Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Mer 15 Nov 2017 22:27
Message Re: Plantes sauvages comestibles
À la suite du précédent message, j’ai testé la racine de bunias d’Orient.

La partie proche du sol est ligneuse, mais on le sent en coupant en tranches, il est ainsi facile d’éliminer ce qui est ligneux. L’écorce des grosses racines a tendance à être un peu ligneuse aussi, mais ce n’est pas au point d’être immangeable après cuisson. Avant cuisson, la racine coupée en tranches à une odeur étonnante : piquante, acidulée avec un quelque chose qui fait penser à certains champignons.

Je l’ai testé à raison de 75 g de racines en tranches, dans 520 g de morceaux de pommes de terre, le tout mis à sauter dans un wok. Je crois que la racine contient un peu de sucre, à certaines odeurs furtives pendant la cuisson. Furtivement encore, pendant la cuisson j’ai senti quelque chose qui m’inspirait une odeur de pharmacie, mais sans savoir identifier. La goût de la racine cuite est assez fort, entre piquant et amère.

Même si ce n’est pas exactement la même chose, ça ressemble beaucoup à la racine de raifort. À utiliser avec modération, parce que la goût est corsé. Ça peut faire un condiment, mais pas un légume.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Sam 18 Nov 2017 12:12
Message Re: Plantes sauvages comestibles
La racine de chicorée est souple, n’est presque pas du tout ligneuse, seuls quelques petits bouts peuvent éventuellement l’être, mais elle est franchement amère, sa réputation est méritée. J’ai essayé 250 g dans 460 g de pomme de terre, le tout en morceaux et sauté comme précédemment. Les 250 g correspondait à une seule racine : comme elle n’est pas ligneuse, il n’y a rien à jeter et on arrive vite à un tel poids.

Une vingtaine de minutes après le déjeuner, alors que je m’étais pourtant brossé les dents, j’ai une légère et passagère sensation de réglisse dans la bouche, sur le côté de la langue.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Sam 18 Nov 2017 20:39
Message Re: Plantes sauvages comestibles
J’ai testé 328 g de racine de bette avec 400 g de pomme de terres, le tout sauté.

Les racines de bette sont intéressantes. Certaines racines sont assez grosses, la racine n’est pas ligneuse, elle est encore plus tendre que celle de la chicorée ou même de la carotte. Elle est douce, avec un goût me rappelant un peu à la fois la carotte et le topinambour, mais à vérifier pour le topinambour, comme je n’en ai pas cuisiné depuis longtemps. En coupant en tranches, on peut voir des cernes, comme avec la carotte, mais les racines de bettes sont blanches après avoir été lavée, juste brunes vers le haut. Elles ont un bel aspect, à mon avis, en plus d’être bonnes.

En plus des pommes de terre, j’en ai accompagné une partie avec du vinaigre de cidre et une autre partie avec de la sauce soja sucrée. J’ai trouvé que le vinaigre de cidre l’accompagne mieux.

Comme cette plante n’est pas vivace, il n’y a pas à craindre de faire un gâchis en récoltant ses racines en automne. L’année suivante, les nouvelles apparaitront à partir de graines, pas à partir de racines. La seule variété de bette vivace est la bette maritime, mais elle n’existe qu’au bord de la méditerranée et encore, elle est rare.

Voilà une racine intéressante. Je crois que je vais essayer d’autres racines de plantes de la même famille, les amaranthacées.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Sam 18 Nov 2017 21:16
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Précédemment, j’avais dit que la moutarde des champs est plus douce que la moutarde noire. Je me suis trompé, c’était de la moutarde blanche. Je l’ai vérifié avec les siliques.

Je croyais à tord que la moutarde dont les feuilles ressemblent à celle de la moutarde noire, est la moutarde blanche, mais non, c’est la moutarde des champs qui a des feuilles ressemblant à celles de la moutarde noire.

Pour ensuite distinguer la moutarde noire de la moutarde des champs, il faut voir la tige. Celle de la moutarde noire ressemble plus à celle du colza que n’y ressemble celle de la moutarde des champs.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Mer 22 Nov 2017 11:43
Message Re: Plantes sauvages comestibles
La racine de plantain est comestible, pas seulement médicinale. Elle a une organisation un peu particulière, c’est une racine pivot de petit diamètre avec beaucoup de radicelles (les racines pivot typique n’en pas autant de radicelles). La racine pivot centrale est plutôt dure telle‑quelle, mais elle se râpe et se mixe — se mixe, mais après avoir été coupé en petits bouts. Les radicelles peuvent être utilisées directement, mais je ne leur trouve pas de goût ou alors je n’en ai pas fait assez. Je n’avais testé la racine pivot centrale qu’une fois l’année dernière, je dois la re‑tester comme j’ai oublié ce qu’était le résultat.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Jeu 23 Nov 2017 00:35
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Avec le test du riz, la feuille de plantain mixée dans l’eau au lieu d’être hachée, et cuite, a une texture intéressante, épaisse et farineuse, mais sèche. Le côté sec disparait avec un accompagnement même légèrement salé, comme une sauce soja. Pendant la cuisson, il a une odeur de légumineuse.

Je le pressent bien accompagnant une soupe ou une purée. Je me demande s’il est possible de tirer une farine des feuilles séchées.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Ven 24 Nov 2017 02:52
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Il est préférable de cuire ou saumurer les brassicacées, si vous en cuisinez des quantités non‑négligeables. Les brassicacées (mais aussi d’autres aliments), contiennent des composés qui peuvent empêcher la thyroïde d’assimiler l’iode (ces composés sont nommés goitrogènes). Ces composés sont rendus inoffensifs par la cuisson, mais je ne sais rien du temps et de la température minimales requises. Alternativement, la saumure aussi, décompose ces composés potentiellement problématiques.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Ven 24 Nov 2017 10:42
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Le site d’un herboriste, qui m’a l’air intéressant, mais comme toujours, multipliez les vérifications par d’autres sources avant de tester quoique ce soit inspiré de ce site : herboriste.pagesperso-orange.fr.

Je l’ai découvert en cherchant des informations sur l’utilisation culinaire des feuilles de pâquerettes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Ven 24 Nov 2017 13:05
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Si vous voyez des arbres portant des fruits ressemblant à des petites pommes pas plus grosses que des cerises, il est possible que ce soit bien des pommiers, des pommiers d’ornementation, comme le malus evereste, le plus connu. Il semble que les fruits sont comestibles, mais je les trouve farineux. Ils ont une chaire jaune‑orangée et quelques petits pépins.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19177
Ven 24 Nov 2017 13:35
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hier, j’ai vu une carotte sauvage avec des ombelles secondaires plus petites que la moyenne et des bractées beaucoup plus grandes que la moyenne, tellement que le diamètre formé par les bractées était plus grand que celui formé par l’ombelle. Après vérification par une feuille, c’est bien une carotte sauvage.

J’ignore si c’est une variété ou si c’est le terrain.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet