Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Plantes sauvages comestibles
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Ven 5 Juil 2019 23:16
Message Re: Plantes sauvages comestibles
C’est un bon moment pour récolter l’origan, ses feuilles ne sont encore pas abîmées et ses fleurs sont à tous les stades.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Ven 5 Juil 2019 23:19
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Avec l’origan, le poids de feuilles représente environ 27 % du poids total de plante et le poids de fleurs représente environ 30 % du poids total de plante.

Je pensais qu’il y a plus de feuille que de fleur, finalement il y a quasiment autant des deux, y compris en volume.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Sam 6 Juil 2019 15:24
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Quand elles sont nombreuses, les fleurs de clématite des haies dégagent une odeur nettement sucrée, presqu’un peu lourde.

La clématite est toxique ! Faiblement toxique, mais toxique quand‑même.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Lun 15 Juil 2019 10:55
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Pour distinguer le tournesol et le le topinambour quand il n’y a pas encore de fleur : les feuilles du topinambour sont assez lancéolées tandis que celles du tournesol sont assez en cœurs et avec des nervures fortes à la base des grands limbes (quand les feuilles sont assez grandes).

Quand ils sont en fleurs, la fleurs du topinambour est nettement plus petite que celle du tournesol. Avec le topinambour, les pétales sont plus longues que le cœur de la fleur, avec le tournesol, les pétales semblent petites par rapport au cœur de la fleur.

Le topinambour semble pourvoir se resemer tout seul et former des colonies spontanées mais la colonie semble ne pas pouvoir sauter ailleurs. Le tournesol spontané me semble bien rare, tellement rare que je le crois plutôt échapper de culture, plus que spontané.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Lun 15 Juil 2019 10:57
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Les fruits des tilleuls tombent au sol.

Les fruits des pruniers pourpres sont à maturité, au point que quelques uns sont déjà blettes.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Lun 15 Juil 2019 12:14
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Je crois avoir vu de l’arnica, hier. Mais ça m’étonne, parce que c’est une plante des montagnes, alors je m’attendais pas à en voir un pied en Moselle. C’est un pied isolé.

Il existe plusieurs variétés d’arnica, je ne sais pas laquelle c’est. En tous cas, pas de l’arnica des Vosges, les pétales de cette dernière sont plus larges.

Attention : l’arnica est toxique ! Bien qu’elle entre dans la composition de certaines pommades, elle n’est pas comestible.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Lun 15 Juil 2019 17:07
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Hibou a écrit : 
Hibou a écrit : 
[…]
Si vous voyez un arbre aux feuilles rouge sombre, faisant des fruits ressemblant à la fois à des mirabelles et à des prunes, c’est peut‑être un prunier pourpre. […]

Ou un prunier myrobolan. Je ne sais pas comment distinguer les deux, mais ça reste deux prunus.

J’ai fini par trouver des myrobolans. Leurs fruits sont plus petits que ceux que certains prunier pourpre et plus ronds que ceux de la plupart des pruniers pourpre. Leurs feuilles sont vertes, contrairement à celles des pruniers pourpres, qui doivent leur nom à la couleur de leurs feuilles. Il y a un lien entre les myrobolan et les pruniers pourpre, les seconds seraient issus des premiers d’après quelques lectures, mais j’ai un doute, ça me semble incertain. Il se dit avec une apparente certitude, que les myrobolan sont des bons portes greffes pour les fruitiers de la famille des prunus et parfois pour les abricotiers (ça dépend de l’environnement), mais j’ai lu une fois quelques part, que les pruniers pourpres, eux, rejettent toutes les greffes.

J’ai lu quelque part, que la mirabelle est issue d’un croisement entre le prunier commun et le myrobolan. Je crois pouvoir confirmer au goût de certains fruits de myrobolan, qui ont en effet un arrière goût de mirabelle ; mais certains fruits seulement, parce que sur un même arbre et au même degré apparent de maturité, le goût peut varier, au moins pour ce que j’en ai testé.

Les fruits du myrobolan ont la réputation d’être aigre, farineux et souvent fade. Je n’ai rien trouvé d’aigre à ceux que j’ai goûté, mais j’ai remarqué que les fruits des pruniers pourpre font une confiture avec un arrière plan un peu aigre. Peut‑être que ce côté aigre ne survient qu’après la cuisson aussi pour les fruits des myrobolan ? Pour le fade, je dirais que c’est plutôt variable. Pour le côté farineux, je confirme, au moins pour ce que j’en ai testé.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Mar 16 Juil 2019 12:54
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Si vous voyez une apiacée à fleurs blanches plus petites que pour la plupart des apiacées, à feuilles pennées à base coriace et un peu large, aux folioles épais et dentés, c’est probablement de la ciguë vireuse, surtout si c’est à proximité d’eau.

Attention : la ciguë vireuse est toxique mortelle !

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Mar 16 Juil 2019 12:56
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Si vous voyez ce qui ressemble à un chardon dont l’inflorescence fait une jolie boule parfois bleuté voir indigo bleuté, c’est peut‑être du panicaut, une apiacée et non‑pas une astéracée.

Le panicaut est comestible, mais il n’est pas plus engageant que les chardons.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17538
Mer 17 Juil 2019 11:54
Message Re: Plantes sauvages comestibles
Quand vous voyez des carottes sauvages toutes petites, pas hautes, même quand elles sont en fleurs, ce n’est pas nécessairement parce qu’elles poussent dans de mauvaises conditions où ont trop subit les passages d’une tondeuse. Il existe une sous‑espèce de la carotte sauvage, nommée carotte de Gadeceau. Cette sous‑espèce n’a pas la petite fleur pourpre à presque noir au milieux de l’ombelle, pourtant typique de la carotte sauvage.

De même, si vous voyez des carottes sauvages dont l’ombelle est nettement bombée au lieu d’être creuse, ce n’est pas une carotte sauvage qui ne sais plus trop ce qu’elle fait, c’est une autre sous‑espèce, nommée carotte variable.

Ces deux sous‑espèces sont vivaces, tandis que la carotte sauvage « habituelle », Daucus carota tout‑court, peut être annuelle, bisannuelle ou vivace, selon les conditions.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet