Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mar 23 Avr 2019 23:04
Message Re: Plantes sauvages comestibles
J’ai re‑testé la lampsane que je n’avais testé qu’en 2017. Je me souviens avoir dit que je lui trouvais une odeur de poisson à la cuisson. Cette fois je ne lui ai pas trouvé cette odeur, mais j’ai trouvé à la lampsane cuite, une odeur évoquant l’ortie cuite, mais sans l’odeur de poisson de l’ortie cuite. Peut‑être que ça dépend du lieu de récolte.

Je lui ai trouvé une amertume modérée et un goût de laitue. Sa texture un peu fondante me laisse penser qu’elle se prête peut‑être à la cuisson façon épinard, c’est à dire à la poêle sur un fond d’huile. Je testerai plus tard.

Ce qui est a noté, c’est qu’elle a un goût proche de la laitue, mais en plus prononcé et plus amer.

La grosse tige creuse des lampsanes est fragile, cassante ; il est trop facile d’en casser une par mégarde en récoltant des feuilles. Le pétiole des feuilles aussi, me semble fragile, cassant facilement. Il faut donc récolter les feuilles avec un minimum de soin, pour ne pas risquer d’abîmer la plante ou une lampsane voisine.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 24 Avr 2019 09:03
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Il y a deux jours, je passais devant ce que je croyais être un colza spontané, en me disant « il est étrange, ce pied de colza avec des feuilles ressemblant à celles d’un laiteron ». Aujourd’hui, j’y suis repassé et l’ai inspecté, c’est en fait un laiteron dont la texture des feuilles ressemble à celle des feuilles de colza : même épaisseur, même souplesse, même couleur. Les feuilles de laiteron sont normalement plus fines que celles du colza. La souplesse est assez proche, ce n’est peut‑être pas pertinent. Les feuilles de laiteron sont normalement d’un vert ordinaire, celle du colza sont d’un vert gris ou d’un gris vert.

J’ignore si c’est environnemental ou variétal, et j’espère qu’il ne sera pas coupé avant de faire des graines, que j’aimerais récupérer. Il fait malheureusement trop chaud en ce moment pour tenter une transplantation d’un spécimen me semblant unique.

Je crois que c’est variétal. J’en ai revu hier, trois autres, proches en aspect, les feuilles juste plus fines mais aussi plus petites (c’est peut‑être lié), dans un environnement différent.

Reste donc à espérer que ces plantes ne soient pas coupées avant qu’elles aient fait des graines que je vais m’empresser de récupérer pour les semer, puis pour les multiplier, parce que cette variété est aussi peu courante que prometteuse (deux raisons de la multiplier).

Ça confirme que comme je le suspectais précédemment, il existe assez plus que seulement deux variétés de laiteron.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 24 Avr 2019 15:37
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Les feuilles d’ail des ours commencent à être légèrement abîmées, et un certain nombre ont des traces de passage de gastéropode, qui ne semblent pourtant étrangement pas les avoir grignoté.

Normal que je n’ai pas vu de traces de grignotage par des limaces ou escargots, parce que ce ne sont pas des traces de gastéropodes, ce sont des traces d’autre chose (*) qui accompagne le début de dessèchement des feuilles quand les fleurs sont prêtes à s’ouvrir. Je ne sais pas si ces traces sont une des formes du dessèchement ou un champignon qui s’incruste sur les feuilles quand elles ne sont presque plus alimentées.

(*) C’est la forme des traces, après en avoir vu un assez grand nombre, qui me l’a fait comprendre.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 24 Avr 2019 15:42
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Les fleurs des tilleuls sont visibles.

J’ai malheureusement manqué de remarquer le moment de l’ouverture des feuilles, qui sont déjà développées.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 24 Avr 2019 18:24
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
J’ai re‑testé la lampsane que je n’avais testé qu’en 2017. […]

Je lui ai trouvé une amertume modérée et un goût de laitue. Sa texture un peu fondante me laisse penser qu’elle se prête peut‑être à la cuisson façon épinard, c’est à dire à la poêle sur un fond d’huile. Je testerai plus tard.

[…]

La même amertume qu’avec la chicorée sauvage, mais assez moins marquée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 24 Avr 2019 18:25
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Première récolte de feuilles de tilleul aujourd’hui. Elle sera séchée pour la tester comme farine. J’en reparlerai le moment venu.

Dans le sujet sur les saumures, j’avais noté qu’elle ne convient pas en saumure, restait encore à la tester séchée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Mer 24 Avr 2019 18:28
Message Re: Plantes sauvages comestibles
J’ai l’impression qu’avec les végétaux en général, la meilleure période de récolte des feuilles, est un peu avant l’apparition des boutons floraux (*) ou au moment de leur ouverture, c’est à dire qu’ils commencent un peu à s’ouvrir ; à leur ouverture le plus souvent, mais pas toujours, des exemples de cette « exception » sont l’ortie et l’ail des ours.

(*) Qu’on peut déterminer en remarquant les quelques rares apparitions précoces sur certains pieds.

C’est empirique, mais maintenant et pour l’instant, je vais essayer de m’y tenir autant que possible, et je verrai bien. Si je me suis trompé, j’en reparlerai.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Ven 26 Avr 2019 00:55
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
J’ai re‑testé la lampsane que je n’avais testé qu’en 2017. Je me souviens avoir dit que je lui trouvais une odeur de poisson à la cuisson. Cette fois je ne lui ai pas trouvé cette odeur, mais j’ai trouvé à la lampsane cuite, une odeur évoquant l’ortie cuite, mais sans l’odeur de poisson de l’ortie cuite. Peut‑être que ça dépend du lieu de récolte.

Je lui ai trouvé une amertume modérée et un goût de laitue. Sa texture un peu fondante me laisse penser qu’elle se prête peut‑être à la cuisson façon épinard, c’est à dire à la poêle sur un fond d’huile. Je testerai plus tard.

[…]

J’ai testé la cuisson de la lampsane, sur un fond d’huile à couvert, et là, j’ai retrouvé faiblement l’odeur de poisson qu’on peut trouver avec l’ortie. Mais c’est léger, l’odeur de laitue domine plus. Ce n’était donc pas une illusion, même si c’est peu marquant.

Cuite de cette manière, elle n’a pas autant de fondant que l’amarante par exemple, au contraire de ce que j’imaginais.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Ven 26 Avr 2019 01:05
Message Re: Plantes sauvages comestibles
C’est actuellement la bonne période pour récolter le laiteron, la lampsane et l’alliaire. Ce n’est plus le moment de récolter l’ail des ours, du moins plus ses feuilles. Même si elle est bien visible par endroit, ce n’est pas encore le moment de récolter la moutarde des champs, celles qu’on voit me semblent être de l’année précédente (elle est pourtant annuelle) et ont des feuilles plutôt dures.

Pour rappel d’un autre sujet : le laiteron ne se conserve pas en saumure, il ne faut pas récolter trop d’un coup, récolter seulement en prévision d’un usage assez rapide, et l’alliaire n’est intéressante que en saumure, il faut en récolter assez pour au moins un petit pot, sinon pas la peine.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18623
Ven 26 Avr 2019 01:09
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Sur certaines places, les bunias sont toutes en fleurs, alors que les années précédentes, je les voyais toutes en fleurs dans le courant de l’été. Ce n’est pas nécessairement contradictoire, ça signifie peut‑être qu’elle fleurit plusieurs fois dans l’année, au moins deux fois. À vérifier le moment venu …

Sur toutes les places, les alliaires sont toutes en fleurs, excepté celles qui sont encore trop petites (l’alliaire est bisannuelle).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron