse fleurs jaune odorantes. La saponaire fait des pas trop petites fleurs blanches un peu teinté de rouge ou de rouge bleuté. La solidage fait des grappes de toutes petites fleurs jaunes.

La saponaire et l’onagre fleurissent sont actuellement en fleurs et depuis au moins une dizaine de jours, la solidage ne le sera que plus tard dans l’année, vers fin‑Juillet ou Août.

Avant la floraison, leurs feuilles, lancéolées pour les trois, les distinguent moins immédiatement que les fleurs ou la période de floraison, il faut plus de vérification.

Pour l’onagre, les deux faces de la feuille, sont plutôt lisse veloutée au toucher. La sensation au touché est assez perceptiblement différente avec les deux autres, qui accroche très légèrement, même si seulement sur la face supérieure pour la solidage. Pour l’onagre, la nervure centrale se distingue nettement sur les deux faces et sur la face supérieure, elle est d’autant plus rougeâtre qu’on va vers sa base. Les nervure secondaire, partant nettement de la nervure centrale, sont nettement plus fines que celle‑ci.

En résumé pour l’onagre : lisse velouté au touché,nervure centrale à tendance rougeâtre et nettement plus large que les nervures secondaires.

Pour la saponaire, les nervure sont parallèle et se détachent autant au que la nervure centrale (d’ailleurs elle n’a pas de nervure centrale au sens propre, toutes étant égales), ce qui évoque l’aspect des feuilles de plantain lancéolé, mais en plus petit (le port de la plante n’est pas le même non‑plus).

En résumé pour la saponaire : feuille à l’aspect évoquant le plantain, en plus petit.

Pour la solidage, les nervure sembleraient presque parallèles, mais elles sont en fait ramifiées, il faut y faire un peu attention. Des nervures secondaires partent d’une nervure centrale, mais en partent avec un angle faible et ont quasiment la même largeur, ce qui est trompeur si on regarde trop vite. Une distinction d’avec la feuille de saponaire, est la légère denture ; mais légère. La feuille de saponaire est à bord lisse, juste un peu ondulé.

En résumé pour la solidage : bord en dent de scie égoïne, mais densité de dent faible, et nervure trompeusement parallèle.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 21370
Lun 28 Juin 2021 14:04
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
[…]

Pour la saponaire, les nervure sont parallèle et se détachent autant au que la nervure centrale (d’ailleurs elle n’a pas de nervure centrale au sens propre, toutes étant égales), ce qui évoque l’aspect des feuilles de plantain lancéolé, mais en plus petit (le port de la plante n’est pas le même non‑plus).

En résumé pour la saponaire : feuille à l’aspect évoquant le plantain, en plus petit.

[…]

Malgré ses nervures parallèles, la saponaire n’est pas une monocotylédone.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron