Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Ven 12 Juil 2019 12:48
Message Re: Réchauffement ou pas : la querelle franchit la ligne jaune
Le problème de l’érosion des côtes maritimes par l’extraction du sable destiné à la construction et au béton, existe depuis plusieurs années et a été mentionné dans un ou deux sujets. Qui dit érosion des côtes, dit avancée de l’eau dans les terres. Je me disais que ça finira bien par être mis sur le dos du changement climatique ; voilà, ça n’a pas raté. C’est tellement gros que ça ressemble à une blague. Lisez :

L’article ci‑dessous a écrit : 
Lagos, la ville « des lacs » d’Afrique de l’Ouest, est sous la menace constante de l’érosion côtière, aggravée par le besoin de toujours plus d'espace pour loger ses 20 millions d’habitants, et de sable pour construire ses centaines de milliers de bâtiments.

Conséquence du réchauffement climatique, les eaux continuent leur irrémédiable ascension. […]

Source : Lagos, l’une des villes les plus dynamiques du monde, s’enfonce dans les eaux (msn.com), Juillet 2019.

Une illustration flagrante de la bêtise du discours par automatisme sur le changement climatique. L’article dit bien que le problème est dut à l’érosion artificielle, et aussitôt après l’avoir dit, il le met implicitement sur le dos du CO₂.

C’est devenu un automatisme au point qu’il est tenu pour inadmissible de ne pas mettre quelque problème environnemental que ce soit, sur le dos du CO₂ ; c’est comme ça avec tout ce qui concerne l’environnement.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet